Wiki Assassin's Creed

Les wikis Assassin's Creed internationaux s'associent pour réclamer la fin de la culture toxique au sein d'Ubisoft.
→ Pour en savoir plus

EN SAVOIR PLUS

Wiki Assassin's Creed
Advertisement
Wiki Assassin's Creed
CQELA.pngOriginsicon1.png

Khesesh Em Sesh Em Eeneb

Khesesh Em Sesh Em Eeneb est un sanctuaire de la Première Civilisation situé sous la Pyramide de Khéops, à Gizeh, en Égypte, dans le Nome de Saqqarah.

Vers 48 avant notre ère, les ruines furent visitées par le Medjaÿ Bayek de Siwa alors qu'il suivait un membre de l'Ordre des Anciens, Khaliset. Cette dernière mena des rituels dans le sanctuaire, convaincue qu'avec les anciens symboles et le piédestal alimenté en silice, elle aurait été capable de ressusciter sa fille bien-aimée, Eshe.[1]

Tout en enquêtant sur les ruines pour comprendre les motivations de Khaliset, Bayek activa le piédestal de la voûte et fut témoin d'un enregistrement réalisé par un messager de la Première Civilisation. Daté de 95 jours après la Grande Catastrophe, le message était destiné à Layla Hassan, qui revivait les mémoires génétiques de Bayek en 2017.

Le messager parle

Retransmission. Segment 3. Acquisition de contemporanéité.

Quatre-vingt-quinze jours depuis la Grande catastrophe. Le messager parle.

Vous devez vous demander pourquoi j'ai voulu vous parler. C'était écrit, voyez-vous. Vous alliez venir. Dans cette salle, à ce moment précis. Les murs ont annoncé votre arrivée, lorsque jadis nous étions. Regardez-les. Ne sont-ils pas fascinants ?

[...]

Ces murs racontent une histoire tragique. Une histoire retranscrite sur nos structures, sur nos artefacts. Une histoire que nous ne pouvions altérer. Un mystère qui nous met au défi. Nous avons essayé. Nos chercheurs, nos scientifiques. Poètes et physiciens. Brillants esprits. Cœurs rebelles.

Ils se sont donné tant de mal pour changer les choses. Ils... nous avons tous échoué.

Personne ne pouvait changer ce que nous avions découvert, les histoires gravées sur les murs de ces salles. Par qui, nous ne l'avons jamais su. Nous savons qu'elles parlent de l'avenir qui est advenu et de celui qui reste à écrire.

Ces [...].

Nous n'avons pas pu altérer une ligne. Nous n'avons pas pu ajouter un seul point. Tout était clair. Nous serions au mieux des messagers. Mais des messagers pour qui ?

Pour vous.

Nous nous sommes défaits de notre capacité à lire ces [...] à partir de votre modèle original. "Une porte qui est aussi une énigme. Nous devons trouver la solution." Tels furent les mots de Brutus lorsque nous avons visité la crypte sous le Colisée, il y a plus de 2000 ans. Il a dessiné la crypte, il a dessiné du mieux qu'il le pouvait. Mais il a été incapable de voir.

Tout comme vous êtes aveugles. Vous pouvez lire vos montres. Vous pouvez lire vos sabliers et vos calendriers. Mais vous ne pouvez aller au-delà de cette surface simpliste. Pour l'instant, la véritable lecture du temps vous échappe. Et aujourd'hui, le rideau est tiré et l'[...] est révélée, tragique et complète.

Ces murs, que vous ne lirez peut-être jamais.

Des événements futurs tels qu'ils sont écrits. Mais quelque chose doit changer, peu importe sa nature.

Vous ne comprenez pas ce qui est en jeu.

Le lecteur n'a aucun pouvoir. Il n'est qu'un observateur. Mais l'auteur... l'auteur invente l'avenir. L'auteur possède le futur.

Un avenir où les [...] sont évitées. Un avenir où un être aimé peut être ressuscité par l'écriture d'un nouveau chapitre. Un avenir où l'humanité est bien plus qu'elle n'est aujourd'hui.

Un avenir où nous pourrions peut-être continuer à exister, ensemble.

Note

  • Khesesh Em Sesh Em Eeneb est une version anglicisée et romanisée de l'égyptien antique "(xasaX) (m) (sax) (m) (inb)" signifiant "Étoiles et Uraeus et le mur du palais".[2]


Advertisement