ACODicon.png
"Aucun homme n'est heureux avant sa mort. Il n'y a pas de bonheur… Il n'y a que la chance."
– Rhexenor[src]

Rhexenor était un membre de la Ligue de Delos, une branche du Culte de Kosmos à l'époque de la Guerre du Péloponnèse. Il travaillait sous les ordres de Cléon, le Sage de la Ligue de Delos et le dirigeant d'Athènes à cette époque.

Biographie

Avant même que Cléon n'accède au pouvoir à Athènes, Rhexenor servait sous ses ordres, l'aidant à devenir un homme politique remarquable et réussissant finalement à devenir le dirigeant d'Athènes. Rhexenor était le bras droit de Cléon et servait la volonté de Kosmos.[1]

Rhexenor accompagna son maître lors de son ascension politique, toujours prêt à menacer quiconque se mettrait en travers de Cléon. Si une personne s'écartait de la ligne, Rhexenor l'arrêtait en utilisant du poison, de la fumée ou une lame cachée si nécessaire.[1]

Après la mort de Périclès pendant la peste, Rhexenor fut élevé au rang de commandant et affecté à l'entrepôt militaire.[1]

Malgré les nombreuses tentatives de Rhexenor de neutraliser les opposants, il y avait encore des résistants au régime de Cléon. Finalement, Cléon exigea que Rhexenor en finisse avec le dramaturge Aristophane une bonne fois pour toutes, au risque de lui trancher la tête. Cléon lui suggéra alors de prendre pour cible l'acteur préféré d'Aristophane, Thespis, et sa "Muse", l'hétaïre Akatériné.[2]

Rhexenor finit par menacer de tuer Akatériné si elle s'approcherait de Thespis, et ordonna à un groupe de ses hommes, dirigé par Andras, d'emmener Thespis à la Taverne et de l’enivrer pendant que l'un d'eux, Bulis, cherchait la copie de Thespis de la dernière pièce d'Aristophane. Sans Akatériné et sa copie, Thespis ne pouvait pas participer à la pièce et Aristophane en souffrirait, selon Rhexenor.[2]

Quand Aristophane chargea la misthios Kassandra de trouver Thespis et de s'assurer qu'il participe à la pièce, Kassandra apprit que Rhexenor était membre du Culte de Kosmos, qu'elle avait juré de détruire. Rhexenor fut ensuite tué par la jeune femme.[2]

Personnalité et caractéristiques

Rhexenor préférait la furtivité à la force, utilisant des bombes fumigènes et du poison lorsqu'il était contraint de combattre ouvertement.[2]

Il préférait également porter de grands casques flamboyants afin de remédier à ce qui lui manquait, selon Akatériné. Ce goût le distinguait également de ses hommes, comme le port des doubles crêtes rouge vives sur son casque, contrairement à celles qui étaient utilisées par l'armée athénienne, qui étaient de couleurs bleues et blanches.[2]

Notes

  • La lame que Rhexenor maniait est une lame de boucher, toutefois, celle que Kassandra offrit à Akatériné comme preuve de sa disparition était une épée de bandit.
  • Les seuls mots prononcés par Rhexenor étaient qu'"Aucun homme n'est heureux avant sa mort. Il n'y a pas de bonheur… Il n'y a que la chance." Dans le monde réel, cependant, ces mots sont attribués à Solon (v. 638 - v. 558 AEC).
Note à un adepte

Déguisé en ivrogne, portant un casque deux fois trop grand pour lui et caché dans les quartiers des hétaïres, notre R. Sang-bleu pourrait paraître comique s'il n'était pas si meurtrier. Depuis ce lieu, il a infiltré l'élite politique. Ceux qui refusent d'obéir se retrouveront avec son couteau secret sous la gorge.


  1. 1,0 1,1 et 1,2 Assassin's Creed: Odyssey
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Assassin's Creed: OdysseyLa muse musarde

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.