FANDOM


TempliersOriginsicon1
Smallwikipedialogo

Lucius Septimius, également connu sous le nom de Le Chacal, était un Gabiniani romain stationné à Alexandrie pour protéger les rois et les reines ptolémaïques. Il était également membre de l'Ordre des Anciens à cette époque[1].


Biographie

Le Chacal

En 67 avant J.-C., Septimius servit sous Pompée dans la guerre contre les pirates. Peu après il rejoignit l'Égypte qui devint sa nouvelle patrie.

Septimius était l'un des fidèles guerriers de l'Ordre des Anciens et l'un des comploteurs qui tuèrent Khemou, le fils de Bayek de Siwa et d'Aya, en 49 avant J.-C[1].

Meurtre de Pompée et bataille du Nil

Peu avant la Bataille du Nil, en 47 avant J.-C., Septimius et ses Gabiniani trahirent Pompée qui accosta avec ses hommes et Septimius le décapita, tandis que ses sbires s'occupaient des troupes du général. Il envoya ses Gabiniani tuer aussi Cléopâtre mais ils furent défaits par Bayek.

Puis lors de la bataille-même Septimius tenta d'assassiner Jules César, mais il fit face à Bayek et l'affronta, et ce dernier le vainquit. Mais alors que l'Égyptien allait lui porter le coup de grâce, César intervint, dissuadant Bayek de le tuer car étant Romain, Septimius devait être jugé en tant que citoyen romain. Seulement, plus tard il s'avéra que Septimius profita de la clémence de César pour le manipuler et en faire un pantin de l'Ordre[1].

Ouverture de la Crypte

Après cette trahison, Septimius accompagna Flavius Metellus, le chef de l'Ordre à Siwa où ils ouvrirent la porte de la crypte des Précurseurs sous le Temple d'Amon, qui se déverrouilla grâce à la combinaison de l'orbe de l'oracle et du Bâton d'Alexandre le Grand. Les villageois de Siwa étaient tous forcés d'obéir, soumis aux effets des artefacts, sauf Hepzefa, qui tenta de les empêcher mais fut tué[1].

Ultime affrontement à Rome

Par la suite, Septimius raccompagna César à Rome, le soutenant pour s'emparer d'un pouvoir sans égal pour servir les desseins de l'Ordre. Mais en 44 avant J.-C., Aya retrouva sa trace à Rome, aidée par Marcus Junius Brutus et après un rude combat dans le Théâtre de Pompée, elle l'acheva. Septimius n'éprouva cependant aucun remord, persuadé d'avoir fait son devoir envers l'Ordre et Rome[1].

Galerie


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .