FANDOM


Originsicon1


Les répercussions est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Bayek de Siwa, revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Bayek et Aya pensent qu'ils ont été trahis par les Romains. Ils vont examiner le tombeau d'Alexandre afin de découvrir ce que préparent leurs ennemis.

Dialogues

Le jour du couronnement de Cléopâtre, Apollodorus surprit Bayek et Aya dans le quartier populaire d'Alexandrie. Aya le plaqua contre un mur.

  • Aya: Tu es du côté de Septimius maintenant ! Et nous sommes bannis du palais ?
  • Apollodorus: Je ne condamne pas le venin dans tes yeux. Mais écoute-moi.
  • Aya: Parle. Et fais vite. Ou tu te retrouveras du mauvais côté de ma lame.
  • Apollodorus: Nous n'avons plus besoin de tes services. Cléopâtre t'a offert de l'or. Je suis désolé, Aya.
  • Bayek: Désolé ? Nous lui avons tout donné. Elle nous doit sa couronne. Et elle se tient près de lui ?
  • Aya: Et où est la justice qu'on nous a promise ? Septimius devait être jugé par Rome ! César protège l'Ordre ?
  • Apollodorus: Ces compromis ont fait de Cléopâtre notre reine !
  • Bayek: L'homme qui a tué notre fils est maintenant ton allié ! Tu comprends qu'on ne reculera devant rien pour le tuer ?
ACO Les répercussions 1

Aya menaçant Apollodorus

Apollodorus les mena à l'abri des regards.

  • Apollodorus: César te reproche la mort de Ptolémée. Un pharaon, un dieu. Je ne peux rien faire.
  • Aya: Je me moque de ce que pense César. C'est avec Cléopâtre que j'ai conclu ce pacte.
  • Apollodorus: Laisse-moi du temps. Je vais arranger cela, Aya. D'ici là, je t'en prie, sois prudente. Tout n'est pas tel qu'il le paraît.

Aya frappa le mur à quelques centimètres d'Apollodorus.

  • Aya: Traître.

Quelque temps plus tard, Bayek et Aya réunirent leurs Phoxidas, Phanos le Jeune, Tahira et Pasherenptah dans une taverne. Enragée, Aya lança un couteau dans un mur.

  • Phanos le Jeune: J'aime les mots… mais je ne sais que dire.
  • Tahira: Cléopâtre a été empoisonnée par Rome, et nous par sa traîtrise. Nous brûlerons avec l'Égypte.
  • Pasherenptah: L'Ordre est plus puissant désormais, il tient Rome !

Bayek éleva la voix.

  • Bayek: Arrêtez ! Arrêtez ! J'ai eu tort. Je suis responsable. Quand mon fils est mort, j'ai réagi avec rage, avec violence, mais ça n'a fait que les rendre plus forts. Nous sommes tous différents, mais nous avons combattu côte à côte pour que Cléopâtre monte sur le trône. C'était une erreur, mes amis, mais c'est une erreur qui nous a réunis. Maintenant, nos ennemis triomphants se cachent derrière des couronnes, ils sont tapis dans l'ombre des rois et des reines. Mais qui se cachera dans l'ombre du peuple ? Nous. Quelque chose va naître de nos épreuves. Et cela commence aujourd'hui. Nous devons poursuivre le combat et défendre la volonté du peuple. Peu importe sa taille, notre confrérie est le seul espoir et notre royaume n'a pas besoin de couronne. Ce en quoi nous croyons, nous, nos valeurs, notre crédo, nous unifiera. Et je promets au nom de tous les fils d'Égypte que je serai le père que je n'ai pas été à Siwa.

Bayek leva son verre.

  • Bayek: Pour la confrérie !
  • Tous: La confrérie !

Bayek retrouva Aya, qui s'était mise à l'écart sur le balcon.

  • Aya: Tu avais raison. Je me suis fiée à la mauvaise déesse. Mais il reste une chose à régler. Septimius. Il a pris le bâton d'Alexandre. Pourquoi ?
  • Bayek: Tu as raison. Flavius et lui s'intéressaient au tombeau d'Alexandre. Commençons par là.

Bayek et Aya traversèrent Alexandrie en direction du tombeau.

  • Aya: Je vais détruire Cléopâtre pour ce qu'elle a fait.
  • Bayek: Pense surtout à ce qu'il faut faire maintenant.
  • Aya: Que reste-t-il, Bayek ? Nous reste-t-il une seule chose ?
  • Bayek: Siwa. Notre terre, notre pays. Nous devons continuer, Aya. Nous devons trouver le meurtrier de Khemou.
  • Aya: Oui. Nous irons jusqu'au bout.
  • Bayek: Cela faisait longtemps que nous n'avions pas été ensemble plus de quelques jours.
  • Aya: Des jours ? Cela passe si vite.
  • Bayek: Aya, il est difficile, le chemin qu'on a choisi.
  • Aya: Seulement si tu comptes en jours plutôt qu'en objectifs, Bayek. Viens, nous devons nous dépêcher.
  • Bayek: Des gardes, devant !
  • Aya: Nous allons les massacrer pour prouver nos intentions.

Le couple approcha du tombeau.

ACO Les répercussions 3

Apollodorus mortellement blessé

  • Aya: Il y a des gardes.
  • Bayek: Il y a quelque chose d'étrange dans tout cela. De malfaisant.
  • Aya: Ce sont tous des Romains. Des hommes de César ?

Des voix émanèrent du tombeau.

  • Apollodorus: Vous pensez pouvoir me tuer avec ça ? Ha !
  • Bayek: Apollodorus ?
  • Apollodorus: Vite, dépêchons-nous !

Dans le tombeau, Apollodorus se faisait attaquer par les Romains qui repérèrent les intrus.

  • Soldat romain: Vous n'auriez pas dû venir ici.
  • Bayek: Nous sommes chez nous.
  • Aya: Enfin quelqu'un à tuer.

Une fois les soldats vaincus, Aya se jeta aux côtés d'Apollodorus et comprima ses blessures.

  • Aya: Cesse de t'agiter. Tu vivras, pauvre fou.
  • Apollodorus: Flavius est derrière tout ça… Je suis désolé… C'est Flavius qui a tué votre fils. Ils sont venus ici. Ils m'ont pris l'orbe. Ils… ils vont à Siwa.
  • Bayek: Siwa ?
  • Apollodorus: Bayek… Aya… Votre peuple est en danger. Partez… vite…

Apollodorus soupira, et Aya lui ferma les paupières.

  • Aya: Fais bon voyage, Apollodorus, vers la maison d'Hadès.

Conséquences

Bayek appela à la fondation d'une confrérie pour faire face à l'Ordre des Anciens. Apollodorus fut tué par les Romains, qui lui volèrent la Pomme, et révéla que Flavius était responsable de la mort de Khemou.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .

Fandom may earn an affiliate commission on sales made from links on this page.

Stream the best stories.

Fandom may earn an affiliate commission on sales made from links on this page.

Get Disney+