MondeRéel.pngAC3icon.pngFbookicon.pngACVicon.png
Smallwikipedialogo.png

Les Mohawks aussi appelés Kanien'kehá:ka sont les membres d'un peuple autochtone amérindien, qui habitaient traditionnellement un territoire s'étendant vers le nord depuis la vallée de la rivière Mohawk jusqu'à celle du Saint-Laurent, soit la région correspondant actuellement à l'état de New York, à l'ouest du Vermont et au sud du Québec.

Leur nom, Mohawk, signifie « mangeur d'homme » dans la langue de leurs ennemis héréditaires, les Algonquins, mais dont le vrai nom est "Kanien'kehá:ka" signifiant « peuple du silex ». Ils sont appelés Agniers en français et Maquas en Nouvelle-Néerlande.[1]

Histoire

Les Kanien'kehá:ka, rejoints par les nations oneida, onondaga, cayuga et seneca, fondèrent il y a plus d'un millier d'années une alliance ou confédérations qui fut appelée Haudenosaunee ou Peuple des longues maisons. Les Haudenosaunee furent également appelés Iroquois par les Français, et la Confédération des six nations par les Anglais, après la naturalisation de la nation tuscarora en 1722.[1]

Dénommés Mohawks par les Néerlandais en raison d'un mot péjoratif algonquin signifiant "cannibale", les Kanien'kehá:ka furent considérés comme les "Gardiens de la porte de l'est", partageant avec la nation seneca la responsabilité de garder les portes de la longue maison symbolique de la confédérations haudenosaunee. En raison de leur position stratégique à l'est, les Kanien'kehá:ka furent la première des nations haudenosaunee à établir des relations diplomatiques et économiques avec les Européen au nom de la confédération.[1]

L'Assassin Connor était un métisse de père anglais et d'une mère Mohawk.

Listes des membres

Galerie



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.