FANDOM


Originsicon1


Lutter pour le Fayoum est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Bayek de Siwa, revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Un commandant corrompu de Ptolémée, à Fort Boubastos, prive de grain les paysans du Fayoum. Bayek doit convaincre les paysans de l'aider à mettre un terme à cette corruption.

Dialogues

Bayek reparla à Hotephrès.

  • Hotephrès: C'est la vérité. D'autres soldats viendront bientôt. Il faut s'occuper de ce commandant.
  • Khenout: Il nous faut plus d'informations. Jusqu'où s'étend la corruption ? Jusqu'aux hommes les plus proches de Ptolémée ? On ne peut faire confiance à aucun phylax. Seuls, nous sommes impuissants. Nous avons besoin du Fayoum.
  • Hotephrès: La plupart des paysans ne diront rien par peur des soldats. Mais ils sont en colère. Ils seront faciles à convaincre.
  • Bayek: Je vais aller parler au paysan que le capitaine a menacé. Je pense qu'il pourra nous aider.

Bayek alla parler au paysan.

  • Bayek: Seni (Mon frère) ! J'ai vu ce qu'ont fait ces soldats.
  • Homme: Nebet Khenout a pris un grand risque. Je lui en suis très reconnaissant, mais ça ne changera rien. Pardon, mais j'ai du travail. J'ai beaucoup de feux à allumer.
  • Bayek: Laisse-moi t'aider.

Bayek mit le feu au foin du paysan.

ACO Lutter pour le Fayoum 1

Bayek allumant les feux

  • Homme: Qu'est-ce que tu fais ?
  • Bayek: J'allume tes feux.
  • Homme: Tu n'abandonnes pas facilement, hein ?
  • Bayek: te donnera des cultures fertiles, seni (mon frère).

Bayek alluma les derniers feux.

  • Bayek: Et voilà. Il est temps de te soulever contre les soldats. Hotephrès combattra à tes côtés.
  • Homme: Hotephrès ? Il nous a abandonnés depuis longtemps ! [soupir] Son père était un homme bon. Il a donné à son fils un nom égyptien. Nous l'aimions pour ça. Mais il n'a pas su lui donner un cœur égyptien. Dans notre langue, Hotephrès veut dire "satisfait", mais il ne l'a jamais été. Il nous a abandonnés aux hyènes et aux crocodiles
  • Bayek: Mais les crocodiles peuvent être vaincus. Le capitaine est mort. Soulève-toi,

seni (mon frère). Montre l'exemple.

  • Homme: Tu as vaincu le capitaine ? Waouh ! Par les dieux, tu es fou ! D'accord, si tu es prêt à agir, tu peux compter sur moi. Je ferai passer le message, seni (mon frère).

Bayek retourna voir Hotephrès à la ferme de Philadelphie.

  • Hotephrès: J'ignorais que la situation était si grave. Enfin, je savais qu'il y avait des problèmes, mais… pas à ce point. C'est ma faute. Je ne souhaitais pas avoir un rôle dans le Fayoum. Ce fardeau m'a été imposé. Je voulais vivre des aventures sur mon bateau… Je sais que maintenant… renoncer est un choix… et je suis toujours en vie.

Soudain, des soldats firent irruption dans la ferme.

  • Soldat grec: Ils sont dans la villa. Par-derrière ! Vous, avec moi.
  • Hotephrès: Des soldats !
  • Soldat grec: Où es-tu, sale vermine ? Descends. Je veux te parler.
  • Hotephrès: Il me semble que je n'ai plus le choix. Viens, frère. Allons leur parler… avec nos épées !
  • Bayek: Je te protégerai !

Bayek accompagna Hotephrès dans la cour de la villa.

  • Bayek: Je suis heureux de revoir ton vrai visage !
  • Hotephrès: Venez goûter à ma lame, chiens !
  • Soldat grec 1: Emparez-vous de lui ! Il a une arme !
  • Soldat grec 2: Tu as eu tort, vieillard !

Bayek et Hotephrès se défirent des soldats.

ACO Lutter pour le Fayoum 2

Bayek et Hotephrès repoussant les soldats

  • Bayek: Pour un vétéran, tu te bats bien.
  • Hotephrès: Ha ! Un vétéran, mais pas un vieux.
  • Khenout: Oui, c'est ce que je vois.
  • Bayek: Mais ça ne suffira pas. Les soldats vont revenir et en plus grand nombre.
  • Hotephrès: Mes talents ne se limitent pas à l'épée. S'il le faut, j'engagerai toute une armée !
  • Khenout: J'ai peut-être une meilleure idée. Bayek, tu peux m'accompagner pour un petit voyage ?

Bayek suivit Khenout.

  • Bayek: Je suis prêt. Allons-y.
  • Khenout: Vous faites une bonne équipe. Hotephrès n'a rien perdu de son ardeur.
  • Bayek: Tu sembles fière de lui.
  • Khenout: Je suis heureuse de retrouver l'homme que j'ai épousé.
  • Bayek: Où allons-nous ?
  • Khenout: Il y a un camp de rebelles près d'ici. En direction de l'est, du côté de Fort Boubastos. Ces rebelles, je vais te les présenter.
  • Bayek: Tu plaisantes ? Si je les rencontre, ça provoquera la colère d'Alexandrie ?
  • Khenout: Alexandrie baigne dans les intrigues, Medjaÿ. Des services sont parfois échangés contre des informations ou une protection. De telles alliances sont nécessaires, même si personne n'en parle.

Bayek et Khenout arrivèrent dans le nome d'Haoueris.

  • Khenout: Par ici. Leur campement n'est plus très loin.
  • Bayek: Prudence avec ces rebelles. Ils ne sont pas réputés pour leur hospitalité.
  • Khenout: Je les ai fait prévenir. Ils attendent notre arrivée.

Khenout se présenta aux rebelles.

ACO Lutter pour le Fayoum 3

Khenout se présentant aux rebelles

  • Khenout: Je m'appelle Khenout. J'ai fait annoncer notre venue de Philadelphe. On a besoin de ton aide.
  • Rebelle: Tu as perdu ton temps. Désolé, on ne peut pas vous aider.
  • Khenout: Nous ne demandons pas la charité. Nous pouvons offrir des vivres et des informations. Tout ce que nous vous demandons en retour, c'est votre protection.
  • Rebelle: Je te dis qu'on ne peut pas. Les soldats ont capturé notre chef au barrage.
  • Khenout: Alors peut-être pouvons-nous aider. Voici Bayek de Siwa…
  • Rebelle: Tu es Bayek de Siwa ? On sait ce que tu as accompli dans l'arène. Tu t'es battu face aux frères gaulois comme un démon !
  • Bayek: Comme un démon tu dis ? Alors ça doit être vrai.

Bayek infiltra le barrage de Cléon.

  • Bayek: Allez ! Vite !
  • Chef des rebelles: Merci. Qui es-tu pour attaquer ainsi les soldats ? Tu n'as pas peur de réveiller la Grèce ?
  • Bayek: Je suis Bayek de Siwa. Et c'est le sommeil de l'Égypte qui m'inquiète.
  • Chef des rebelles: Le fou de Siwa… Mes hommes m'ont parlé de toi ! Tu combats seul dans l'arène comme un forcené ! Nek (Bon sang) ! Avec toi à nos côtés, les chiens de Ptolémée n'ont aucune chance.
  • Bayek: Et quand l'heure viendra, j'aurai besoin de vous à mes côtés.

Bayek mit le chef des rebelles en sécurité.

  • Bayek: La voie est libre pour le retour. Mais j'ai un service à te demander. Khenout attend à votre campement. Elle va vous demander de protéger la population.
  • Chef des rebelles: Je te dois la vie. Ce sera fait, tu as ma parole.
  • Bayek: Et dis-lui que je vais à Fort Boubastos. J'ai des choses à régler avec le commandant.
  • Chef des rebelles: Seul contre la garnison d'un fort ? Tu es fou ?
  • Bayek: Peut-être. Je suis Bayek de Siwa.

Bayek infiltra le Fort Boubastos, où on sonna la corne.

  • Bayek: Des cors. Des voix. On est en train d'attaquer le fort ! Apparemment, tout le Fayoum s'est ligué contre le commandant.

Profitant de la diversion, Bayek assassina le commandant.

ACO Lutter pour le Fayoum 4

Bayek prenant le Fort Boubastos d'assaut

  • Bayek: La corruption a été éradiquée. Je dois retrouver les autres.

Bayek retourna auprès d'Hotephrès et Khenout.

  • Bayek: C'est fait.
  • Hotephrès: Tu as eu de l'aide. Les fermiers ont simulé une révolte pour faire diversion. Ils étaient sans peur ! Les rebelles ont aussi joué leur rôle. Tu les as inspirés, Bayek. Ils t'admirent tous. Nos fermes seront bien protégées. Ils aiment leur fou de Siwa.
  • Bayek: Ils ne laisseront pas un autre Crocodile asservir le Fayoum. Ton peuple est libre désormais. C'est un bon début. Hotephrès. Il est temps de faire honneur à ton nom.
  • Hotephrès: Et à mes devoirs d'époux.
  • Khenout: Shadya t'a tout de suite aimé, tu sais. Tu seras toujours le bienvenu chez nous, si tu reviens.

Au gré de ses aventures, Bayek retrouva Khenout dans la cour de sa ferme.

  • Khenout: Ah, le "fou de Siwa" est de retour !
  • Bayek: Tu as bonne mine, Khenout. Comment vont les fermiers ?
  • Khenout: Les rebelles et les fermiers ont beaucoup changé. Depuis que cette ignoble femme a disparu, ils n'ont plus aucun souci à se faire. Ils ont pu cultiver tranquillement. Ils disent même que l'année sera bonne. D'ailleurs, certains rebelles vont même jusqu'à prendre soin des enfants que les soldats de Ptolémée ont rendu orphelins.
  • Bayek: Ils s'occupent des enfants ? Et c'est moi qu'on traite de fou…

Bayek retrouva Hotephrès.

  • Hotephrès: Bayek ! Comment vas-tu, mon ami ?
  • Bayek: Bien, et vous ?
  • Hotephrès: Nous sommes en vie. Pour être honnête, notre sort est bien meilleur que ce que j'imaginais. Il reste encore tant de choses à faire ici. Ça nous occupera tous les deux. Et c'est tant mieux. Pour moi, seul compte ce que je dois faire aujourd'hui. J'ai décidé de ne plus penser à l'avenir.
  • Bayek: Je sais que le Fayoum peut compter sur toi, seni (mon frère).

Conséquences

Bayek aida les paysans du Fayoum à se rebeller contre les Ptolémées. Avec l'aide des rebelles, il assassina le commandant du Fort Boubastos, libérant la région de leur emprise. En guise de remerciement, Khenout lui offrit la poupée de Shadya.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .