Wiki Assassin's Creed

Assassin's Creed Red devient Assassin's Creed Shadows ! Découvrez le premier trailer et toutes les infos sur notre page dédiée.

EN SAVOIR PLUS

Wiki Assassin's Creed
Advertisement
Wiki Assassin's Creed
ArmesiconAssassinsTempliersACACiconAC1iconACBLiconAC2iconACPLiconACDiconACBiconACRiconAC3iconACLiconAC4iconACROiconACUiconACSiconOriginsicon1ACPLiconACViconACDYLiconLfilmiconAfilmiconEfilmicon
ACfilm2016iconRNbookiconBHbookiconCSbookiconRVbookiconFbookiconBFbookiconUbookiconUWbookiconTFbulleiconTCbulleiconlink:Category:Assassin's Creed: BrahmanBDbulleicon
« La lame secrète nous a accompagnés, toutes ces années. Certains disent même qu'elle nous caractérise. Ils n'ont pas entièrement tort. Nous lui devons nombre de nos succès.  »
– Codex d'Altaïr Ibn-La'Ahad, page 13.[src]

La lame secrète, ou lame cachée est une arme montée sur brassard utilisée par les membres de la Confrérie des Assassins depuis des siècles et encore utilisée par quelques Assassins comme Desmond Miles de nos jours. Elle fonctionne grâce à un mécanisme dissimulé dans un brassard que l'Assassin porte, mais les mécanismes et les variétés de lames secrètes ont évolués au fil des époques, jusqu'à devenir un outil indémodable et capable de parer à toutes les situations. Cette lame est extrêmement dangereuse dans n'importe quelle main, mais en particulier dans celles d'Assassins confirmés[1].

Ce dispositif compact est devenu l'arme de prédilection des membres de la Confrérie des Assassins. La courte lame est destinée à s'extraire ou à se rétracter rapidement tout en restant cachée sous l'avant-bras de son utilisateur.

Histoire[]

Antiquité[]

La première utilisation avérée de la lame cachée remonte à l'assassinat de Xerxès Ier, le roi de Perse, par un Assassin du nom de Darius. Depuis ce jour, cette arme occupe une place de choix dans l'arsenal de tout Assassin.

Moyen-Âge[]

Au IXe siècle, le Viking Eivor posséda une lame cachée qui, comme Darius, avait sa lame au-dessus du poignet, plutôt qu'en dessous.[2]

Au milieu du Moyen Âge, son utilisation devint presque ritualiste. L'utilisation d'une lame cachée nécessitait l'ablation de l'annulaire de la main gauche. Altaïr Ibn-La'Ahad, Mentor légendaire de la Confrérie des Assassins du Levant, améliora grandement les plans de l'arme en contournant l'ablation du doigt et en y ajoutant du poison ainsi qu'un système de projectiles. Ces améliorations furent possibles grâce à la Pomme d'Eden, qu'il dissimula ensuite dans son Codex, parmi de nombreux autres secrets.[3]

Après la découverte du Codex par Ezio Auditore da Firenze, celui-ci fut aidé par son ami Leonardo da Vinci pour le déchiffrer, et il conçut la double Lame secrète, permettant d'être portée aux deux bras facilitant les doubles assassinats. Cette version utilisait des métaux de meilleure qualité ce qui permit à Ezio de l'employer lors de combats au corps-à-corps, de percer des armures, d'actionner des mécanismes ou encore de crocheter des serrures. Bien que l'ablation de l'annulaire n'était plus nécessaire, les nouveaux membres intronisés comme Ezio et sa sœur Claudia, marquaient ce doigt au fer rouge afin de montrer leur dévouement envers la Confrérie.[4]

La Confrérie Ottomane menés par Yusuf Tazim, raffina encore ce concept en ajoutant une lame-crochet, qui permettait aux Assassins d'escalader les murs beaucoup plus rapidement.[5]

L'Assassine chinoise Shao Jun a adapté la lame secrète classique des Assassins à son propre style en la dissimulant sous son pied, créant ainsi la lame secrète de semelle.

Révolution américaine[]

Une quatrième évolution de la lame secrète vu le jour durant la Révolution américaine, avec Achilles Davenport qui remit une lame pivot à Ratonhnhaké:ton. Cette lame rotative à 90° offrait la possibilité à l'Assassin d'éliminer ses ennemis plus rapidement, en plus d'être adaptée à n'importe quel type de combat.[6]

Temps Modernes[]

Malgré les progrès technologiques réalisés dans le domaine de l'armement, les Assassins modernes utilisent toujours la lame cachée. Son design compact et pratique en fait un outil indispensable pour tout membre de la Confrérie[7].

Mécanisme[]

Sur le modèle conçu par Altaïr, la lame s'actionne et se dés-actionne sur un mouvement du bras ou de la main. Elle dispose d'une sécurité pour ne pas la sortir par inadvertance. Altaïr s'occupa de créer une lame moins proche de la main, pour éviter de se couper un doigt pour faciliter son maniement. Sur le modèle conçu par Léonardo, la lame s'actionne par le mouvement d'un fil relié à une bague, que l'utilisateur doit porter pour utiliser la lame.


Associés[]

Voir:

Galerie[]



Advertisement