FANDOM


AC3iconACLiconFbookicon
"Je m’attends à ce que la version de l’histoire que tu as apprise ressemble à ceci : "Les loyalistes étaient des traîtres qui ont trahi leurs frères américains pour s’allier aux Britanniques". C’est une jolie tranche de fiction, car du point de vue des loyalistes, la situation était exactement l’inverse : les Colonies avaient été fondées par et appartenaient aux Britanniques, les colons étaient des sujets britanniques et, par conséquent, les traîtres étaient les rebelles qui cherchaient à désobéir au roi."
Shaun Hastings, dans l'entrée de la base de données concernant les loyalistes, 2012.[src]
ACIII Méthodes alternatives 4

Un groupe de loyalistes à Trinity Church

Les Loyalistes, ou Tories, royalistes et hommes du roi est le nom donné aux colons d'Amérique opposés aux Patriotes s'étant battus pour et restés fidèles aux Britanniques durant la Révolution américaine et la guerre d'Indépendance. On estime qu'un colon sur cinq était loyaliste. Les loyalistes connus étaient souvent sortis de chez eux, battus, brûlés à la bougie voire passés au goudron et aux plumes.[1]

Parmi les loyalistes figuraient des membres de la Confédération iroquoise, qui comprirent que le roi George III respectait leurs terres. Le village mohawk de Kanatahséton s'allia aux Britanniques après que Charles Lee fit croire à Kanen'tó:kon que Connor les avaient trahis en aidant les Patriotes.[1] Certains anciens esclaves comme George Davidson étaient devenus loyalistes en échange de leur liberté.[2]



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .