FANDOM


Originsicon1


Malédiction de Ouadjet est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Bayek de Siwa revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Un orateur des rues, bégayant et apparemment effrayé, parle à Bayek d'une étrange malédiction tuant des gens dans le quartier grec.

Dialogues

Bayek erra dans les rues dans Soknopaiou Nesos.

  • Nanefer: Écoutez-moi ! Faites tous attention ! La malédiction de Ouadjet ! Des serpents ! Près de la villa ! La nuit ! Amis Grecs ! Ne sortez pas de chez vous la nuit ! Nous avons perdu l'harmonie, une malédiction égyptienne pèse sur nous. Des serpents ! Envoyés par la déesse égyptienne ! Je les ai vus ! De mes propres yeux !

Bayek parla à Nanefer.

  • Bayek: Quelle malédiction ? De quoi tu parles ?
  • Nanefer: Les Grecs et les Égyptiens ne sont plus en harmonie. Et les dieux en sont mécontents. Je m'appelle Nanefer et je ne sais pas si je suis Grec ou Égyptien. Je suis orphelin.
  • Bayek: Plus en harmonie ? De quoi tu parles ?
  • Nanefer: La déesse égyptienne Ouadjet envoie des serpents dans les quartiers grecs, la nuit. Seuls des Grecs sont tués ! L'équilibre est brisé ! Va voir toi-même ! Au nord de la villa.
  • Bayek: Très bien. Je m'occupe de cette malédiction.

Bayek se mit en route vers la villa.

  • Bayek: Ça a été plus dur que nécessaire.

Un énorme fracas se fit résonna à quelques pâtés de maison de Bayek.

  • Bayek: (Bon sang) ! Qu'est-ce que c'était ? Les dieux grondent ! Ça venait d'un endroit au nord. C'est probablement lié à cette malédiction.

Bayek arriva sur les lieux.

  • Bayek: Qu'est-ce qui s'est passé ? Il faut que je me renseigne.

Bayek découvrit le corps carbonisé d'un homme au seuil de sa porte.

  • Bayek: Cet homme s'est retrouvé coincé et il est mort dans l'incendie. Le bâtiment est très abîmé. Impossible d'aller plus loin. La piste mène vers l'extérieur. Je devrais aller voir dans la cour.

À quelques mètres de là, Bayek trouva un deuxième corps.

  • Bayek: Ouh... Ca sent la chair brûlée.

Une jarre trônait au milieu de la cour.

  • Bayek: Cette jarre n'a rien à faire ici. Et ça bouge à l'intérieur !

Bayek brisa la jarre, de laquelle jaillit un serpent.

  • Bayek: Ah ! Un serpent ! Les jarres ont servi à les transporter.

Bayek parla à un témoin.

  • Bayek: (Homme), tu as vu ce qui s'est passé ?
  • Homme: C'est la malédiction de Ouadjet ! Un crétin et ses amis ont festoyé au dromos. Je lui ai dit : "C'est un lieu sacré, il ne faut pas y manger !" Qu'est-ce qu'il espérait cet idiot ?
  • Bayek: Et tu crois à cette malédiction ?
  • Homme: Vous, les Égyptiens, vous avez vos dieux. Nous les Grecs, on a les nôtres. Tout ce que je sais, c'est qu'il ne faut en fâcher aucun.

Bayek parla à un deuxième homme.

  • Sheshanka: Encore un de ces étrangers, par Ouadjet. C'est le troisième cette semaine. Ces bons à rien de Grecs l'ont mérité, si tu veux mon avis. Mais qu'est-ce que j'en sais ? Je ne suis que le pauvre Égyptien méprisé qui nettoie derrière les (pourritures).
  • Bayek: Attention à ce que tu dis ! Des gens sont morts ! Il faut que j'aille voir.
  • Sheshanka: La seule chose à voir, mon fils, c'est la couleur de ta peau.
  • Bayek: Ce qu'il nous faut, c'est l'harmonie. Plus de jugements insensés.
  • Sheshanka: Ecoute, certains d'entre nous ont construit un oratoire dans une grotte, sous les vestiges du grand temple. Tu devrais venir vénérer Ouadjet avec nous. Les Égyptiens doivent se serrer les coudes.
  • Bayek: Je viendrai peut-être, après avoir inspecté les lieux.

Senu mena Bayek au terrier de Ouadjet.

  • Bayek: Ces jarres sont identiques à celles que j'ai vues dans le quartier grec.
  • Bayek: Ils élèvent des serpents ici. Ah, je hais les serpents !

Les serpents sautèrent de leurs jarres pour attaquer Bayek.

  • Bayek: Argh ! Encore des serpents ! Pourquoi toujours des serpents ?

Bayek se débarrassa de ses agresseurs et découvrit un autel au fond de la grotte.

  • Bayek: Un oratoire dédié à Ouadjet, la déesse serpent.

Bayek trouva une lettre sur les lieux.

Lettre du gardien

Notre plan porte ses fruits. Certains Grecs parlent déjà de quitter le Fayoum. D'autres suivront si nous poursuivons nos efforts.
Je vais continuer à jouer mon rôle de gardien. Continuez à vous occuper des serpents et à choisir les cibles. Il faut que les Grecs meurent, mais aucune victime égyptienne !
Et pour ce chien ionien qui bégaie, emparez-vous de lui discrètement et emmenez-le à Pannouki. Je m'occuperai de lui personnellement.
Rappelez-vous que la seule justice qui existe est celle que nous rendons nous-mêmes.
Doua Ouadjet !


Bayek entendit des chevaux arriver devant la grotte.

  • Bayek: Si j'en crois ces bruits, je n'aurai pas à chercher le gardien. Il m'a déjà trouvé.
  • Sheshanka: Il est à l'intérieur ! Tuez-le quand il sortira ! Il ne doit pas s'enfuir !

Bayek affronta les fidèles de Ouadjet.

  • Bayek: Gardien ! Ces serpents étaient les tiens !
  • Sheshanka: Tu es au service des Grecs ? Approche, espèce d'esclave des Ioniens. Obéis à ton maître et couche-toi comme un bon chien. Je me bats pour l'Égypte ! Tu te bats pour qui, toi ?
  • Bayek: Je ne sers personne et je me bats pour tous.

Bayek assassina Sheshanka et ses hommes, puis se mit en route vers le repaire de Pannouki.

  • Bayek: Voilà ce que Ptolémée a fait de l'Égypte : un pays sans équilibre marqué par la haine et le chaos. Je vais au moins pouvoir sauver l'otage. Il est retenu à Pannouki par les hommes du gardien. Ce gardien exploite la déesse pour tuer des Grecs. Pourquoi une telle haine ? Aya en serait triste. Nanefer avait raison malgré tout. L'Égypte n'est plus en harmonie.
    Le repaire du gardien doit être devant.

Bayek infiltra le repaire.

  • Bayek: Argh. L'odeur de la chair pourrie.
  • Fidèle de Ouadjet 1: Qu'est-ce qui va arriver à ce crétin de Grec qui bégaie ?
  • Fidèle de Ouadjet 2: Il sera sacrifié à Ouadjet quand le gardien arrivera.
  • Fidèle de Ouadjet 1: Un sacrifice de sang ? Les prêtres n'en font plus depuis longtemps.
  • Fidèle de Ouadjet 2: Nos ancêtres suivaient le bon chemin avant d'être corrompus par de fausses lois. Voilà pourquoi Ouadjet nous a abandonnés à ces chiens de Grecs.
  • Fidèle de Ouadjet 1: Au moins, il ne risque pas de s'enfuir. Tu l'as frappé si fort qu'il baigne dans son sang. Il ne peut même plus se lever.
  • Fidèle de Ouadjet 2: Ha ha ! Idiot de Grec ! Il ne l'avait pas volé.

Bayek examina le repas des bandits.

  • Bayek: Des fruits, du grain, du vin. Sans doute des cadeaux du gardien à ses hommes.

Bayek trouva une idole.

  • Bayek: Un autre oratoire dédié à la déesse Ouadjet.

Bayek trouva plusieurs documents sur les lieux.

Lettre d'un fils

Père,
Aujourd'hui, j'ai onze ans et j'écris cette lettre tout seul !
Cela fait deux crues que je ne t'ai pas vu. Tu me manques, mais je sais que tu nous protèges. Mère dit que tu combats des chiens d'Ioniens. Je ne sais pas ce que ça veut dire, mais elle passe parfois toute la journée à prier pour que tu remportes la victoire.
Un jour, quand je serai plus vieux, j'irai les combattre avec toi !

Je suis très fier d'être ton fils. Reviens vite à la maison.
Unas


Hymne à Ouadjet

Tu es exaltée,
Ô Puissante,
Maîtresse des deux royaumes
Tu guides Horus de ton œil
Ô Serpent Uraeus,
qui diriges toute l'Égypte
Souveraine de milliers
Vengeuse sacrée
Que ton réveil soit paisible


Bayek trouva Nanefer.

  • Bayek: Tu peux te lever ?
  • Nanefer: Loué soit Sarapis, tu es là ! Je ne crois pas. Ils m'ont battu.
  • Bayek: Ne bouge pas. Je vais te porter.

Bayek mit Nanefer en sécurité à l'extérieur du repaire.

  • Bayek: Tu peux marcher ?
  • Nanefer: Ils m'ont battu ! Ils m'ont battu parce qu'ils croyaient que j'étais Grec !
  • Bayek: Attends, dis-moi, tu ne bégaies plus ?
  • Nanefer: J'avais peur quand je t'ai rencontré. Quand j'ai peur, je bégaie.
  • Bayek: Décidément, on ne peut se fier à rien ! Peu m'importe, tu es en vie, Nanefer. Tu peux être heureux.
  • Nanefer: Je suis vivant, mais l'Égypte n'a plus d'équilibre. Toi, Medjaÿ, tu sais que le droit assure l'harmonie entre les peuples. Puisse Sarapis tous nous unir.

Bayek quitta Nanefer.

  • Bayek: C'en est fini du culte du gardien. Mais Nanefer a raison. L'Egypte est sans équilibre. Et c'est à cause de l'Ordre des Anciens.

Conséquences

Bayek élimina Sheshanka, le gardien des fidèles de Ouadjet, et libéra Nanefer de ses ravisseurs.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .