Wiki Assassin's Creed

Assassin's Creed Red devient Assassin's Creed Shadows ! Découvrez le premier trailer et toutes les infos sur notre page dédiée.

EN SAVOIR PLUS

Wiki Assassin's Creed
Advertisement
Wiki Assassin's Creed
AC3iconAC4iconACROiconACPicon


ACIV Pavillon drapeau Royal Navy

Pavillon de la Royal Navy

La Royal Navy est la composante maritime de l'armée britannique et forme avec la British Army et la Royal Air Force les forces armées de l'Angleterre puis du Royaume-Uni.

Histoire[]

De la fin du XVIIème siècle jusqu'au XXème, il s'agissait de la plus importante et de la plus puissante des forces maritimes du monde, justifiant la place de l'Empire britannique comme étant la puissance mondiale dominante, présente dans chacune de ses nombreuses colonies.

Toutefois, certains membres d'équipages britanniques finirent par emprunter le chemin de la piraterie au début du XVIIIème siècle, tels que Benjamin Hornigold, Edward Kenway ou Edward Thatch, corsaires avant la signature du Traité d'Utrecht, qui mit fin au conflit entre Britanniques et Espagnols. En tant que pirates sillonnant les Caraïbes, ils s'en prirent à l'Armada espagnole ou, en cas de dernier recours, à la Royal Navy.

La Royal Navy britannique affronta la marine française durant les premières années de la guerre de Sept Ans dans l'Atlantique Nord et dans les eaux européennes. Les Britanniques avaient subi de lourdes pertes et des revers aux mains de la marine française, notamment lors d'une bataille désastreuse près de St. John's où les Britanniques avaient perdu un Man o'war et plusieurs bricks au profit des Français. Par conséquent, la force navale britannique était faible, car les Français contrôlaient plusieurs forts et établissements, tandis que les Britanniques n'avaient que Halifax comme seule place forte. En 1756, peu de navires de la Royal Navy patrouillaient les mers malgré le fait qu'ils étaient largement surpassés en nombre par les Français.

La défection de Shay Cormac des Assassins avait toutefois changé le cours de la guerre et la Royal Navy avait retrouvé sa force. Tous les forts et établissements sous le contrôle des Français dans l'Atlantique Nord et dans River Valley furent capturés par Shay, qui opérait maintenant en tant que corsaire, à l'aide de son navire le Morrigan, ce qui permit d'asseoir davantage leur pouvoir au Canada. Plus tard, des navires britanniques sous le commandement des généraux Jeffrey Amherst, Charles Lawrence, Edward Whitmore et du colonel James Wolfe assiégèrent la forteresse de Louisbourg sous le commandement du Chevalier de Drucour, où l'officier de la Royal Navy royale James Cook prêta à Shay l'usage du HMS Pembroke pour détruire les renforts français sous le commandement d'Adéwalé à bord de l'Experto Crede. Les Britanniques parvinrent à capturer Louisbourg, faisant ainsi pencher la balance de la guerre en leur faveur. Plus tard, la Royal Navy remporta une nouvelle victoire sur la flotte française envahissante lors de la Bataille des Cardinaux grâce aux efforts de Shay, assurant ainsi la sécurité contre les invasions françaises jusqu'à la fin de la guerre en 1763. La Royal Navy devint l'une des marines les plus puissantes du monde, assurant l'expansion de l'empire britannique grâce aux manipulations de Shay Cormac et à l'utilisation de sa flotte pour aider la marine et les Templiers dans le monde entier, notamment à Manille et à Java.[1]

Durant la Guerre d'Indépendance, la Royal Navy transportait les troupes Loyalistes, et joua un rôle considérable à la fin des hostilités.

Ce fut plus particulièrement le cas lors de la bataille de la baie de Chesapeake. La flotte française, menée par l'Amiral de Grasse et aidée par le navire des Assassins coloniaux, l’Aquila, attaqua la flotte de Thomas Graves. En outre, l’Aquila se débarrassa d'autres navires britanniques le long de la côte est des futurs États-Unis.

Liste de navires de la Royal Navy[]

Ci-dessous, une liste non exhaustive de navires de guerre appartenant à la Royal Navy, vaisseaux corsaires exclus :

Galerie[]


Advertisement