FANDOM


Originsicon1


Un rêve de cendres est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Bayek de Siwa, revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Le Clairvoyant a une vision de dangers menaçant une amante, un mendiant et un aventurier, et demande à Bayek d'aller leur remettre des amulettes protectrices.

Dialogues

Bayek retourna à la maison du Clairvoyant, à Memphis.

  • Bayek: Je suis prêt à parler de mon rêve.
  • Clairvoyant: Entendu, Libérateur. Mais auparavant, tu dois m'aider.
  • Bayek: Comment ?
  • Clairvoyant: J'ai des visions de danger. Un nuage sombre plane au-dessus de trois visages. Un aventurier, une amante et un mendiant sont en danger.
  • Bayek: Qu'est-ce que je peux faire pour eux ?
  • Clairvoyant: Donne à chacun une amulette qui les protégera des ténèbres. L'un tu trouveras près du grand temple, l'autre dans le quartier est, et le dernier dans les tunnels qui sont en dessous. Je t'attendrai sur les quais, près du bassin du grand temple.
    Donne-leur les amulettes, vite. La menace approche.
    Nous parlerons de tes rêves quand tu auras trouvé l'aventurier, l'amante et le mendiant.
    Cherche près du grand temple et dans les tunnels en dessous.

Bayek infiltra la villa d'Omorfi.

  • Soldat égyptien 1: Il a volé combien de pains ?
  • Soldat égyptien 2: Ils étaient tous destinés au palais. Le boulanger veut qu'il soit exécuté.
  • Mendiant: Pitié, je l'ai fait pour nourrir ma famille !
  • Soldat égyptien 2: La ferme. Il n'en est pas à son premier vol. Je l'ai déjà pris sur le fait.
  • Soldat égyptien 1: Et si on le tuait maintenant, qu'on n'en parle plus ?
  • Mendiant: Oh, par pitié, ne me tuez pas !
  • Soldat égyptien 2: Je t'ai dit de te taire ! Je n'arrive pas à réfléchir avec tes geignements. Mieux vaudrait le tuer. On serait tranquilles. Mais le capitaine aura probablement envie d'assister à l'exécution.
  • Soldat égyptien 1: Il peut aller se faire voir, le capitaine !
  • Soldat égyptien 2: C'était quoi ?
  • Soldat égyptien 1: Rien.
  • Mendiant: Pitié, pitié… (sanglots)

Bayek élimina les gardes et s'approcha de l'homme.

  • Bayek: Tu connais le Clairvoyant ?
  • Mendiant: Il m'a aidé ! Loués soient les dieux ! Tu es prêt à te battre, Medjaÿ ?
  • Bayek: Toujours.

Bayek défit ses liens et l'accompagna hors de la villa.

  • Bayek: C'est réglé.
  • Mendiant: Je suis libre !
  • Bayek: Tu sais vraiment te battre.
  • Mendiant: J'avais plutôt intérêt. Ils m'étaient tombés dessus par surprise.
  • Bayek: Le Clairvoyant t'offre cette amulette pour te protéger des dangers.
  • Mendiant: Cette pierre ne nourrira pas mes enfants.
  • Bayek: C'est tout ce que je peux faire pour toi. Espérons que la fortune te sourira.
  • Mendiant: Pardonne-moi, j'ai mal réagi. Tu as risqué ta vie pour me venir en aide. Et moi, tant que je suis en vie, je peux protéger ma famille.
    Je ne demanderais pas mieux, moi, d'avoir de quoi payer ce que je vole…
    Mes enfants ont le ventre vide, ils ont faim. Je suis obligé de recommencer à voler.
    Je n'ai pas l'intention de baisser les bras.

Bayek pénétra dans un passage souterrain.

  • Bayek: Les tunnels dont a parlé le Clairvoyant. Je suis sur la bonne voie.

Bayek infiltra les lieux. Après avoir croisé le fer avec des bandits, il trouva le cadavre du prochain contact.

  • Bayek: Je suis arrivé trop tard pour sauver celui-là.

Bayek s'inclina devant lui.

  • Bayek: Que les divins… accompagnent ta route. Puisse cette amulette veiller sur ton ka (esprit).

Bayek localisa Cléïs l'amante, prisonnière d'un convoi.

  • Cléïs: Je ne l'ai jamais touchée, neket iadet (pourriture) !
  • Soldat égyptien: Et elle dit que si ! Tu oses traiter ma femme de menteuse ?
  • Cléïs: Et moi, tu me traites de menteuse ?
  • Soldat égyptien: Oui ! De menteuse et de femme adultère !
  • Cléïs: Très bien ! Puisque tu tiens à m'insulter, oui, j'ai couché avec ta femme !
  • Soldat égyptien: Espèce de…
  • Cléïs: (soupir) Ah, la belle Valeria… Il est très joli le grain de beauté en forme de croissant qu'elle a sur la fesse droite !
  • Soldat égyptien: Espèce de sorcière puante ! Tu vas me le payer.
  • Cléïs: Comment oses-tu poser ta langue fétide sur la douce Valeria ?
  • Soldat égyptien: Je vais te tuer !
  • Cléïs: Alors, vas-y, [nek](bon sang) ! Ouvre cette porte et poignarde-moi dans la rue ! Montre à tout le monde quel genre d'homme tu es ! Mon seul crime a été d'apporter un peu de joie à ta femme ! Allez, tue-moi ! Quoi, tu hésites ?

Bayek élimina les gardes.

  • Bayek: Un ami m'a demandé de te libérer.
  • Cléïs: En ce cas, qu'est-ce que tu attends ?

Bayek ouvrit la porte de la cage.

  • Cléïs: J'aimerais dire que je suis capable de marcher, mais ce serait mentir.
  • Bayek: Oublie ton orgueil. Je vais te porter.

Bayek mit Cléïs en lieu sûr.

  • Cléïs: Je n'ai rien à t'offrir en dehors de mes remerciements.
  • Bayek: Je trouverai ma récompense ailleurs. Le Clairvoyant t'envoie cette amulette. Ses visions lui disent que tu as besoin de protection.
  • Cléïs: Pourquoi je voudrais de cette chose ?
  • Bayek: Prends-la, ça me libérera de mes devoirs.
  • Cléïs: Bien. J'imagine que cela plaira à ma mère de me voir la porter.
    L'amulette de ce vieux fou de Clairvoyant ne me protégerait pas d'une morsure de puce.
    Ce garde va regretter de m'avoir joué ce sale tour.
    Je me demande ce que fait Valeria en ce moment…

Bayek donna la dernière amulette.

  • Bayek: J'ai remis les trois amulettes. Je peux retourner chez le Clairvoyant.

Bayek retrouva le Clairvoyant dans sa barque.

  • Clairvoyant: As-tu remis les amulettes ?
  • Bayek: Oui, mais l'une d'elles est arrivée trop tard.
  • Clairvoyant: Laquelle ?
  • Bayek: Celle de l'aventurier. Il a connu une triste fin : une morsure de serpent.
  • Clairvoyant: Triste nouvelle. Cependant, tu t'es acquitté de ta dette. Il existe une île sacrée, plus loin sur le fleuve-mère. Conduis-moi là-bas et je lèverai le rideau qui s'obstine à voiler tes cauchemars.

Bayek prit le contrôle de la felouque.

  • Clairvoyant: Bien, Libérateur, dis-moi ce que tu as vu.
  • Bayek: J'ai vu… j'ai vu ce qui hante mon esprit, chaque nuit, depuis un an. Tout commence par une tempête de sable. Je me lève, je franchis un couloir de ruines, je traverse la salle du Jugement. Là, mon double dépose un cœur en pierre noire sur la balance de Maât. C'est alors que le dieu-serpent attaque… Apep, plus grand qu'une montagne, plus vaste que la raison. Un arc fait de lumière apparaît dans mes mains. J'affronte le serpent et je gagne, mais je suis blessé. Puis je remonte à travers des eaux sombres pour faire surface parmi des fleurs de lotus. Je récupère mon cœur perdu sur un autel et je rejoins les Champs de roseaux. Au loin, je vois mon fils. Mais quand je m'approche de lui, il est réduit en cendres. Il…
  • Clairvoyant: Ta véritable vision est ainsi libérée.

Bayek fondit en larmes et escorta le Clairvoyant sur l'île sacrée.

  • Clairvoyant: Libérateur, aimerais-tu être soulagé de ce qui tourmente ton sommeil ? Il existe un rite qui le chassera à jamais de ton esprit.
  • Bayek: Oui. Alors, vas-y !
  • Clairvoyant: Plonge sous les eaux au sud d'ici, et remonte la statue de Khnoum du temple englouti de Ramsès. Grâce à cette représentation du grand potier, nous pourrons accomplir le rite.
    Rapporte-moi la statue qui est sous les eaux.
    La statue de Khnoum, Libérateur.

    (fredonnement discordant)

Bayek trouva la statue sous les eaux.

  • Bayek: La statue. Je vais la rapporter au Clairvoyant.
  • Bayek: Voilà la statue.
  • Clairvoyant: Khnoum, sculpteur des enfants. Il combattra Apep à ta place. Ce rite réclame la force de ton esprit. Assieds-toi près de moi et efforce-toi de méditer. Je dois m'adresser aux dieux.

Le rituel commença.

  • Clairvoyant: Monte, ô lueur… Élève-toi, ô lueur… Toi qui en es dépourvu, viens. Ô ténèbres, retirez-vous de ses yeux. Ô dieu de la vue, apporte-lui la lumière ! Ô Apep, toi qui es lové dans l'abîme, passe ton chemin ! Je te prive d'humidité, tu dois sortir du ruisseau ! Alors que ta voile penche vers hier, accepte-le comme ton passager sur ta nef divine ! Khnoum, prends place à ses côtés et sois son champion !

Bayek médita auprès du Clairvoyant, qui disparut.

  • Bayek: Hein ? Le Clairvoyant est parti ! Comment a-t-il pu quitter l'île ?

Bayek retrouva le Clairvoyant chez lui.

  • Clairvoyant: Comment vas-tu, Libérateur ?
  • Bayek: J'ai l'esprit plus paisible.
  • Clairvoyant: Ce soir, tu dormiras d'un sommeil sans rêves.
  • Bayek: Je... je te remercie de ton aide.
  • Clairvoyant: Memphis te remercie de la tienne.
    Il dépêche son serviteur, l'homme au terrible visage, père de l'enfant sans cœur, vainqueur du Serpent.

Conséquences

Avec l'aide du Clairvoyant, Bayek chassa les cauchemars hantant son esprit.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .