Wiki Assassin's Creed
Advertisement
Wiki Assassin's Creed
MondeRéel.pngCQELA.pngACBicon.pngACRicon.pngAC3icon.pngAC4icon.pngACUicon.pngACSicon.pngNewinitiatesicon.pngUprisicon.pngACODicon.png
"Si je vous parlais pendant cent ans, vous ne sauriez rien de nous."
Junon aux Assassins[src]

Junon (75 000 AEC – 2018) aussi appelée Uni, autoproclamée la « Mère de la Connaissance »[1], était membre de la Première Civilisation, aussi nommée Ceux-qui-étaient-là-avant. De cette race, elle composait la triade capitoline avec Jupiter et Minerve. Elle était considérée comme une déesse par les humains pendant des siècles, à l'instar de ses semblables[2].

Junon put parler à trois descendants de la Première Civilisation : Ratonhnhaké:ton, grâce à une boule de cristal[3], Clay Kaczmarek grâce à l'effet de transfert[4] et Desmond Miles directement dans la basilique Santa Maria in Aracoeli et dans son sanctuaire[5].

Histoire

Débuts

"Poséidon s'inquiète à propos du soleil et de son projet de régénération florale solaire. Une catastrophe approche. Sur ce point nous sommes d'accord. Mais il n'existe qu'une catastrophe : l'humanité."
– Junon à Aletheia.[src]

Junon naquit dans la ville de Feyan, en 2195 de l'Ère Isu.[1] Elle rencontra Aïta qui devint son mari et firent parti tous les deux de la caste des Illuminat.[6]

À la suite du projet Anthropos sur Éden, qui vit la création réussie des humains comme main-d'œuvre docile et servile, Junon et Aïta se rendirent dans l'Atlantide. Durant les cycles passés dans la cité, Junon consacra du temps à l'éducation d'Atlas lorsqu'il était enfant, sur les travaux de Consus. La méfiance que portait Junon envers les humains, l'incita à créer le projet Olympe avec son mari, à partir duquel ils commencèrent à expérimenter sur les humains en vue de créer une créature qui les terrifiraient pour qu'ils ne se révoltent jamais. Bien que le roi Poséidon ne sut jamais la véritable nature de ces expériences, il contraint Junon et Aïta à l'exil pour avoir désobéit à la loi interdisant l'expérimentation sur les humains. Les deux isu rejoignirent Feyan, où ils furent accueillis par Saturne, le père de Junon.[6]

Junon utilisant le Koh-i-Noor contre les humains

À un moment donné, Junon, Minerve et Saturne débattirent ensemble du problème humain. Junon partagea ses inquiétudes et tenta de les prévenir qu'ils essayaient un peu trop de leur ressembler et qu'ils étaient une menace à exterminer. Minerve répliqua qu'ils avaient pourtant déjà surpassé leurs attentes et qu'ils chantaient et pratiquaient l'art, pour un jour peut-être les égaler. Tandis que le père de Junon approuva les dires de Minerve, l'un des esclaves humain près d'eux sorti un poignard et le planta dans la tête de Saturne. Junon, folle de rage, utilisa le Koh-I-Noor pour exterminer les humains présents dans la pièce et déclara qu'il était désormais de leur devoir de les sauver d'eux-mêmes.[7]

Junon et Aïta tentant d'éliminer Poséidon

Peu de temps après, elle et Aïta parvinrent à revenir dans l'Atlantide malgré l'interdiction de Poséidon et après l'intervention de la dikaste Aletheia. Bien qu'une menace solaire imminente menaçait la Terre, Junon était obnubilée par le danger que représentait les humains. Son projet Olympe vint à terme et vit naitre la fameuse créature redoutée, l'Hécatonchires. Tandis que Poséidon parvint à maitriser Junon et Aïta avec ses pouvoirs, Aletheia s'attela à détruire le monstre de Junon. Celle-ci fut par la suite enfermée dans l'un des domaines Isus.[6]

La chute

Peu avant l'an 2306 ÈI, trois siècles après la mort de l'Isu Consus, Junon découvrit qu'il avait conçut un tissu régénérateur dans lequel il avait transféré sa conscience. Junon usurpa l'œuvre de Consus et l'utilisa à ses fins.[8]

Junon abrégeant les souffrances de son cher époux

Les craintes de Junon sur les humains s'avérèrent fondées. Après des siècles d'esclavage, ils se révoltèrent contre leurs créateurs, et la guerre éclata. Alors que Ceux-qui-étaient-là-avant possédaient la supériorité technologique, les humains avaient la supériorité numérique. Mais pendant que les deux factions se battaient, une Grande Catastrophe frappa la Terre, mettant un terme à la guerre, non sans d'importantes pertes des deux côtés. Les Isu ne purent prévoir l'apocalypse à venir avant qu'il ne soit trop tard. Malgré cela, certains membres de la Première civilisation travaillèrent pour trouver un moyen de le supprimer - ou au moins pour protéger les générations futures de la récurrence prévue - en recherchant des moyens de combattre le cataclysme dans les voûtes souterraines.[3]

Junon et le reste des membres de la Première Civilisation cherchèrent des solutions pour pallier à la catastrophe suivante qui allait arriver des milliers d'années plus tard. L'une d'elles était notamment d'améliorer physiquement les Isu, en transformant leur corps intérieurement en acier, capable de résister à un environnement hostile. Aïta, le mari de Junon, se porta volontaire pour tester la méthode. En un instant, son esprit se détériora et il devint catatonique. Voyant cet échec, Aïta, dans un ultime sursaut de lucidité, demanda à Junon d'abréger ses souffrances, ce qu'elle fit en le poignardant[3].

Contact avec les Assassins

Au cours des milliers d'années qui suivirent, le nombre de membres de la Première Civilisation diminua et ils finirent par s'éteindre complètement en 2406 ÈI[9] Cependant, avant leur fin, les Isus manipulèrent les schémas de l'existence, laissant des indices menant au Grand Temple, afin que leurs successeurs puissent arrêter la prochaine éruption solaire qui frapperait à nouveau la Terre soixante-quinze millénaires plus tard. Pendant ce temps, la conscience désincarnée de Junon vivait dans une prison numérique. Bien qu'elle fût enfermée dans le Grand Temple, elle entra en contact avec d'autres humains, dans le but de se libérer[3].

Avant son emprisonnement dans le Gris, Junon réussit également à manipuler le code génétique humain, en implantant un mécanisme caché qui s'activerait de manière aléatoire et modifierait la composition génétique de l'individu, changeant son apparence et l'imprégnant des souvenirs d'Aita, faisant ainsi revivre partiellement son mari sous une forme humaine, encore et encore durant des millénaires. Certains de ces Sages restèrent fidèles à l'amour d'Aita pour sa femme et créèrent des cultes vénérant Junon et appelant à son retour[10].

Durant la Renaissance, elle s'adressa à Ezio Auditore da Firenze au début du XVIe siècle, alors que ce dernier était venu dans son sanctuaire pour y cacher la Pomme d'Éden de Chypre[5].

Au XVIIIe siècle, à l'aide d'un autre artefact gardé par les Mohawks en Amérique du Nord, elle entra en contact avec le jeune Ratonhaké:ton, futur Assassin, pour lui indiquer sa destinée et sa mission[3].

Alors qu'il était couché sur l'Animus et revivait la mémoire génétique de son ancêtre Ezio, Clay Kaczmarek entra en contact avec Junon qui lui demanda d'aider Desmond Miles, ce qu'il refusa dans un premier temps puis il accepta finalement[4].

Quelque temps plus tard, Junon entra aussi en contact avec Desmond quand celui-ci vint à Rome, dans la basilique Santa Maria in Aracoeli, puis dans son sanctuaire. Elle continua ensuite à observer Desmond dans le Grand Temple[5].

Le Grand Temple

Quand les Assassins entrèrent dans le Grand Temple, ils constatèrent que la Pomme n'était pas suffisante pour accéder au cœur du temple. Junon fit alors connexion avec la mémoire génétique de Desmond pour l'envoyer dans l'Angleterre du XVIIIe siècle, dans la peau de son ancêtre Haytham Kenway. Les autres Assassins placèrent immédiatement le jeune Miles dans l'Animus pour conserver le lien avec la connexion[3].

De temps en temps, Desmond cessait les sessions dans l'Animus pour retrouver des sources d'énergie alimentant le temple[3].

Les solutions

Alors que Desmond progressait dans la récolte des sources d'énergie, il réactivait au fur et à mesure différentes salles du temple. Au fil de sa progression, Junon lui apparaissait, toujours sous forme holographique, pour lui expliquer chacune des six solutions que Jupiter, Minerve et elle-même avaient développé pour préserver la Terre, mais elles se révélèrent toutes inefficaces, sauf la dernière[3].

Libération

Après avoir finalement découvert l'emplacement de la clé, les Assassins purent entrer dans le cœur du Temple. C'est là que Junon apparut de nouveau, exhortant Desmond d'utiliser un dispositif en forme de socle avec son toucher, afin de protéger le monde contre les éruptions solaires. Cependant, Minerve apparut également dans cette chambre et révéla les véritables intentions de Junon : dans le passé, elle avait essayé d'utiliser la technologie la Première Civilisation dans le but de conquérir le monde pour son propre profit, plutôt que de le sauver[3].

Elle fut donc scellée à l'intérieur du Grand Temple à la fois par Minerve et Jupiter pour ses crimes, mais elle avait réussi à survivre en transférant son esprit dans le temple-même, abandonnant son corps charnel. Si Desmond décidait d'activer le piédestal, Junon serait libérée et essayerait de refaire la même chose. Junon essaya de raisonner avec Desmond sur le sort du monde, l'invitant à utiliser le dispositif de peur que l'histoire se répète. Il accepta finalement, malgré les avertissements de Minerve, pour le bien de la planète[3].

Desmond touchant le piedestal de sauvegarde

Alors que les autres Assassins s'enfuirent sous les ordres de Desmond, ce dernier toucha le piédestal fut tué par le dispositif qui devait sauver la Terre, absorbant les effets mineurs des éruptions solaires contrés par le bouclier mis en place autour de la planète[3].

Maintenant libérée de sa prison, la conscience de Junon remercia Desmond d'avoir joué son rôle avant de déclarer que le moment était venu, et qu'elle devait jouer le sien[3].

Abstergo Entertainment

La conscience de Junon était enfin libérée de sa prison, à savoir le Grand Temple et avait ainsi infiltré le serveur cloud d'Abstergo. Seulement, pour exercer sa pleine puissance, il lui fallait gagner un corps de chair. C'est pour cela que plus de 80000 ans auparavant, alors que son époux Aita allait mourir, elle établit une forme de réincarnation de ce dernier sous formes des Sages, des hommes par delà les générations qui contenaient particulièrement son ADN et ses souvenirs. Le but de l'un de ces Sages serait de vivre à la bonne époque pour pouvoir aider Junon à trouver un corps humain qu'elle pourrait investir. Cette époque arriva à l'Automne 2013, quand un des Sages, un dénommé John Standish, mit tout en œuvre pour que ce plan fonctionne, notamment grâce à un programme qui permettrait à l'entité d'investir le corps du chercheur que l'informaticien manipulait. Hélas ! Junon n'avait pas encore assez de puissance pour pouvoir investir le corps humain que John lui avait offert. Elle déclara avant que son hologramme ne disparaisse que ses "enfants" — ses instruments — devaient rassembler plus d'artéfacts pour la libérer. Le Sage mourut quelques temps plus tard, ce qui contrecarra les plans de la Précurseur[10].

Dans le Gris

Résurrection et mort

Galerie

Apparitions



Advertisement