FANDOM


Originsicon1


Meurtre au temple est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Bayek de Siwa revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Un jeune prêtre a été tué et son cadavre a été laissé à la vue de tous. Le phylakitai demande à Bayek de l'aider à enquêter.

Dialogues

Bayek visita Karanis et fut attiré par une foule attroupée autour d'une scène de crime, au beau milieu de la ville. Un phylakitai dénommé Epigonos mène l'enquête.

ACO Meurtre au temple 1

Bayek et Epigonos sur la scène de crime

  • Epigonos: Reculez ! Ceci ne vous concerne en rien. Continuez à... faire ce que vous faisiez.
  • Femme 1: Un autre meurtre ! Par Amon, c'est horrible !
  • Femme 2: C'est le jeune prêtre du temple. Que les dieux nous protègent !
  • Homme 1: Qui sera le suivant ? Personne n'est à l'abri !
  • Homme 2: C'est ce maudit temple. Je l'avais bien dit. C'est un blasphème ! Les dieux sont en colère !
  • Epigonos: Reculez ! En arrière !

Bayek parla à Epigonos.

  • Bayek: C'est toi, le philakitai ?
  • Epigonos: Oui. Évite de mettre les pieds n'importe où. Mon travail est déjà assez difficile comme ça.
  • Bayek: Pardonne-moi. Je suis un protecteur, ce genre de lieu m'attire.
  • Epigonos: Tu es protecteur, toi aussi ? Ah, je vois ton insigne, oui. Tu es un medjaÿ ? Et de l'ancien royaume ? Pardonne-moi. Toutes ces horribles histoires nous ont mis à cran. C'est le dernier d'une série de meurtres rituels dont ont sait qu'ils sont commis par des adeptes de Ouadjet. Pour être franc, tout ça me dépasse.
  • Bayek: Je pourrais peut-être t'aider. Ce n'est pas la première fois que j'ai affaire à un meurtre.
  • Epigonos: Tu accepterais de m'aider dans mon enquête ? Les adeptes de Ouadjet laissent souvent un message. Message que je n'ai pas encore trouvé. Nous pourrions inspecter le temple.
  • Bayek: Tu dis qu'il y a eu d'autres meurtres ?
  • Epigonos: Ce groupe d'adeptes de Ouadjet tue des acolytes des temples et des figures publiques de Karanis. Personne ne sait pourquoi. Leur prochaine victime peut être n'importe qui. Les Grecs sont terrorisés. Ils pensent que c'est le fait des Égyptiens et ils appellent au massacre.

Bayek et Epigonos examinèrent l'intérieur du temple. Bayek étudia une chaise renversée.

  • Bayek: Beaucoup de sang. On a attaché quelqu'un devant la statue et on l'a torturé. Apparemment, on lui a fait de nombreuses entailles avant de le traîner dehors.
  • Epigonos: C'est sûrement ce pauvre acolyte. Il n'y avait personne d'autre ici. Mais pourquoi agir ainsi ? On peut dire qu'ils ont bien choisi leur moment. Des années de travail consacré à recouvrir ce temple égyptien mal construit. Ensuite, les retards qui s'accumulent. Et maintenant, ça. On nous presse de résoudre cette sale histoire. Mais je t'en prie, fais comme chez toi, profite du temple.

Bayek regarda les pieds de la statue, badigeonnés de peinture verte.

  • Bayek: Un dieu grec qui remplace un dieu égyptien. De quoi déclencher la fureur de certains. Quelqu'un a aspergé le dieu de peinture verte. Et la tête a été recouverte. Un instant... Il y a autre chose là-haut.

Bayek monta sur la statue.

  • Bayek: Le visage de Sarapis a été caché et profané avec de la peinture verte. Et on a placé ici un masque vert de Ouadjet. Ouadjet est la déesse protectrice de la Haute et de la Basse-Égypte. Quelqu'un a laissé un message très clair. Mais comment est-il monté ici en transportant tout ça ?

Bayek trouva un document près de la statue.

  • Bayek: Par Amon, c'est écrit avec du sang. Encore humide !
Lettre du meurtrier

Aujourd'hui, notre temple sera vengé. À bas votre maudit dieu grec ! Le sang de votre grand prêtre lavera l'affront fait à Ouadjet. Pour l'Égypte ! Pour la déesse !

  • Bayek: Les meurtriers vont maintenant s'attaquer au grand prêtre. Il faut le prévenir. Le phylakitai doit savoir où il est.

Bayek retourna parler à Epigonos.

  • Bayek: Phylakitai ! J'ai trouvé le message des adeptes. Le grand prêtre sera leur prochaine victime.
  • Epigonos: Le grand prêtre ! Par Sarapis, non ! S'il meurt, l'esprit de Karanis s'éteindra !
  • Bayek: Il faut le trouver. Où est-il ? Réfléchis, phylakitai !
  • Epigonos: Sa villa n'est pas loin d'ici. Je connais un endroit qui la surplombe, à bonne distance. Par ici !

Les deux hommes se mirent en route.

  • Bayek: Ce temple est la source de tous vos ennuis. C'est un affront fait aux Égyptiens.
  • Epigonos: C'est absurde ! Il a développé les activités et le commerce. Tout le monde en a profité.
  • Bayek: L'acolyte et le grand prêtre ne partagent sans doute pas ton avis.
  • Epigonos: Je n'ose pas penser à ce qui va m'arriver si le grand prêtre est tué ! Il faut faire vite !

Depuis les murs, Bayek et Epigonos virent le grand prêtre encerclé par des adeptes de Ouadjet.

  • Epigonos: C'est lui, c'est le grand prêtre ! Il est en grand danger. Tu dois aller l'aider !
  • Bayek: Vite ! Rejoins l'entrée principale et attends mon signal.
  • Epigonos: Oui, euh... ou je pourrais rester ici et faire le guet ! Si d'autres approchent, je t'avertirai. Vas-y !

Epigonos resta sur le mur tandis Bayek alla au-devant des adeptes.

ACO Meurtre au temple 3

Bayek espionnant les adeptes de Ouadjet

  • Adepte de Ouadjet: Ouadjet, accueille ce blasphémateur. Aide-nous à vaincre les démons grecs.
  • Grand prêtre de Karanis: C'est pure folie ! Vous ne gagnerez rien à me tuer. La Grèce et l'Égypte grandissent ensemble. Nos dieux ne s'affrontent pas. Pourquoi le ferions-nous ?
  • Adepte de Ouadjet: Blasphémateur hypocrite ! Tu as souillé notre temple et expulsé nos dieux ! Tu mérites la mort !

Bayek tua les bandits.

  • Grand prêtre de Karanis: Ils s'apprêtaient à m'immoler !
  • Bayek: Tu ne risques plus rien. Heureusement, tu n'étais pas au temple. Tu serais déjà mort.
  • Grand prêtre de Karanis: Par Sarapis ! Ils m'auraient massacré ! Ces Égyptiens sont des démons sans âme, pas des hommes.
  • Bayek: C'est un Égyptien qui t'a sauvé, prêtre. Souviens-t'en quand tu rendras grâce. Les medjaÿ protègent tous les hommes, quelle que soit leur origine.

Le grand prêtre quitta sa villa, et Epigonos accourut.

  • Epigonos: J'ai accouru dès le début des combats. Je vois que j'arrive trop tard. Merci de ton aide, Medjaÿ. Tu m'as beaucoup facilité la tâche.
  • Bayek: Tu arrives toujours au bon moment. Mais qu'est-ce que tu sais de ces bandits ?
  • Epigonos: Ce sont des Égyptiens qui n'apprécient pas la présence des Grecs. Quant à savoir d'où viennent ces crapules... Ça a dû les fâcher qu'on ose remplacer leur dieu par une divinité grecque.
  • Bayek: Je les comprends. Et je crois que le calme ne reviendra pas de sitôt. Les Ptolémées n'ont toujours fait que nous diviser.
  • Epigonos: Hélas, tu as raison. La Grèce a largement enrichi l'Égypte, mais certains refusent le progrès.
  • Bayek: Tout dépend de ce que tu appelles le progrès. Le progrès pour l'Égypte ou pour la Grèce ? Adieu, phylakitai. Et quand tu reprendras les armes, souviens-toi du medjaÿ.

Au gré de ses voyages, Bayek retourna au sarapeion, en partie nettoyé.

  • Bayek: Tout le sang a été lavé, mais il reste de la peinture verte. C'est peut-être une bonne chose. Certaines choses ne devraient jamais tomber dans l'oubli.

Conséquences

Bayek eu vent des actes des adeptes de Ouadjet et sauva le grand prêtre de Karanis de ces bandits.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .

Fandom may earn an affiliate commission on sales made from links on this page.

Stream the best stories.

Fandom may earn an affiliate commission on sales made from links on this page.

Get Disney+