FANDOM


Originsicon1


La voie des Gabiniani est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Bayek de Siwa, revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Bayek rencontre Cléopâtre pour indiquer que sa traque est achevée, mais qu'il demeure déterminé à découvrir l'homme qui a réellement tué son fils.

Dialogues

Lettre d'Aya

Bayek,
Nous avons conclu une alliance avec Pompée, mais Apollodorus a des nouvelles troublantes : ceux que nous avons traqués n'étaient pas les meurtriers de Khemou. Des chiens, oui, mais il y a deux autres noms que nous devons rayer : le Scorpion et le Chacal, qui font partie de la garde royale de Ptolémée. Je te rejoindrai à Héracléion dès que Phoxidas et moi aurons terminé nos missions en mer. Je t'aime plus que jamais, Bayek. Nous n'avons pas désiré cette vie, mais le sort a ouvert les portes à l'Ordre des Anciens et nous devons nous employer à les refermer.
Aya

  • Bayek: J'ai tué tous ces neket iadet (pourritures). Je dois l'annoncer à Apollodorus. À Heracleion.

Bayek arriva à Heracleion.

  • Homme 1: Ah, cette ville… Il y a des tavernes ? Je m'arrêterais volontiers. On trouve de la bière d'Harkouf ici ? Ce soir, Heracleion sera la nouvelle Babylone !
  • Homme 2: Je préfère cet endroit à Babylone ! Et de loin. Il y a moins de Perses !
  • Homme 1: On se retrouve tout à l'heure au bordel, l'ami !

Bayek fit route vers le palais de Cléopâtre à Héracléion.

  • Soldat égyptien 1: Ah, regarde, c'est le medjaÿ.
  • Soldat égyptien 1: Un guerrier de plus pour grossir nos rangs.
  • Soldat égyptien 1: Je prie pour qu'Amon veille sur nous.
Bayek trouva Apollodorus dans un petit temple.
ACO La voie des Gabiniani 1

Bayek trinquant à Cléopâtre

  • Apollodorus: Ah ! Regardez qui est de retour ! Bayek de Siwa ! Tu es le bienvenu à Heracleion, ville de vins, de femmes et de tout ce qu'un medjaÿ peut désirer… et mériter.

Apollodorus offrit une coupe de vin à Bayek, mais ce dernier préféra boire directement à l'amphore.

  • Bayek: Ah, à la reine.

Bayek finit par retrouver Cléopâtre dans son palais.

  • Cléopâtre: Bayek. Tu arrives au meilleur des moments.
  • Bayek: Cléopâtre. Je traque toujours les hommes qui m'ont pris mon fils. L'Ordre a été neutralisé. Mais ai-je tué pour toi ou pour moi ?
  • Cléopâtre: J'ai deux autres noms. L'Ordre ne peut…
  • Bayek: Et combien d'autres noms après ceux-là ?
  • Cléopâtre: Autant qu'il en faudra.
  • Bayek: Je dois conduire mon fils dans l'autre monde, là où est sa place. Je… je t'apprécie, Cléopâtre, mais les intrigues qui séduisent tant ma femme n'ont aucun charme à mes yeux.
  • Cléopâtre: Que représente cet insigne ? L'aurais-tu oublié ?
  • Bayek: Cet insigne représente davantage pour toi que pour moi.
  • Cléopâtre: Nous n'affrontons pas qu'un seul homme. Rien n'est aussi simple. Aya a compris la nature de ce nouvel équilibre : je suis ton pharaon, et tu es medjaÿ de toute l'Égypte. Suis-moi, j'ai un présent.

Bayek suivit Cléopâtre.

  • Bayek: À propos de medjaÿ, tu as des nouvelles d'Aya ?
  • Cléopâtre: Aya défend nos intérêts sur les mers. Nous attendons Pompée et sa flotte d'un jour à l'autre. Nous forgerons une alliance contre l'Ordre pour le bien du pays.
  • Bayek: Beaucoup de choses m'ont écœuré au cours de ma traque. Le pays est opprimé, martyrisé. J'ai compris qu'on ne peut laisser l'Ordre se relever.
  • Cléopâtre: Oui, Bayek. Je t'ai donné deux nouveaux noms : le Chacal et le Scorpion. Ils font partie des proches de mon frère. Nous sommes convaincus que ce sont eux qui ont attenté à ma vie.
  • Bayek: On a attenté à ta vie ? C'étaient les phylakes de ton frère ?
  • Cléopâtre: Difficile à dire. Ce Gabiniani… était un guerrier de Septimius. Leur milice compte près de deux mille hommes. J'espérais les rallier à ma cause.
  • Bayek: Avec Septimius ? Ce Romain stupide ? C'est leur chef ?
  • Cléopâtre: Oui, un rêveur qui se prétend Égyptien et qui pourtant n'hésite pas à envoyer un homme supprimer sa déesse. Ce qui n'a rien d'égyptien, si tu veux mon avis.
  • Bayek: C'est peut-être l'homme au masque qui est responsable de la mort de mon fils.

Cléopâtre l'amena dans les jardins du palais, où un garde jeta un certain Livius, bien amoché, au sol.

  • Livius: Futuo (Bon sang) ! Pourquoi vous me tuez pas, bande de lâches !

Apollodorus lui donna un coup de pied en pleine face.

  • Apollodorus: Un cadeau pour toi. Il appartient à l'Ordre des Anciens, comme Septimius. Il rôdait près de la villa. Il sait probablement qui a tué ton fils.

Bayek prit Livius par le cou.

  • Livius: Mon frère Septimius a tué ton fils, et j'ai aucun remord.
  • Bayek: Tu vas en avoir, des remords.
ACO La voie des Gabiniani 3

Bayek menaçant Livius

Bayek porta sa lame secrète à la gorge de Livius.

  • Livius: J'ai… baisé ces jumeaux… Venator…

Bayek assomma Livius d'un coup de tête.

  • Apollodorus: Ça te suffit ? Je vais lui soutirer d'autres informations. En attendant, va visiter le bordel de la ville.

Apollodorus accompagna les gardes traînant Livius.

  • Cléopâtre: Oui, va te plonger dans cette ville dionysiaque et découvre le complot qui nous vise.

Cléopâtre rattrapa Apollodorus.

  • Apollodorus: Septimius est en ville. Le capitaine de ses phylakes se nomme Venator. Selon les rumeurs, il traînerait au bordel.
  • Bayek: Je vais nettoyer cette ville. Et assurer notre sécurité.

Si Bayek reparlait à Cléopâtre avant d'avoir poursuivi sa mission.

  • Cléopâtre: J'ai l'intention de renommer ce temple en mon honneur. La ville est-elle enfin sûre ?
  • Bayek: Je me suis laissé distraire. Cette région est magnifique.
  • Apollodorus: Et le bordel ? Il te plaît ? Nous devons agir vite si nous voulons attraper Septimius.
  • Bayek: Je vais m'en occuper.

Bayek se rendit au bordel d'Heracleion.

  • Hélène: Ah, un vrai guerrier. Je fais un prix aux… attends, tu ne fais pas partie des Gabiniani, pas vrai ?
  • Bayek: Non. Je n'en suis pas un. Je suis un medjaÿ.
  • Hélène: Wouah, autrefois, on voyait tout le temps des medjaÿ, mais plus maintenant. Tu travailles pour qui, alors ?
  • Bayek: Cléopâtre.
  • Hélène: J'ai appris qu'elle était en ville. Eh bien, un medjaÿ qui travaille pour le pharaon doit avoir de l'or à dépenser.
  • Bayek: Il faut que je parle à ces jumeaux que tout le monde désire.
  • Hélène: Tu appelles ça "parler" ? Je laisse à chacun ses pudeurs. Les jumeaux vont te coûter très cher et ça, quoi que tu aies l'intention de faire avec eux, Medjaÿ.

Bayek paya la propriétaire.

  • Hélène: Va, mets-toi à l'aise là-haut, les jumeaux vont te rejoindre. Ils ont eu une nuit éprouvante, alors ne leur "parle" pas trop durement.

Bayek alla à la rencontre des jumeaux, couverts de bleus.

  • Frère: Alors, tu voulais nous parler ?
  • Bayek: Je cherche un Gabiniani appelé Venator.
  • Frère: Chhhhut. Ne prononce pas ce nom !
  • Sœur: Ce n'est qu'un neket iadet (pourri) ! Il n'est pas question que je me taise pour ce monstre ! Tout le monde a peur de lui, mais il mérite la mort ! Il n'habite pas loin, en haut de la place.
  • Bayek: Rassure-toi. Il aura bientôt une autre demeure.

Bayek pénétra dans la chambre de Venator.

  • Bayek: Par Anubis. Cet endroit est animé. Venator ne travaille pas seul.

Bayek remarqua du sang sur les murs.

  • Bayek: Du sang sur les murs. Ce Venator est malsain. Quel crime atroce as-tu commis ?

Bayek trouva des assiettes et autres cruches.

  • Bayek: Une vraie odeur de marécage. Des plats cassés, ça ne présage rien de bon.
ACO La voie des Gabiniani 4

Cléopâtre, cible des archers

Bayek trouva un buste de Cléopâtre criblé de flèches.

  • Bayek: Il s'entraîne au tir sur Cléopâtre. Venator prépare ses Gabiniani à assassiner la reine.

Bayek trouva divers autres objets posés sur une banquette.

  • Bayek: Des luths, du fard à lèvres et des huiles parfumées. Des prostituées sont venues ici ? De l'équipement romain. Étrange. Venator tient à ce que ses hommes passent inaperçus.

Bayek trouva une caisse de vin.

  • Bayek: Des barriques de vin, mais je ne sens pas l'odeur. De l'huile dans des barriques de vin ? Assez pour incendier toute la ville.
    La reine avait raison. Venator prépare quelque chose. Mmh… Il me faut plus d'informations. Il manque quelque chose.

Bayek brisa un pot abritant un cobra et une lettre.

Lettre de Septimius

Cher Venator,
Je joins les drachmes pour ton plaisir et pour armer tes hommes. Ceci doit rester confidentiel, rappelle-toi. Le nom des Gabiniani signifie toujours quelque chose alors que nous montons sur le trône. Paie tes hommes pour le meurtre et retrouve-moi à Alexandrie une fois la chose accomplie. Veille à être efficace. L'incendiaire pourra entrer dans la villa par le quai, notre archer posté en hauteur pourra lui décocher une flèche dans le coeur, Livius devrait essayer une méthode plus directe et je suis certain qu'Alexus trouvera un moyen excentrique de s'infiltrer, comme toujours. J'attends impatiemment ta venue, un bon guerrier sera utile à notre marine en prévision des actions de guerre qui se profilent. L'Ordre des Anciens est puissant et bientôt, nous offrirons aux populations d'Égypte la paix et l'ordre. Mais notre cuirasse est le seul moyen de conserver le contrôle de l'Égypte.
- Septimius

  • Bayek: Par les dieux. C'est un plan ingénieux. Un des hommes se déguise en femme pour infiltrer le palais. Ils se déguisent en marchands de vin et ils déclenchent un incendie pour semer la panique. Et un archer profitera de la confusion pour abattre la reine. Depuis une hauteur. Venator n'est pas qu'un sbire de Septimius. Il a ses propres agents au sein de l'Ordre. Je dois les trouver avant qu'ils n'attaquent.

Bayek localisa l'allumeur de lampes.

  • Soldat romain 1: On peut retourner au bordel ? Oublions Cléopâtre et profitons de la vie.
  • Soldat romain 2: Pas question, futuo (abrutis) ! J'ai hâte de la voir brûler.
  • Soldat romain 3: J'ai parlé à Venator et il m'a même payé pour allumer les feux. Apparemment, Cléopâtre est mal protégée. Ce sera l'assassinat le plus facile de l'histoire.

Bayek assassina l'allumeur de lampes. Il localisa l'archer, perché au sommet du phare d'Heracleion.

ACO La voie des Gabiniani 5

Bayek localisant l'archer

  • Soldat romain: (sifflotant) Cléopâtre…

Bayek assassina l'archer et localisa l'infiltré travesti.

  • Alexus: De quoi j'ai l'air ? J'espère être présentable quand je jouerai du luth pour la reine.
  • Femme: Tu es superbe. Tu fais partie des musiciens qui vont jouer pour Cléopâtre ? Quelle chance tu as…
  • Alexus: Oui, je cherche justement les autres musiciens. Tu les as vus ?
  • Femme: Non, je ne les ai pas vus. Tu as l'intention de venir à l'orgie ?
  • Soldat romain: À Rome, fais comme les Romains.
  • Femme: On est en Égypte, idiot.

Bayek assassina Alexus.

  • Femme: Alexus !
  • Bayek: C'était un imposteur ! Un Romain qui voulait tuer la reine ! Tu devrais me remercier !
  • Femme: On ne s'ennuie jamais dans cette ville.

Bayek regagna le palais de Cléopâtre, où l'attendait impatiemment Aya.

  • Bayek: Aya ! Mon amour !
  • Aya: Bayek !

Les amants s'embrassèrent.

  • Bayek: Ah… Tu portes l'odeur de la mer.
  • Aya: J'ai navigué au large pendant un long moment. Mais je te suis revenue.

Soudain, Aya vit l'un des soldats décocher une flèche en direction de Cléopâtre, qu'elle dévia à l'aide de son couteau.

  • Aya: Ahh ! Vite !

Les soldats s'en prirent à Bayek et Aya.

  • Apollodorus: Aya, je suis blessé ! Protège la reine !
    Aya ! Je suis blessé ! Tu dois protéger la reine !
  • Aya: Oui. J'y vais.
  • Bayek: Je m'en charge, mon amour.
  • Soldat: Celle qui se fait appeler reine. Ton trône sera bientôt ton tombeau.
  • Bayek: Lequel d'entre vous est Venator ?
  • Soldat: C'est notre chef, et tu n'as aucune chance de l'atteindre !
  • Bayek: C'est ce qu'on verra !

Bayek et Aya vinrent à bout des conjurés.

  • Bayek: Voilà. Ils sont tous morts. Mais où est Venator ?

Le grand Venator arriva à son tour et affronta Bayek.

  • Venator: Ta reine n'est qu'une chienne sans honneur !
  • Bayek: On ne parle pas comme ça d'une déesse.
  • Venator: Si tu es un gardien de l'Égypte, je ne donne pas cher du sort de ce pays.
  • Bayek: Profite de ta langue. Je vais bientôt te séparer de ta tête.
  • Venator: Es-tu allé au bordel ? As-tu vu ce que j'ai fait là-bas ?
  • Bayek: Tu ne me fais pas peur. Viens, je vais m'occuper de ton ka (esprit).
  • Venator: Futuo (Abruti), va ! Tu penses vraiment pouvoir déjouer nos plans ?
  • Bayek: Tu seras bientôt mort. Ce sera déjà un bon début.
  • Venator: Mort à Cléopâtre ! Nous sommes les Gabiniani et l'Égypte nous appartient ! HOURRA !
    Mes guerriers ont échoué, mais moi, je réussirai.
  • Bayek: Tes deux haches ne te suffiront pas.
  • Venator: Laisse mourir cette reine. La mort est la seule dignité qu'il lui reste.
  • Bayek: Si la mort exige de la dignité, alors tu vas devoir te montrer l'homme le plus digne de tout le royaume.

Bayek triompha de Venator.

  • Bayek: Garde une place dans la Douât pour ton frère Septimius.

Bayek retourna auprès de ses alliés.

ACO La voie des Gabiniani 6

Aya et Bayek recevant leurs ordres

  • Bayek: Eh, vieil homme. Oh, tu es blessé ? (rires)
  • Apollodorus: Une simple écorchure..
  • Bayek: Aya.
  • Aya: Je vais bien. Plus rien ne me fait mal.
  • Cléopâtre: Mon esprit est agité. Ma vie n'est plus qu'une suite de soumissions alors qu'on attente sans cesse à mes jours.
  • Apollodorus: Ma reine, reposez-vous et…
  • Cléopâtre: Je n'ai pas besoin de repos. Cette guerre civile s'éternise et j'exige qu'on me donne un trône. Celui qui me revient pourrit dans les mains de mon imbécile de frère. Dis à Phoxidas de préparer le navire. Allons retrouver Pompée. Mon dernier recours.
    Vous deux, allez lui annoncer notre arrivée.
  • Aya: Bien, ma reine.

Aya salua Cléopâtre et accompagna Bayek.

  • Aya: Bayek, si on ne rejoint pas Pompée rapidement, Septimius nous devancera.

Bayek et Aya traversèrent la cour du palais.

  • Femme: Je prie si souvent que le prêtre m'a dit de me reposer.
  • Homme: On va s'en sortir. Apollodorus est généreux, il nous apporte du vin. Tout n'est pas perdu, Cléopâtre est toujours la déesse.
  • Femme: J'espère que son aura survivra à ces épreuves.
  • Homme: Son aura n'a rien perdu de sa puissance. Son temple sera transformé en son nom.

Bayek et Aya approchèrent des quais du palais.

  • Aya: Ces Gabiniani nous ont laissé une felouque. C'est gentil.

Bayek et Aya larguèrent les amarres.

  • Aya: Septimius est la pire des vermines… C'est l'homme que nous devons envoyer à la Dévoreuse.
  • Bayek: Et Pothinus ?
  • Aya: La Dévoreuse aura assez d'appétit pour les deux.
  • Bayek: Et ensuite, nous rentrerons chez nous.
  • Aya: Nous ne rentrerons que si Cléopâtre est avec nous. Les habitants de Siwa verront que les choses ont changé. Que nous avons changé.
  • Bayek: Comment ça se passe sur ta trirème ?
  • Aya: Très bien. Phoxidas m'a confié le…
  • Bayek: Et si on s'offrait l'un à l'autre ?
  • Aya: Dans cette barque ?
  • Bayek: Pourquoi ne pas profiter de nos rares moments ensemble avant que ton besoin de sauver l'Égypte t'emmène à nouveau loin de moi.
  • Aya: Tu plaisantes, mais ça n'a rien de drôle. C'est la grandeur que je cherche. Notre pays est en guerre civile. C'est une évidence. La misère est partout.
  • Bayek: Je t'aime, Aya. Et nous sommes des medjaÿ. Notre mission est de protéger, mais nous travaillons seuls. Je partage ta haine de Ptolémée. Mais souviens-toi, Cléopâtre est une Ptolémée. Elle n'est pas si différente de son frère.
  • Aya: Nous devons servir la grandeur. Quelle grandeur servons-nous ?
  • Bayek: Nous sommes des parents.
  • Aya: Nous étions des parents. Je t'aime, Bayek de Siwa. Mais je ne sais plus qui tu es aujourd'hui.
ACO La voie des Gabiniani 7

Bayek et Aya découvrant le corps mutilé de Pompée

Bayek amena Aya à l'endroit où Pompée devait débarquer.

  • Bayek: La mort flotte dans l'air.
  • Aya: Quelle puanteur. Un terrible odeur de chair pourrie…
  • Bayek: Ce sont des corps ?
  • Aya: Par les dieux ! Le Nil sera rouge pendant des lunes.
  • Bayek: Osiris va avoir du travail. Ce sont des Romains.
  • Aya: Pas des neket iadet (pourritures) de Ptolémée ?
  • Bayek: Non.
  • Aya: Une mort peu glorieuse.
  • Bayek: Nous sommes arrivés trop tard.

Le corps décapité et empalé de Pompée

  • Bayek: Septimius nous a devancés.
  • Aya: C'est étrange, tous les grands hommes finissent par nourrir les asticots. Oui, c'est le cimetière de nos ambitions.

Cléopâtre et sa garde arrivèrent sur les lieux du massacre.

  • Cléopâtre: Non, non, ce n'est pas possible… Où est César ?
  • Aya: Il est arrivé à Alexandrie. Il est très bien gardé, il ne peut pas…
  • Cléopâtre: Qu'on me mène à lui. Je verrai César coûte que coûte, même s'il faut qu'on me traîne comme une moins que rien dans les égouts du palais.

Conséquences

Les Gabiniani de Septimius assassinèrent Pompée, et Cléopâtre décida de faire alliance avec Jules César.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .