FANDOM


Locusicon
ACLocus Horace Greeley

Horace Greeley sur son lit de mort

Horace Greeley (3 février 1811 – 28 novembre 1872) était le fondateur et l'éditeur du New-York Tribune qui fit partie des journaux les plus importants de son époque. Activiste politique de longue date, il fut brièvement député de New York.

Il fut également candidat du fraîchement créé parti libéral Républicain lors de l'élection présidentielle de 1872, au cours de laquelle Greeley partit en croisade contre Ulysses S. Grant et son administration corrompue, mais fut écrasé. C'était également un ami proche du policier Tommy Greyling et de l'écrivain Mark Twain.

Biographie

Le matin du deuxième jour des Draft Riots, en 1863 Greeley rencontra Eliza et Varius dans un restaurant où les deux déjeunaient. Ils discutèrent alors de l'agitation qui régnait au dehors. Le restaurateur conseilla alors à Greeley de rentrer chez lui pour éviter les tensions, ce à quoi Greeley répondit que s'il ne pouvait pas manger son déjeuner dans son restaurant favori, il préférait ne plus vivre[1].

Plus tard la même année, Horace rencontra Tommy Greyling, un policier qui recouvrait de ses blessures après avoir aidé à sauver la cantatrice italienne Adelina Patti et les enfants d'un orphelinat pour noirs mis à sac lors des émeutes. Impressionné par les actions de Tommy, le journaliste écrivit un article proprement élogieux à son propos, qui fit de lui un héros. Malgré le fait qu'il ait démissionné après s'être attiré les foudres et la jalousie de ses confrères policiers, Tommy et Greeley restèrent de très bons amis[2].

En 1872, juste après avoir perdu l'élection présidentielle et sentant son heure venir, Greeley demanda à voir Greyling, entre temps devenu agent Pinkerton. Le journaliste révéla à son ami qu'il avait en fait été empoisonné par certains membres du cabinet corrompu de Grant dont il avait découvert leur appartenance à une organisation secrète, l'Ordre des Templiers. Il lui apprit également que Grant avait utilisé un mystérieux artefact pour fausser l'élection, utilisant des pages du Manuscrit de Voynich pour apprendre à s'en servir. L'un des partisans de Greeley s'était infiltré dans le cabinet de Grant, avait dérobé les pages et les avait amené à Greeley, avant de lui révéler qu'il y'en avait d'autres à Londres. Ce dernier avait été retrouvé assassiné[2].

Alors que Tommy quittait la pièce tandis que Greeley tombait endormi, une agente Templier déguisée en l'une des infirmières d'Horace tenta d'achever le vieil homme assoupi en l'étouffant avec un oreiller. Cependant, l'agent Pinkerton, sentant que quelque chose n'était pas normal, fit irruption dans la pièce et prit l'agente sur le fait. Il parvint à sauver la vie de Greeley, mais ne put empêcher la femme de partir avec les pages du manuscrit. Horace mourut peu de temps après[2].



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .