ACODicon.png

La Lance de Léonidas, aussi connue comme étant l'épée de Léonidas, est une épée d'Éden[1] maniée par le roi Léonidas Ier de Sparte pendant la bataille des Thermopyles. Après sa mort, cette lance, brisée pendant le combat, fut donnée à sa fille Myrrine qui la légua à son tour à son enfant, qui est le héros de Assassin's Creed: Odyssey (Alexios ou Kassandra).

Lorsque le héro était à la recherche de sa famille et dans sa quête de destruction du culte de Kosmos, il se rendit à la Forge des Anciens afin d'améliorer l'efficacité de la lance au combat, sa résistance et ses pouvoirs surnaturels grâce aux Fragments d'Éden de la Première Civilisation.

Histoire

Le premier humain à avoir manié cette arme fut la femme du roi Anaxandridas II de Sparte, elle-même mère de Léonidas Ier, auquel elle légua la lance.[2] Léonidas l'utilisa jusqu'à sa mort en 480 av. J.-C. lors de la bataille des Thermopyles, mais elle fut brisée lors de la bataille et la pointe fut récupérée par des spartiates qui la donnèrent à sa fille, Myrrine.[3][4] Cette dernière transmit la lance à son enfant lorsqu'il avait sept ans.[5]

Le héros laissa la lance à Hérodote en souvenir de lui, une fois que son pouvoir s'épuisa. L'arme fut ensuite enterrée sous le Livre de Hérodote et resta intact pendant des siècles jusqu'en 2018, date à laquelle les deux objets furent récupérés par Layla Hassan. En utilisant l'ADN du héros trouvé sur la lance, Layla put avoir accès à ses souvenirs grâce à l'Animus. Une fois que Layla trouva l'Atlantide et rencontra son ancêtre, maintenu en vie grâce au Sceptre de Hermès Trismégiste, elle essaya de lui offrir la lance en retour, mais l'ancêtre lui répondit qu'elle était cassée et que Layla pouvait la garder.[5]

Fonctionnalités

La lance octroie à son possesseur une grande puissance ainsi que de nombreuses autres compétences surnaturelles. En puisant de l'adrénaline de son utilisateur, elle lui donne la capacité de produire des effets surnaturels, comme masquer son utilisateur, régénérer sa santé ou exploiter manipuler le poison et le feu. Elle pouvait même augmenter brièvement la vitesse et les réflexes du manieur, donner des propriété explosives aux flèches, produire des ondes de choc et augmenter le nombre de flèches pour qu'elles puissent traverser les murs. Bien qu'elle conférait à son manieur des pouvoirs et des capacités dignes d'un dieu, la lance avait en fait une puissance limitée et devenait une lance normale lorsque son énergie s'épuise, mais elle possédait assez d'énergie pour pouvoir être utilisée par plusieurs utilisateurs comme Léonidas, Myrrine et finalement le héros.[5]

Propriétaires connus

Notes

  • La lance remplace la Lame secrète dans le jeu et est utilisée comme arme d'assassinat principale du protagoniste. Tout comme la lame secrète fut utilisée pour donner le coup de grâce aux neuf cibles d'Altaïr dans Assassin's Creed, la lance fut utilisée pour faire de même aux membres du Culte de Kosmos ou de l'Ordre des Anciens.
  • Lorsqu'elle n'était pas utilisée au combat, la lance était rangée dans le carquois du protagoniste, tandis qu'au combat, elle était doublement utilisée comme arme de poing.
  • Au niveau du gameplay, la lance fait référence aux Fragments d'Éden rencontrés dans les jeux précédents ; cependant, l'idée était de permettre aux joueurs de manier un artefact de la Première Civilisation tout au long du jeu plutôt qu'à la fin de celui-ci. C'est d'ailleurs ce qui permet au protagoniste de progresser tout au long du jeu.[6]
  • Dans le jeu, la lance octroie à son possesseur plusieurs compétences mais dans le roman, ses pouvoirs se limitent à la vision du passé, augmente sa capacité de détection et des réflexes. Dans la collection officielle, la lance lui permet de contrôler le temps.
  • Une réplique de la lance est disponible dans l’Édition Médusa d’Assassin's Creed: Odyssey.
  • Dans la séquence, Les prières d'une mère, même si la lance était améliorée dans la Forge des Anciens, lorsque le héros la montra à Myrrine, elle avait sa forme initiale brisée.
  • Le concept de la Lance de Léonidas est similaire à celui de la « Dague du temps » du jeu Prince of Persia : Les Sables du temps, un autre jeu d'Ubisoft. Les deux armes sont celles des dieux qui confèrent de nombreux pouvoirs au protagoniste et sont jumelées à d'autres armes.
  • Dans Tout l'art de Assassin's Creed: Odyssey, le design de la lance serait basé sur le dóry spartiate auquel sont ajoutés des pouvoirs de la Première Civilisation et le désir de « faire référence au logo de l'Assassin dans la forme », selon Gabriel Blain.
  • Dans Assassin's Creed: Rebellion, Alexios et Kassandra maniaient la lance mais elle leur donnait des pouvoirs différents, tous deux avaient presque la même histoire et pouvaient même être sélectionnés pour jouer ensemble des souvenirs. Dans le cas de Kassandra, elle lui permettait de contrôler des poisons et d'avoir la capacité de voir à travers les murs pour trouver l'objectif, connu sous le nom de « Vue d'Athéna », tandis qu'Alexios gagnait le contrôle du feu, connu sous le nom de « Feu d'Héphaïstos ».
  • De par son utilisation et d'après sa conception, la lance est inspirée du Sagaie de Chaka, roi des Zoulous.

Galerie

Apparitions

Références

  1. Le Guide Essentiel Assassin's Creed
  2. 2,0 et 2,1 Assassin's Creed: OdysseyLe sort de l'Atlantide : Les champs de l'Élysée
  3. Assassin's Creed: OdysseyBataille des Thermopyles
  4. Assassin's Creed: OdysseySouvenirs éveillés
  5. 5,0 5,1 5,2 5,3 5,4 5,5 5,6 5,7 et 5,8 Assassin's Creed: Odyssey
  6. Game Informer #105: Créer votre propre croyance

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.