FANDOM


Originsicon1


Les eaux affamées est la représentation virtuelle d'une mémoire de Bayek revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Un fermier désemparé demande son aide à Bayek pour récupérer des cadavres dans des champs envahis par les hippopotames.

Dialogue

  • Jarha: Fais moins de bruit, s'il te plaît, ma tante. Tu risques d'affoler les hippopotames. Ou de faire revenir les bandits.
  • Femme: Et-ce... que c'est lui ?
  • Jarha: Non, ce n'est pas Meketre.
  • Femme: Mais où est Meketre ? Qu'allons-nous devenir sans mon cher Meketre ?
  • Jarha: Je ne peux pas m'en soucier maintenant. Si rien ne change, les récoltes vont pourrir et nous mourrons de faim !

Jarha parla à Bayek.

  • Jarha: (Homme), toi qui es fort et qui sembles marcher sans peur. Peux-tu aider un pauvre paysan ?
  • Bayek: Un hippopotame a tué ton ami.
  • Jarha: Oui ! Ces animaux font des dégâts et tuent beaucoup de gens ! Hier, nous avons été attaqués par des bandits. Ensuite, ils ont dérangé les hippopotames et ils les ont rabattus vers nos champs. Les dieux semblent avoir décidé de nous tourmenter. Tant que les hippopotames seront là, nous ne pourrons pas nous occuper des récoltes, et encore moins de nos morts.
  • Bayek: Je vais t'aider à ramasser les corps.

Bayek rapporta un premier cadavre.

ACO Les eaux affamées 2

Bayek rapportant les cadavres

  • Jarha: Mmh... Pauvre cousin.
  • Femme: C'est lui ?
  • Jarha: Non, ce n'est pas Meketre.

Bayek rapporta un deuxième corps.

  • Jarha: Non, ce n'est pas lui. J'aimerais t'aider, mais je ne suis pas de taille face à ces bêtes.

Bayek rapporta un troisième cadavre.

  • Jarha: Mmh...
  • Bayek: C'est Meketre ?
  • Jarha: Ce n'est pas lui. C'est le fils du frère de ma femme. Un idiot. Courageux. Mais idiot.
  • Femme: Mon pauvre Meketre... est mort !

Bayek déposa le dernier corps.

  • Bayek: C'est le dernier, je crois.
  • Jarha: Et Meketre n'est pas parmi eux.
  • Femme: Qu'est-ce que je vais devenir ?
  • Jarha: Merci, (homme). Leurs âmes peuvent maintenant reposer en paix.
  • Bayek: Qui est ce Meketre que pleure ta tante ?
  • Jarha: Notre protecteur. Fort et brave, courageux comme toi ! Il chassait les animaux sauvages et les bandits qui nous attaquaient. J'imagine que plus personne ne nous défendre, maintenant.
  • Bayek: Je crois que toute l'Égypte souffre du même malheur. Où sont installés ces bandits ?
  • Jarha: Il y a une gorge. Je t'y emmènerais bien, mais comment dire, c'est très dangereux. Et il faut bien que quelqu'un s'occupe des morts.
  • Bayek: Bien sûr... Je le trouverai seul.
  • Jarha: Ces bandits se font appeler les Grands affamés. Que les dieux te protègent !

Avant de partir, Bayek réconforta la femme.

  • Femme: Reverrai-je un jour mon cher Meketre ?
  • Bayek: Allons, (femme). Rien ne dit qu'il a rejoint l'autre monde.
  • Femme: Sans lui, personne ne m'aidera aux champs. Personne ne me protégera. Personne ne chantera pour moi sous les étoiles.
  • Bayek: Je vais voir ce que je peux faire.

Bayek infiltra le repaire de Potamos.

ACO Les eaux affamées 3

Bayek au repaire de Potamos

  • Bandit 1: J'ai horreur de monter la garde.
  • Bandit 2: Moi aussi, mais au moins, on touche une part égale sur le butin. Et on nous a promis qu'on sera de la prochaine attaque.

Bayek élimina les bandits et localisa Meketre.

  • Meketre: Psst ! Tu viens me libérer ?
  • Bayek: Je vais t'emmener loin d'ici.

Bayek libéra Meketre.

  • Meketre: Fais vite. Ces bandits grouillent autant que les rats.

Bayek escorta Meketre en un lieu sûr.

  • Meketre: Merci. Mais pourquoi m'as-tu sauvé ?
  • Bayek: Ta tante m'a dit ce qui t'était arrivé. Je libère les gens enfermés à tort et je ne peux ignorer le sort d'un protecteur.
  • Meketre: Tu es un medjaÿ !
  • Bayek: Nous sommes de la même confrérie.
  • Meketre: Oui ! Désolé, je dois rentrer, et vite ! Le chef des Affamés, le Gros Homère, a lancé un raid ! Tu es fort comme un lion ! Tu peux m'aider à les arrêter ?

Bayek débarrassa des bandits le village de Meketre.

  • Bayek: Meketre, je crois que c'est fini. Tu t'es battu comme un fauve !
  • Meketre: Tu m'as beaucoup appris, Medjaÿ ! Tu as fait de moi un meilleur protecteur. L'Égypte a besoin de gens comme toi.
  • Bayek: L'Égypte a besoin de gens comme nous.
  • Meketre: Je chanterai nos combats à ma tante en mémoire de cette journée.

Conséquences

Bayek rapporta les corps des fermiers tués par les hippopotames et élimina les Grand affamés du Gros Homère après avoir libéré Meketre.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .

Some of the links below are affiliate links meaning, at no additional cost to you, Fandom will earn a commission if you click through and make a purchase.

Stream the best stories.

Some of the links below are affiliate links meaning, at no additional cost to you, Fandom will earn a commission if you click through and make a purchase.

Get Disney+