FANDOM


ACROiconACUicon

François-Marie Arouet (21 novembre 1694 – 30 mai 1778), plus connu sous le nom de Voltaire fut un écrivain, historien et philosophe français qui contribua beaucoup aux Lumières. Célèbre pour son anticléricalisme farouche envers l'Église catholique, pour son plaidoyer en faveur de la liberté d'expression et de croyance ainsi que pour la séparation de l'Église et de l'État.

Biographie

Le jeune Voltaire, déjà très apprécié de la société parisienne, eut affaire aux serviteurs du chevalier de Rohan, qui le fit ensuite embastiller. Ils s'étaient querellés au sujet d'une actrice. Après cette erreur judiciaire, Voltaire touche une pension de 1 200 livres[1]. Après le tremblement de terre de Lisbonne en 1755, Voltaire écrivit un long poème sur le sujet[2].

Même s'il décrivit l'église Saint-Gervais-Saint-Protais comme étant un chef d'oeuvre, il critiqua sans cesse la religion durant toute sa carrière, à l'instar de son confrère philosophe Jean-Jacques Rousseau. Il fut aussi un habitué du Café Procope.

En 1778, Marie Tussaud réalisa ses premières statues de cire à l'effigie de Voltaire et Rousseau. Après sa mort, la même année, les écrits de Voltaire furent largement salués et devinrent une source d'inspirations pour un certain nombre de révolutionnaires, comme par exemple Maximilien de Robespierre. Ses restes furent inhumés au Panthéon. Pour une raison inconnue, les Templiers parisiens portèrent un vif intérêt aux restes du philosophe et tentèrent de les déplacer au Temple. Cependant, les Assassins locaux éliminèrent les pilleurs.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .