FANDOM


Originsicon1

Promesse de Bayek est la représentation virtuelle d'une mémoire de Bayek revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Bayek se mit à la recherche de tous les cercles de pierres d'Égypte afin d'honorer une promesse faite à son fils.

Dialogues

Du sommet de son poste de Medjaÿ de Siwa, Bayek aperçut le cercle de pierre d'Amon.

  • Bayek: Ah, le cercle de pierres. J'y avais emmené Khemou il n'y a pas si longtemps.

Bayek se rendit sur les lieux, et se remémora un moment passé avec son fils.

  • Bayek (en songe): Mon fils, tu voulais les étoiles…
  • Bayek: Les cercles de pierre indiquent l'emplacement des dieux dans le ciel. Un jour, ton grand-père m'a dit qu'ils indiquaient aussi notre place dans ce monde.
  • Khemou: Je vais trouver tous les cercles de pierres. Le Sphinx et les pyramides, aussi. Et je trouverai ma place.

Le souvenir se dissipa.

  • Bayek: Et tu auras les étoiles.

Bayek interagit avec le cercle de pierre d'Amon, tout en se remémorant une discussion avec Khemou.

  • Khemou: (Père), pourquoi il y a tant de pauvres chez nous en Égypte, alors que ceux qui ne sont pas d'ici sont riches ?
  • Bayek: L'Égypte a oublié qui elle est. Beaucoup préfèrent la richesse à l'honneur. À la fin, les deux leur échappent et ils perdent la justice.
  • Khemou: Nous sommes des medjaÿ. Nous rendrons la justice et l'honneur à l'Égypte.
  • Bayek: Oui, mon fils. Nous n'avons pas oublié qui nous sommes. Nous sommes fidèles, quelles que soient nos origines.
    Amon, le roi des dieux, divisé en deux formes : Amunet, la grande déesse de l'invisibilité, et le maître du vent. Il fait respecter la justice. Seigneur des ombres et du silence, il est la voix des pauvres et des modestes. Il entend les confessions des humbles et il leur pardonne.

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierre de Serket, et se remémora une conversation avec Khemou.

  • Khemou: (Père), comment on sait qu'on est amoureux ?
  • Bayek: Pourquoi, Khemou ? Tu crois que tu es amoureux ?
  • Khemou: J'en sais rien. L'amour doit faire du bien. Mama et toi, vous êtes les seuls que j'aime. Mais là, ça fait mal. Parfois, je n'arrive même plus à penser.
  • Bayek: Ça ressemble à de l'amour. C'en est peut-être. Ça m'est arrivé, autrefois. Je peux rien pour toi, fils.
    La déesse scorpion, Serket. Elle a protégé Iset et Horus de Seth le jaloux. Serket protège des animaux venimeux. Mais pas de l'amour. Rien ne peut nous en protéger, même pas les dieux.

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierre de la lionne divine et se remémora une discussion avec Khemou.

  • Bayek: Les medjaÿ ont un devoir envers les dieux. Nous devons être forts et prêts à nous battre. Mais uniquement lorsque c'est juste.
  • Khemou: Je vais m'entraîner dur, (Père). Je veux être fort et chasser comme toi.
  • Bayek: Tu manies déjà mieux les armes que beaucoup d'hommes. Tu feras un bon medjaÿ, fils.
  • Khemou: Comme dit Mama : "Puissent nos victoires se multiplier !"
  • Bayek: La lionne divine, la puissante. De son souffle est né le désert. C'est une chasseuse féroce. C'est elle qui mène au combat les armées des pharaons.

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierre d'Osiris et se remémora une discussion avec Khemou.

  • Bayek: Osiris a été découpé en quatorze morceaux par son frère qui était jaloux, et il les a éparpillés à travers le pays. Iset, la femme d'Osiris, les a tous retrouvés, tous sauf un.
  • Khemou: Qu'est-ce qui est arrivé au dernier morceau ?
  • Bayek: Un poisson l'avait avalé. C'était son, euh… Ensuite, Osiris est revenu à la vie et est devenu seigneur de l'autre monde.
  • Khemou: Oh… Alors, il ne pouvait plus avoir d'enfants, hein ?
  • Bayek: Toi, tu grandis beaucoup trop vite. Osiris, le père des dieux. Le frère de Seth, son meurtrier. On dit que ce sont les larmes versées par Iset qui ont donné naissance au Nil.

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierres des poissons et se remémora une discussion avec Khemou.

  • Khemou: (Père), pourquoi les gens meurent ?
  • Bayek: Nous ne sommes pas des dieux. Tout ce qui vit meurt. Ainsi en a décidé Amon.
  • Khemou: Est-ce qu'on sera ensemble dans l'autre monde ?
  • Bayek: Sois courageux et fort. Sois juste et droit. Ne mens pas. Voilà le devoir de chacun. Maât décidera si nous sommes dignes de marcher ensemble dans les Champs de roseaux. Pour toi, j'en suis sûr. Tu as un bon (esprit). La constellation des poissons. Unis par le fil de cette vie, à jamais équilibrés dans l'autre monde et les enfers.

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierre de Taouret et se remémora une discussion avec Khemou.

  • Khemou: (Père), tu crois que j'aurai beaucoup d'enfants ?
  • Bayek: J'espère que tu nous donneras beaucoup de petits-enfants.
  • Khemou: Je vais devoir trouver une épouse, alors.
  • Bayek: Tu es jeune, mon fils. Tu as tout le temps devant toi.
  • Khemou: Oui, je sais. Mais si je sais déjà qui ?
  • Bayek: Tu dois d'abord apprendre à être un medjaÿ. Regarde, Taouret, l'hippopotame qui marche. Dame de la maison des naissances, c'est la déesse de la fertilité et de l'accouchement. Maîtresse de l'horizon, elle apporte avec elle le flot annuel de l'Ar.

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierre d'Apis et se remémora une discussion avec Khemou.

  • Khemou: (Père), qu'est-ce ce qu'il y a de mieux dans la vie ?
  • Bayek: Chercher la justice et la vérité. Vivre dans l'honneur, protéger les pauvres et les faibles. Et aimer ta mère.
  • Khemou: Mon ami Kenon dit que c'est : "écraser ses ennemis et entendre les lamentations de leurs femmes".
  • Bayek: Nous sommes des medjaÿ, fils, pas des barbares. Apis, le dieu taureau. Il est la force du pharaon. Chaque année, il naît sous la forme d'un veau avec des marques étranges. Le pharaon trouve ce veau et le vénère.

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierre du poisson-bouc et se remémora une discussion avec Khemou.

  • Bayek: Dis, tu as parlé à la fille qui te plaît ?
  • Khemou: Je n'ai pas dit qu'elle me plaisait. On était amis. Mais elle agit de manière étrange et elle m'évite.
  • Bayek: C'est peut-être que tu lui plais aussi. Souvent, nous ne disons pas ce que nous pensons, ça nous vient comme ça.
  • Khemou: Pourquoi est-ce qu'elle m'évite si je lui plais ?
  • Bayek: C'est… une chose à demander à ta mère. Moi, je suis plus doué pour les étoiles. Le poisson-bélier, appelé capricorne par les Grecs. Ce dieu a un corps de poisson et une tête de bélier. Tu vois, même les dieux manquent parfois de logique…

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierre des grands jumeaux et se remémora une discussion avec Khemou.

  • Khemou: (Père), je sais que tu es Égyptien et Mama Grecque. Et si l'Égypte et la Grèce se faisaient la guerre ?
  • Bayek: Les Grecs et les Égyptiens ne se détestent pas. Nous sommes tous pareils.
  • Khemou: Je me demande… Un prêtre, à l'école du temple, a dit que les Grecs détruisaient l'Égypte.
  • Bayek: Il a eu tort de dire ça. Il y a du bon et du mauvais en chacun. Tu es l'enfant de la Grèce et de l'Égypte. Tu es la preuve qu'elles ne se haïssent pas. Ah, les grands jumeaux. Pour les Grecs, ce sont des frères. Pour les Égyptiens, ce sont des boucs qui montent de l'autre monde, apportant pestilence et protection. Même les dieux ont deux faces.

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierre d'Horus et se remémora une discussion avec Khemou.

  • Bayek: Voilà Horus, le Faucon. Le Grand Noir. Le dieu du ciel. Le soleil est son œil droit et la lune, son œil gauche. Il traverse à jamais le ciel, faisant le jour et la nuit.
  • Khemou: C'est celui-là, l'œil d'Horus que portent les medjaÿ ?
  • Bayek: Oui, Khemou.
  • Khemou: Et le pharaon, c'est Horus, c'est ça ?
  • Bayek: Oui, mon fils. Le pharaon est Horus dans la vie, et Osiris dans la mort. C'est pour ça que le pharaon ne règne pas seulement sur l'Égypte, mais sur le monde entier. Enfin, seulement les vrais pharaons.

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierre de la balance et se remémora une discussion avec Khemou.

  • Bayek: Voici la balance, appelée Khonsu. À notre mort, la déesse Maât y pèse notre cœur face à sa plume blanche.
  • Khemou: Oui, je m'en souviens. Si notre cœur est pur et léger, nous allons dans les Champs de roseaux.
  • Bayek: Très bien. Tu as bien écouté. La balance mesure la vérité et la justice. C'est pourquoi les medjaÿ les défendent plus que toute autre chose.

Bayek interagit plus tard avec le cercle de pierre d'Hathor et se remémora une discussion avec Khemou.

  • Khemou: (Père), quand tu as connu Mama, comment tu as su que tu lui plaisais ?
  • Bayek: Mon cœur s'est enflammé, fils ! Elle m'a souri et son regard m'a laissé sans arme.
  • Khemou: Alors, si une fille t'aime bien, elle te sourit ?
  • Bayek: Fils, il y a des choses que je peux t'expliquer : les étoiles, comment se battre… Mais ça… même un dieu ne peut te l'enseigner. Tu devras demander à une déesse. Hathor, déesse de la maternité et de la joie. Elle est aimée de tous les Égyptiens, du plus humble au plus grand. Maîtresse de l'ouest, elle accueille les morts dans l'autre monde.

Bayek, une fois tous les cercles de pierres trouvés, retourna à celui de Siwa, et y dissémina les pierres dans le dessin que Khemou avait réalisé dans le sable.

  • Bayek: Mon fils. Ton nom, Khemou, signifie Égypte. Comme l'Égypte, tu as changé, à jamais. Les étoiles sont à toi et ta place est parmi elles.

Conséquences

Bayek trouva tous les cercles de pierres d'Égypte et rendit hommage à son fils.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .

Fandom may earn an affiliate commission on sales made from links on this page.

Stream the best stories.

Fandom may earn an affiliate commission on sales made from links on this page.

Get Disney+