FANDOM


TempliersAC3iconFbookicon
"Les Templiers. Lee. Notre chef, Haytham. Ils ont l'argent. Ils ont le pouvoir. C'est pour ça que je me suis mis avec eux. Y'a pas d'autre raison. [...] Ils m'ont payé, et j'ai fait mon travail. Me demande pas pour qui ou pourquoi. Je m'en moque."
Thomas Hickey, 1776.[src]

Thomas Hickey (inconnue – 1776) était un membre du rite colonial de l'Ordre des Templiers. Il servit dans l'armée britannique lors de la Guerre de Sept Ans, mais rejoignit l'Armée continentale lors de la guerre d'indépendance américaine.

Biographie

Jeunesse

Thomas Hickey était un soldat britannique d'origine irlandaise. Il est arrivé à Boston en 1752 et a été rapidement affecté à la garde personnelle du Templier William Johnson, apparemment à la demande de ce dernier, et rejoignit l'Ordre à son tour. En 1754 débuta la guerre de Sept Ans, au cours de laquelle il servit sous le commandement de William Johnson.

Débuts au sein de l'Ordre

"Y'a rien besoin de se hâter. Et puis ravalez votre beau parler de Londres, milord."
– Thomas lors de sa rencontre avec Haytham, 1754[src]

Hickey et Johnson furent recrutés par Haytham Kenway pour l'aider dans sa mission visant à localiser un mystérieux site des Précurseurs. Les espions de Hickey furent toutefois incapables de trouver une piste solide, et Johnson envoya Thomas récupérer ses recherches sur la nation Kanien'kehá:ka, volées par des brigands. Hickey traqua les malfrats jusqu'à un fortin qu'ils occupaient.

Haytham et Charles Lee débarquèrent peu après et lui prêtèrent main forte pour attaquer les bandits. Ils récupérèrent les recherches et les ramenèrent à Johnson au Green Dragon.

Peu de temps après, Haytham et Johnson décidèrent qu'il serait une bonne chose de nouer des liens avec les Kanien'kehá:ka, afin d'acquérir plus d'informations sur les environs. C'est ainsi que Thomas suggéra qu'ils tuent Silas Thatcher, qui réduisait des Kanien'kehá:ka en esclavage. Haytham et Lee recrutèrent deux autres personnes, Benjamin Church et John Pitcairn et une fois tout le monde réuni à la taverne, Haytham proposa un plan en vue d'infiltrer le fort de Southgate.

ACIII Expédition Braddock 3

Hickey avec les autres Templiers

Hickey et ses camarades tendirent une embuscade à un convoi d'esclaves, éliminant les soldats qui l'escortait, puis volèrent leur vêtement afin de se faire passer pour eux et ramener le convoi dans le fort. Une fois les Templiers infiltrés, Haytham libéra discrètement plusieurs esclaves, tandis qu'Hickey et les autres s'intégraient à divers groupes de tuniques rouges. Quand Silas se rendit compte de la situation, il sonna l'alarme, et les Templiers déclenchèrent une escarmouche, se battant contre les soldats pendant que Church et Haytham se débarrassaient de Silas, permettant ainsi la libération des autres esclaves.

Un an plus tard, Haytham prit contact avec une femme Kanien'kehá:ka, Kaniehtí:io, et ils formulèrent un plan pour tuer le général Edward Braddock. Hickey, comme les autres, prit part à l'expédition Braddock, ce qui permit à Haytham de tuer l'ancien Templier. Après avoir découvert le temple et, se rendant compte qu'il s'agissait d'une cause vaine, Haytham changea les plans des Templiers coloniaux. Il s'agissait désormais d'établir une base permanente en Amérique, tout en étendant leur pouvoir et leur influence dans toutes les colonies.

Au cours des années qui suivirent, Hickey fit profil bas, dirigeant un marché noir clandestin pour le compte des Templiers, dont les tâches principales étaient la propagation de fausse monnaie et l'obtention d'informations en usant d'espionnage. Alors qu'éclatait la Guerre d'Indépendance, Hickey quitta l'armée britannique et rejoignit l'armée continentale, où il servit comme officier dans la milice du Connectitcut.

Complot

"Je pensais que vous étiez tous morts. Bon, ben va falloir que je corrige ça."
– Hickey à Connor, 1776[src]
ACIII Fausse monnaie 13

Hickey et Connor en état d'arrestation

En 1776, Hickey reçut l'ordre d'Haytham d'assassiner George Washington, commandant en chef de l'armée continentale, afin de le remplacer par Charles Lee. Hickey parvint à intégrer la garde rapprochée de Washington lors de la campagne de celui-ci pour prendre New York

L'Assassin Ratonhnhaké:ton, également appelé Connor, eut vent du complot en assassinant John Pitcairn, et Benjamin Tallmadge l'informa de l'activité de faux monnayeur d'Hickey à New York. L'Assassin voyagea jusqu'à New York et suivit l'un des sbires d'Hickey jusqu'à son repaire, Hickey comprit bien vite que Connor était un Assassin et s'enfuit, mais fut bien vite rattrapé et plaqué au sol par ce dernier. Les deux hommes furent ensuite arrêtés et emprisonnés à la prison de Bridewell .

ACIII Prison de Bridewell 3

Hickey transféré vers une autre cellule

En prison, Hickey reçut la visite de Lee et d'Haytham, qui le blâmèrent pour sa négligence. Ils l'informèrent également qu'ils n'avaient pas réussi à le faire libérer à cause de l'enquête menée à son encontre par Benjamin Tallmadge. À défaut d'être libéré, Thomas Hickey fut transféré vers une cellule privé plus confortable.

Connor parvint, quelque temps plus tard, à dérober la clé du directeur, grâce à l'aide que lui fournit Mason Locke Weems et se faufila jusqu'à la cellule d'Hickey pour le tuer. Sauf qu'en lieu et place d'Hickey, il ne trouva que le cadavre du directeur de la prison. Il fut pris au piège par Lee et Hickey, qui lui révélèrent qu'il serait jugé et exécuté le lendemain pour le meurtre du directeur et tentative d'assassinat contre Washington. Ce plan permettait à Lee de se débarrasser de Connor et offrait à Hickey une fenêtre pour tuer Washington, qui assisterait en personne à l'exécution.

Mort

"ous vouliez jouer les héros, hein ? Toi et ce vieux Georgie. Vous allez voir ce que ça rapporte : une caisse en sapin, c'est tout."
– Hickey à Connor, 1776[src]
ACIII Exécution publique 9

Connor assassinant Hickey

Hickey escorta Connor jusqu'à l'échafaud, Haytham et Lee ayant fait annuler le procès. Alors qu'il était en train d'être pendu, Connor fut sauvé, sans que les Templiers ne le sache, par Haytham, et cela obligea Hickey à une tentative désespérée de tuer Washington, en se précipitant dans la foule. Mais alors que Thomas affrontait les gardes du corps de Washington, Connor intervint et le tua avec son tomahawk.

Alors qu'il passait de vie à trépas, Connor demanda des explications quant aux plans des Templiers, mais Hickey ne lui apprit rien et se moqua de l'Assassin. Hickey étant mort et son intention d'assassiner Washington révélée, Connor put prouver son innocence, grâce au soutien d'Israel Putnam.

Personnalité et caractéristiques

"Tu n'es qu'un rêveur qui cherche à accomplir l'impossible, mais moi, je suis heureux avec une bière à la pogne et une femme sur les genoux. Pour moi, petit, le bonheur est à portée de main. Et je l'ai empoigné. Mais toi ? Tu auras toujours les mains vides."
– Hickey exposant ses motivations, 1776[src]

Hickey était un homme avide de plaisirs, lascif et qui aimait s'enivrer dans des tavernes, buvant énormément d'alcool et appréciant la compagnie des femmes. Il prenait ses ordres et devoirs à la légère, étant souvent réprimandé pour sa négligence et son comportement innaproprié. Il était en outre très arrogant, ce que prouva sa nonchalance et les nombreux manques de respects à l'encontre de ses supérieurs, de même que le plaisir non dissimulé qu'il eut à se moquer de Connor.

Hickey n'avait que peu d'intérêt et de foi en le Nouvel Ordre Mondial prôné par les Templiers, ne vivant que pour le profit et l'intérêt personnel, les deux choses qu'il considérait comme des buts dans la vie. Ainsi, tout comme Juan Borgia avant lui, Hickey mourut avec peu ou pas de regrets, content d'avoir assouvi ses désirs et d'avoir vécu de nombreux plaisirs, devenant presque nonchalant alors qu'il était sur le point de mourir.

Néanmoins, même s'il ne montra aucune réelle conviction en les idéaux des Templiers, il ne fit jamais défection, à l'inverse de Church, et alla même jusqu'à foncer, publiquement et en prenant un maximum de risques, pour tuer Washington.


Derniers mots

Dernier mot Hickey

Les derniers mots de Hickey

  • Hickey: Bon sang. J'aurais aimé survivre à ce jour historique. Dommage.
  • Connor: Je veux des réponses. Pourquoi Johnson voulait-il les terres de mon peuple ? Pourquoi Pitcairn visait-il Adams et Hancock ? Pourquoi assassiner Washington ? Pourquoi ton Ordre s'est-il allié aux Anglais ?
  • Hickey: Comment je le saurais ? Les Templiers. Lee. Notre chef, Haytham. Ils ont l'argent. Ils ont le pouvoir. C'est pour ça que je me suis mis avec eux. Y'a pas d'autre raison. Oh, bien sûr, ils ont aussi leurs grands projets, pour l'avenir du pays. Mais j'ai jamais rien eu à faire de ça. Ils peuvent chanter leurs chansons sur la vie et la mort et la patrie. Ils peuvent mijoter leurs plans et tendre leurs pièges, moi ça me fait rien. Ils m'ont payé et j'ai fait mon travail. Me demande pas pour qui ou pourquoi. Je m'en moque.
  • Connor: Tu as choisi de t'allier avec ceux qui voudraient nous voler nos libertés par simple appât du gain ?
  • Hickey: Et pourquoi pas ? Je ne suis pas assez naïf pour tout sacrifier pour des principes. Et puis c'est quoi un principe ? Ça vaut combien un principe ?. Ne me regarde pas comme ça ! On est pas pareil toi et moi ! Tu n'es qu'un rêveur qui cherche à accomplir l'impossible, mais moi, je suis heureux avec une bière à la pogne et une femme sur les genoux. Pour moi, petit, le bonheur est a portée de main. Et je l'ai empoigné. Mais toi ? tu auras toujours les mains vides


Notes

  • Il est possible de tuer Hickey en l'utilisant comme bouclier humain.
  • Historiquement, Hickey fut exécuté pour mutinerie et sédition et il fut la première personne exécuté pour trahison contre ce qui allait devenir les États-Unis.
  • De toutes les cibles assassinées par Connor, Hickey est la seule à ne pas recevoir de derniers sacrements, et son assassinat est l'un des deux au cours desquels Connor ne parle pas en langue mohawk, l'autre étant celui de Nicholas Biddle.

Galerie



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .