CQELA.pngOriginsicon1.png

Oun-mAa Niye Ressoot

Oun-mAa Niye Ressoot est un sanctuaire de la Première Civilisation situé dans le Désert isolé, en Égypte. Il est rattaché au tombeau de Ahmosé-Ânkh, un jeune prince égyptien.

Vers 48 avant notre ère, le sanctuaire fut visité par le Medjaÿ Bayek de Siwa, qui activa le piédestal du sanctuaire et fut témoin d'un enregistrement réalisé par un messager de la Première Civilisation. Daté de 91 jours après la Grande Catastrophe, le message était destiné à Layla Hassan, qui revivait les mémoires génétiques de Bayek en 2017.[1]

Le messager parle

Retransmission. Segment 1. Acquisition de contemporanéité.

Quatre-vingt-onze jours depuis la Grande catastrophe. Le messager parle.

La terre sous vos pas est-elle réelle ? Et la machine avec laquelle vous jouez, la musique que vous entendez, la personne que vous embrassez et l'ennemi que vous haïssez ?

Votre pied frappe le sol. Est-il réel pour autant ? Vos ennemis saignent un liquide rouge. Sont-ils réels pour autant ? La confusion que mes mots font grandir en vous... Vous rend-elle réel ?

Et si la réalité n'était pas celle que vous croyiez ? Si elle n'était qu'artifice ? Une simulation remarquablement... réalisée ?

Vous savez que de telles choses existent. Vous avez déjà été dans l'Animus. En fait, n'y êtes-vous pas en ce moment même ? Vous savez à quel point une simulation peut sembler réelle.

Vous avez connu l'effet de transfert. Des couches et des couches de réalité, chacune se fondant dans la suivante.

Qu'est-ce qui est réel, qu'est-ce qui ne l'est pas ? Et si rien ne l'était ? Et si tout ce que vous connaissez n'était qu'illusion ?

Nous avons lancé des milliers de simulations à la recherche de la bonne. À la recherche de Desmond. Chacune d'elles paraissait réelle. Très réelle. Mais il n'existe aucun moyen d'en être vraiment sûr, n'est-ce pas ? Totalement sûr. On peut simuler n'importe quoi, et trouver la réponse peut provoquer l'effacement. De la version. Du code. De tout.

Tant de choses à évaluer et si peu de puissance de calcul. Prenez votre temps.

Cette question hante l'humanité depuis sa création. C'est une préoccupation, une pensée profondément ancrée dans l'esprit collectif.

Il y a plus de vingt siècles, Zhuang Zhou s'est endormi. Il a rêvé d'un papillon et, à son réveil, il a été incapable de décider s'il était un homme rêvant d'un papillon ou un papillon rêvant d'un homme.

Dans la caverne de Platon, des prisonniers enchaînés étaient contraints de regarder des ombres danser sur une paroi. La liberté leur était refusée jusqu'à ce qu'ils acceptent l'intangible comme leur réalité.

C'est le cas partout. Il suffit de demander à une professeur d'Oxford ou à un cosmologue du MIT.

Et vous ? Que choisiriez-vous, si vous connaissiez la vérité ? Auriez-vous seulement envie de la connaître ? Un rêve dans un rêve, une vérité qui peut basculer dans le mensonge ?

Quoi qu'il en soit, les simulations ont toutes un sens. Elles ont une fonction. La question n'est pas de savoir si vous êtes ou non dans une simulation. Ce qui compte, c'est la part de libre arbitre qui vous appartient. Quel que soit votre degré de réalité.

Votre test de Turing serait incapable de déterminer si vous êtes une conscience ou du code. Eliza, le programme informatique du traitement du langage naturel... Elle a réussi le test, non ? Et elle n'était pourtant qu'une machine.

Alors... pour reprendre les termes d'Eliza...

Qu'est-ce que cela vous fait ressentir ?

En êtes-vous sûr ?

Note

  • Oun-mAa Niye Ressoot est une version anglicisée et romanisée de l'égyptien antique "(wn-mAa) (ny) (rswt)" signifiant "Réalité des rêves".[2]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .