FANDOM


Conspiricon
ACCO Otto Hammerstein 1942

Otto Hammerstein (inconnue – 1942), aussi connu sous le nom de Jack Turpin, était un officier SS et agent infiltré lors de la Seconde Guerre mondiale. Hammerstein était un subordonné du général Gero Kramer, qui supervisait le "Uranprojekt", le projet atomique du Troisième Reich.

Biographie

En Angleterre

En 1935, Kramer envoya Hammerstein à Londres, où l'officier SS prit, durant cinq années, l'identité de Jack Turpin, et devint une figure crainte et mystérieuse des bas-fonds de Londres. À l'insu de tout le monde, les vrais desseins d'Hammerstein étaient de dérober les technologies avancées des Alliés pour les faire entrer clandestinement en Allemagne, afin de contribuer au succès de l'Uranprojekt.

En septembre 1940, Kramer ordonna à Hammerstein d'obtenir de l'aide d'Eddie Gorm, un ancien héros de guerre et le chef des dockers de l'East End, afin d'enlever des scientifiques français à Londres. Si Gorm refusa d'abord d'aider Turpin, ne souhaitant être impliqué dans des affaires avec lui, il finit par accepter une semaine plus tard. À l'insu du SS, après la mort de sa famille lors du Blitz, Gorm avait été recruté par les Américains pour infiltrer l'organigramme d'Hammerstein en tant qu'agent double.

Quelques jours plus tard, Gorm et ses hommes prirent d'assaut l'hôtel où résidaient les scientifiques, dérobant leurs recherches et leur réacteur à eau lourde. Hammerstein demanda ensuite aux dockers de l'attendre dehors et proposa un choix aux scientifiques : mourir sur place ou être envoyés en Allemagne. Curieux à propos des motivations d'Hammerstein, l'un des hommes de Gorm, Stan, désobéit et découvrit que Hammerstein était un espion nazi. Ayant suivi son ami dans la pièce pour empêcher son insubordination, Gorm fut obligé de le tuer pour prouver sa loyauté à Hammerstein.

Retour en Allemagne

En 1942, à Berlin, Hammerstein et son "bon ami" Gorm, qui avait rejoint les SS, assistaient à une réception à l'institut Kaiser Wilhelm. Ils y rencontrèrent Josef Mengele, qui leur confia ses progrès dans ses recherches, ainsi que comment ses études sur le génome humain étaient récupérées par Kramer.

Quelques jours plus tard, lors d'une cérémonie honorant Werner Heinsenberg, le principal chercheur sur l'Uranprojekt, Kramer déclama un éloquent discours sur la puissance du Reich et sur ses progrès en matière scientifique. Incapable de se contenir quand Hammerstein lui murmura que les armes seraient bientôt utilisées pour détruire des villes entières, Gorm poignarda le nazi dans un accès de rage. Prenant Heinsenberg en otage, Gorm menaça alors l'assistance d'assassiner le scientifique s'ils ne le laissaient pas s'échapper. Kramer ordonna à ses hommes et à Hammerstein, furieux, d'obéir, car ils avaient besoin des deux hommes vivants. Gorm parvint ensuite à s'isoler avec son otage dans un laboratoire.

L'espion anglais réussit à extorquer de précieuses informations à propos de l'Uranprojekt de la bouche d'Heinsenberg, mais fut distrait, et atteint à la tête par le scientifique qui ouvrit la porte à Hammerstein et ses hommes. Toutefois, alors que les Allemands encerclaient Gorm, l'employeur de l'espion et, à son insu, l'Assassin Julia Dusk, plongea par la fenêtre et attaqua les soldats. Lors du combat, Julia lança un couteau de jet qui atteignit Hammerstein à la gorge, et les deux espions fuirent la scène par la fenêtre brisée.

Galerie


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .