FANDOM


Originsicon1


Les faux de Siwa est la représentation virtuelle d'une mémoire de Bayek revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Quelqu'un vend des trésors volés à Siwa au marché noir d'Euhemeria. Intrigué, Bayek décide d'enquêter.

Dialogues

Un homme aborda Bayek alors qu'il se trouvait à Euhemeria.

  • Homme: Je vois que tu portes les marques de Siwa. C'est un authentique insigne de medjaÿ ? Dis-moi, quel est ton prix ?
  • Bayek: Je viens de Siwa. Et il n'est pas à vendre.
  • Homme: Tout est à vendre, ici. Tu devrais aller au marché de la vallée, à l'est. On y trouve des trésors de Siwa. Pas les copies habituelles. Des choses authentiques.
  • Bayek: J'aimerais rencontrer des gens vendant d'authentiques trésors de Siwa.
  • Homme: Tu es sûr de ne pas vouloir vendre cet insigne ? Peu importe. Cherche l'étal sous les nids d'oiseaux. Il devrait te plaire.

Bayek explora le marché de la vallée.

  • Homme: Tu as entendu parler du nouvel étal vendant des trésors du temple de Siwa ?
  • Femme: D'un temple ? Tu es fou ? Qui voudrait acheter des objets volés à un dieu ! Attends, ils sont authentiques ?
  • Homme: D'après toi, pourquoi sont-ils si chers ? Je serais prêt à donner ma vie pour un ânkh d'Amon !

Bayek trouva l'étal de Siwa, tenu par une petite Kenthap.

  • Kenthap: Bienvenue ! Nous avons de nombreux trésors à vendre. Veux-tu les voir ?

Bayek examina une statuette mise en valeur sur une table.

  • Bayek: C'est censé être authentique, mais c'est un faux. Et de qualité assez médiocre.
  • Kenthap: Ça n'est pas faux, c'est vrai ! Tu veux voir ?

Bayek parla à la petite marchande.

  • Bayek: C'est ta boutique ?
  • Kenthap: Oui, elle est à moi ! Beaucoup de trésors uniques de Siwa, loin d'ici ! Pas faux ! Pas faux !
  • Bayek: Tu as quelque chose de… vrai ? Je doute que ce soit tes plus belles pièces.
  • Kenthap: Tu mens ! Elles sont vraies ! Les plus chères sont à mon campement. Je peux te conduire. C'est pas loin d'ici. Tu me suis.

Bayek emboîta le pas.

  • Kenthap: Cet insigne de medjaÿ n'est pas très bon, tu sais. On en a des meilleurs. Tu veux voir ?
  • Bayek: Tes autres trésors, ce sont aussi des faux ?
  • Kenthap: Ils sont pas faux, je t'ai dit ! Ah, comment tu as su ? Mes trésors ne sont pas vraiment vrais, mais pas vraiment faux non plus ! Et ma mère, elle, elle en a des vrais.
  • Bayek: Hé, j'ai un secret. J'ai été medjaÿ à Siwa. Les vrais trésors, je les ai vus.
  • Kenthap: Ah, pas juste ! Je les ai faits moi-même, tu sais. Et personne n'a rien vu !
  • Bayek: Ne t'en fais pas, tes faux sont très réussis. Je ne dirai rien.
  • Kenthap: Ils sont pas faux, je t'ai dit ! Tu es vraiment un medjaÿ ? Peut-être que toi, tu es faux !
  • Bayek: Je te trouve bien effrontée. Allons plutôt voir ce qu'a ta mère.
  • Kenthap: On va suivre le canal.
  • Bayek: Passe devant. Je vais faire semblant.
  • Kenthap: Ça, ça ne veut rien dire !

Les hurlements d'une femme agressée par des bandits se firent entendre.

  • Kenthap: Ma mère ! Oh, non, qu'est-ce qu'on peut faire ? Il y a un problème !
  • Bayek: N'aie pas peur. Tu as de la chance, je suis un vrai medjaÿ. Reste ici et cache-toi.

Bayek approcha les bandits.

  • Bandit: Les faux trésors, c'est notre force. Les brigands du faux, ici, c'est nous. Donne ton argent et on te laissera la vie.
  • Femme: Il ne me reste plus d'argent ! Tout a été donné. Allez-y, regardez. Je n'ai plus rien.

Bayek affronta les bandits.

  • Bayek: J'ai une belle épée. Tu veux voir ?
  • Bandit: Par Hadès, qui es-tu, toi ?

Bayek se débarrassa des brigands et libéra la mère de Kenthap.

  • Femme: Prends ce que tu veux. Comme je leur ai dit, je n'ai pas d'argent. Mais j'ai de nombreux trésors de Siwa.
  • Kenthap: Mère, c'est pas un brigand ! C'est mon ami. Merci de nous avoir sauvées. Tu dois être pour de vrai. Pardon d'avoir dit que tu étais faux.
  • Femme: Il nous a sauvées ? Alors, il faut le récompenser. Nous remercions toujours les gens généreux. J'ai quelque chose… Voilà. C'est une authentique imitation de khépesh de Siwa. C'est très rare, on n'en fabrique plus. Prends-le, avec notre gratitude.
  • Kenthap: Mère, il sait déjà que…
  • Bayek: Merci. Je suis honoré. Oui, je vois. Celui-là est vraiment authentique. Il n'en reste presque plus.
  • Femme: Puisses-tu vivre vieux et heureux !

Conséquences

Bayek sauva la mère de Kenthap de brigands et obtint l'authentique imitation de khépesh de Siwa en récompense.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .

Fandom may earn an affiliate commission on sales made from links on this page.

Stream the best stories.

Fandom may earn an affiliate commission on sales made from links on this page.

Get Disney+