FANDOM


Originsicon1


La Hyène est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Bayek de Siwa revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Bayek rejoint Gizeh pour y rencontrer Mered, un informateur, et en apprendre plus sur l'une de ses cibles : la Hyène.

Dialogues

Bayek arriva au marché de Gizeh.

  • Bayek: Si je veux débusquer la Hyène, je dois aller parler à Mered, l'homme d'Apollodorus. C'est un négociant qui se trouve quelque part sur ce marché.

Bayek explora le marché.

  • Homme: Mendiants et escrocs ! Visiteurs et déserteurs ! Vous en avez assez de ces terres désolées ? De ne pas savoir de quoi demain sera fait ? Vous avez envie d'autre chose ? D'une vie meilleure ? La splendide ville de Létopolis est faite pour vous ! Grâce à la générosité de maître Taharqa, beaucoup y ont aujourd'hui une maison. Confort et sécurité vous attendent dans la nouvelle Létopolis. La vie à Létopolis est un droit et un privilège pour tous les Égyptiens. Faites confiance à maître Taharqa et vivez comme vous le méritez.

Bayek trouva l'étal de Mered.

  • Mered: Bienvenue chez Mered, voyageur. Alors ? Qu'en penses-tu ?
  • Bayek: Rien.
  • Mered: Alors va-t'en.
  • Bayek: Ah, mais je n'ai pas fini.
  • Mered: Que veux-tu dire ? Je n'ai rien d'autre à te montrer.
  • Bayek: Mais tu as des choses à me dire. Au sujet de la Hyène.
  • Mered: Ah, c'est drôle. Il se trouve que c'est l'article le plus cher de tout mon stock.
  • Bayek: Oui. Très drôle.
  • Mered: Et tu devras payer comptant.

Si Bayek n'avait pas assez d'argent sur lui.

  • Mered: Tu as assez d'argent pour qu'on fasse affaire ?
  • Bayek: J'ai pas assez.
  • Mered: Dans ce cas, j'attendrai.

Bayek retourna auprès de Mered avec cent drachmes.

  • Bayek: Tiens, espèce de rapace. Maintenant, qu'as-tu à me dire ?
  • Mered: La Hyène... Ce n'est pas son vrai nom.

Bayek lui jeta un regard noir, et Mered ricana.

ACO La Hyène 6

Mered et Bayek au marché de Gizeh

  • Mered: Bon, d'accord... Ce n'était pas très drôle, je le reconnais. Son nom, c'est Khaliset.
  • Bayek: Où est-ce que je peux la trouver ?
  • Mered: Tu vas m'aider. Des clients m'ont pris mon cheval à la suite d'un différend. Ils campent dans une carrière, au sud d'ici. Prends mes hommes, récupère mon cheval et je te donnerai ce que tu cherches.
  • Bayek: Ah, je me demande bien pourquoi Apollodorus t'apprécie.
  • Mered: Tu feras ce que je te dis... Si Apollodorus veut que je continue à le servir.
    Un service en vaut un autre. Ma monture contre l'emplacement de la Hyène.
    Va aider mes hommes. Ils savent ce qu'ils doivent chercher. Ce sera facile.
    Allez, Medjaÿ, va récupérer ma monture avant que ces chiens ne la mettent à mal.

Bayek et les hommes de Mered prirent la route.

  • Homme: Tu es un ami de Mered ?
  • Bayek: Pas vraiment. C'est un allié nécessaire.
  • Homme: Les alliés de Mered sont rarement des protecteurs. Il se méfie des autorités. Mais il paie bien. Et à Gizeh, rares sont ceux qui paient. On ne peut faire confiance à personne.
  • Bayek: Que savez-vous sur la Hyène ? Celle qu'on nomme Khaliset ?
  • Homme: Ha ha ! Nous irons les nourrir, les hyènes, si nous parlons. Allez ! Ouvrez l’œil, il faut qu'on retrouve ce cheval.

Bayek et les guerriers infiltrèrent le repaire de la carrière épuisée.

  • Bayek: Ce doit être le cheval de Mered. Il a omis de me dire que ses "clients" étaient des brigands.

Bayek ramena le cheval à Mered.

  • Mered: Te revoilà ! Ah, regardez-moi ça !
  • Bayek: Tu avais oublié de me dire que c'étaient des brigands qui l'avaient.
  • Mered: Une simple omission ! Ahh... Bien. Plus fort que le mien.
  • Bayek: Je croyais qu'il t'appartenait...
  • Mered: Hum, oui ! Oui, bien entendu ! Tu m'as rendu un fier service, mon ami.
  • Bayek: À toi de remplir ta part du marché.
  • Mered: Je n'ai qu'une parole... Mais j'ai encore une chose à te demander.
  • Bayek: J'en ai assez de tes jeux.
  • Mered: D'accord... La Hyène vit dans une caverne, derrière ces hauteurs. Nuit et jour, elle arpente le désert en quête de silice. Les précieuses larmes des dieux. Mieux vaut ne pas raconter ce qui est arrivé à ceux qui ont tenté de s'interposer.

Bayek eut une vision de Khaliset errant dans le désert, puis en possession de silice auprès de prisonniers.

  • Bayek: Si je découvre que tu te moques de moi, ce ne sont pas mes paroles qui vont te blesser.
  • Mered: Je ne dis que la vérité. Je n'ai aucune raison de te défier. Et tâche de rester en vie.
    Khaliset se réfugie dans une grotte, dans les collines derrière Mykérinos.
    Qu'est-ce que tu attends, Medjaÿ ? Tu veux trouver la Hyène, oui ou non ?

Bayek remonta sur le cheval ramené à Mered.

  • Mered: Eh ! C'est mon cheval !

Bayek chevaucha jusqu'à une tanière de hyènes sur les hauteurs de Gizeh.

  • Bayek: C'est la tanière de la Hyène. Mais il n'y a aucune trace de Khaliset. Pour une fois, Mered ne m'a pas menti. Il faut que je découvre où elle est partie.

Bayek entendit un homme crier depuis une cage.

  • Homme: Non... Ne la laisse pas m'emmener !
    À l'aide ! À moi ! Au secours !
    Je ne veux pas mourir !

Bayek libéra le pauvre homme.

  • Homme: Medjaÿ. Merci de ta pitié.
  • Bayek: La Hyène. Où est-elle ?
  • Homme: Je ne sais pas. Je... Il ne reste plus que moi ! Elle a emmené les autres il y a plusieurs heures !
  • Bayek: Elle les a emmenés où ?
  • Homme: Elle va les tuer ! Je le sais ! Elle... Elle... Ses mains. Par les dieux ! Elle a tant de sang sur les mains.
  • Bayek: Calme-toi, mon ami. Tu es libre. Je me charge de Khaliset.

Le prisonnier quitta les lieux.

  • Bayek: Où Khaliset emmène ses captifs ? Et pourquoi ?

Bayek mena son enquête et trouva le campement de Khaliset.

  • Bayek: Quelqu'un s'est installé ici.

Bayek examina la couche de Khaliset.

  • Bayek: C'est ici que dormait Khaliset, à l'abri des tempêtes de sable. Des lotus de la renaissance. Elle ne les a pas cueillis pour rien.

Bayek trouva une lettre.

  • Bayek: Une lettre. Elle porte le symbole du Serpent.
Message à Khaliset

Khaliset,

Cela fait longtemps que nous sommes sans nouvelles de toi. Nous nous attendions à recevoir plus de reliques. Aucun des objets précédents n'était utilisable.
Je t'ai fait parvenir plus de drachmes, au cas où tu devrais acquérir des objets sur les marchés. Nous préférons éloigner les soupçons jusqu'au moment où nous pourrons nous dévoiler.
Si la silice manque comme tu le prétends, nous devrons nous mettre en quête d'un autre lieu. Nous te chargeons de le trouver.
Fais-nous parvenir ta réponse par les moyens habituels.

Le Serpent

  • Bayek: Khaliset est clairement liée à l'Ordre. Et l'Ordre ignore qu'elle s'est gardé un peu de silice. Pourquoi a-t-elle pris le risque de le trahir ?

Bayek remarqua une hyène en cage.

  • Bayek: Pourquoi aurait-elle enfermé un de ses loyaux serviteurs ?

Bayek ouvrit la cage et se défit de l'animal, puis y trouva un plan sous un tas de pierres.

Dessin de Khaliset
ACO Dessin de Khaliset mini

Un dessin de la grande pyramide de Khéops, probablement de la main de Khaliset. Son attention semble avoir été attirée par quelque chose situé sous le tombeau.

  • Bayek: Le tombeau de Khéops. Elle a indiqué chaque fissure. Elle n'a pas terminé. C'est là que je la trouverai. Je vais aller vers les pyramides.

Bayek arriva au pied de la pyramide de Khéops.

  • Bayek: Des hyènes... Khaliset doit être à l'intérieur.

Bayek pénétra dans la pyramide.

  • Khaliset: Toi ! Qui ose entrer ici, où le silence est de rigueur pour elle ?
  • Bayek: Un medjaÿ qui a gravi bien des dunes pour te trouver. Tu peux te cacher, Hyène, mais ce tombeau ne te protégera pas.
  • Khaliset: Je t'ordonne de t'arrêter. Si tu fais demi-tour, ton intrusion te sera pardonnée.
  • Bayek: Il n'y aura pas de pardon pour Siwa.
  • Khaliset: Pauvre idiot, je suis Iset, maîtresse de la magie. Ce lieu est la demeure des dieux !
  • Bayek: Quel mauvais tour est-elle en train de préparer ?
  • Khaliset: Va-t'en ! Nul ne doit déranger Osiris !

Bayek franchit un obstacle doté d'un mécanisme.

  • Bayek: Cette porte piégée, qu'est-ce qu'elle protège ?
  • Khaliset: Mécréant ! Celui qui est éveillé dort. Si tu fais encore un pas, ton sang irriguera ces plaines arides !

Bayek arriva dans les profondeurs de l'édifice, à l'architecture différente.

  • Bayek: Quel est cet endroit ? Un tombeau en dessous d'un autre... C'est ici que tu te caches, Hyène ?

Bayek examina le tombeau mystique.

  • Bayek: À quelle horrible folie s'est-on livré ici ? Dans ce lieu obscur ouvert aux regards des dieux... Quel genre de rite peut-elle exécuter ?

Bayek trouva un cadavre.

  • Bayek: Encore chaud. Et ce couteau cérémoniel. Un sacrifice.

Bayek trouva des symboles inscrits au sol.

  • Bayek: C'est Khaliset qui a tracé ces symboles. Essayait-elle d'en découvrir le sens ?

Bayek examina le sarcophage qui trônait au centre de la salle.

  • Bayek: Ce sarcophage est décoré de déesses de la mère. Il est couvert de symboles étranges.

Bayek trouva divers objets placés à un endroit bien spécifique.

  • Bayek: Des offrandes à Osiris. Le protecteur des morts.

Bayek apporta sa conclusion.

ACO La Hyène 1

Khaliset près du sarcophage de sa fille

  • Bayek: Je crois avoir compris ce que Khaliset cherche à faire ici. Khaliset exécutait un rite. Ces premières offrandes étaient adressées à Osiris. Elle a sacrifié ses prisonniers à l'aide d'un couteau. Elle a récupéré leur sang pour ses sombres desseins. Elle a essayé d'apprendre ces étranges symboles. Elle a dû les trouver dans cette salle. Dès qu'elle a appris les symboles, elle les a gravés ici. Et elle a fait une dernière prière au-dessus du sarcophage. Khaliset devait sûrement tenter de ramener quelqu'un à la vie. Mais qui est enterré ici ?

Bayek ouvrit le sarcophage.

  • Bayek: Un enfant...

Khaliset et ses hyènes firent irruption dans le sanctuaire.

  • Khaliset: Mon enfant !
  • Bayek: Tu as perdu ton enfant ?
  • Khaliset: Non. Son repos n'est que temporaire. Tu es intervenu dans sa renaissance.
  • Bayek: Et pourtant, tu as rejoint l'Ordre... ravagé ce tombeau. Khaliset...
  • Khaliset: Ne prononce pas mon nom ! Mon nom ne peut trancher les lèvres de celui qui l'a déshonorée ! Je suis une bonne mère ! Hayah !

Khaliset décocha une flèche en direction de Bayek, qui l'évita. Lorsqu'il courut vers elle, Khaliset lança une bombe fumigène.

  • Khaliset: Tu ne peux rien contre moi, chien.
    Viens m'affronter, lâche !
    Tu n'es pas différent de ceux qui t'ont précédé ici.
    Viens ! Affronte-moi, si tu y tiens tant !
    Ton sang servira à la résurrection de ma fille. Je t'enterrerai dans le sable, pauvre fou !

Bayek retrouva Khaliset à la surface.

ACO La Hyène 4

Bayek affrontant Khaliset

  • Khaliset: Maintenant, je vais te montrer ce qui arrive à ceux qui profanent le tombeau de ma fille ! Hathor, protège-moi de ce profanateur.
  • Bayek: Je suis venu pour toi, Hyène. Inutile de mêler les dieux à ça.
  • Khaliset: Les dieux ont été bafoués ! Tu as souillé... le lieu où repose Eshe. Tu vas connaître le même sort que tous les autres intrus. Tu mourras de ma main.
  • Bayek: Tu cherches à accomplir l'impossible, Khaliset. Aucune magie n'est capable de nous rendre nos enfants.
  • Khaliset: Ma fille me sera rendue grâce aux pouvoirs de Ceux-qui-étaient-là-avant.
  • Bayek: Seuls les dieux étaient là avant.
  • Khaliset: Certains sont venus entre les dieux et nous. C'est leur cadeau. Tu ne peux pas me battre, Medjaÿ. Viens m'affronter ! Mon cœur saigne sans mon Eshe à mes côtés. Sois heureux. Ton sang aidera à la ramener.
  • Bayek: Ta fille est morte, Khaliset. Rien ne te la rendra. Rien.
  • Khaliset: Je sauverai ma fille quel qu'en soit le prix. Maintenant, je t'ai assez entendu !
  • Bayek: Alors mon arme parlera pour moi.
  • Khaliset: Voilà l'homme qu'on envoie me tuer ? Les puces de mes hyènes sont plus féroces !
  • Bayek: Tu ferais mieux de te rendre, Khaliset. Je connais ta souffrance.
  • Khaliset: Tu ne sais rien de ma souffrance !
  • Bayek: Aucun enfant ne voudrait voir sa mère agir ainsi !
  • Khaliset: Ne me dis pas ce que désire ma fille !
    Tu sais te servir d'une arme, il faut le reconnaître.
    L'Égypte se portera mieux sans toi !
    Tu te prétends medjaÿ ? Tu fais honte à ton insigne !
    Es-tu prêt à faire partie de quelque chose de plus grand que toi ?
    Lâche ton arme. Tu souffriras moins, Medjaÿ.
    Tu te bats comme un homme sans passion.
    Je vais te battre, chien.

Bayek assassina Khaliset.

ACO La Hyène 3

Khaliset traînée par ses hyènes

  • Khaliset: Vais-je marcher parmi les morts ?
  • Bayek: Une fin juste. Tu as profané les morts et aidé ceux qui ont tué mon fils. Tout ça par pur égoïsme.
  • Khaliset: Non ! J'ai rassemblé de la silice pour eux... Elle a animé la pierre magique de Ceux-qui-étaient-là-avant. Tu l'as vue, n'est-ce pas ? Il fallait en apprendre les symboles.
  • Bayek: Elle ne nous est pas destinée.
  • Khaliset: C'est sans importance, maintenant. J'ai voulu protéger ma fille dans la vie et dans la mort. Chaque fois, j'ai échoué... Osiris ! Accorde-moi ces retrouvailles. Elle marche seule dans les Champs de roseaux ! Vais-je errer à jamais dans la Douât ? Je veux retrouver ma fille... Pitié !

Tandis que Khaliset se faisait traîner par ses hyènes, Bayek regarda sa plume de héron.

  • Bayek: Puisses-tu retrouver ta fille dans l'autre monde, Khaliset. Puisse le seigneur de la Douât te guider.

Conséquences

Bayek assassina Khaliset et prit connaissance de la Première Civilisation.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .

Fandom may earn an affiliate commission on sales made from links on this page.

Stream the best stories.

Fandom may earn an affiliate commission on sales made from links on this page.

Get Disney+