FANDOM


Originsicon1
ACO Hepzefa

Hepzefa (mort en 47 AEC) était le Medjaÿ qui protégeait Siwa. C'était également un ami proche de Bayek, également Medjaÿ.

Biographie

Jeunesse

Hepzefa grandit à Siwa, où il fit la connaissance de Bayek, Aya et la nubienne Kensa[1].

En 63 AEC, Hepzefa avertit Bayek et Aya, alors en pleine discussion, de l'arrivée en ville d'un messager, et qu'un attroupement s'était formé devant la maison de Bayek. Ils découvrirent ensuite que Sabu, le père de Bayek, devait quitter le village, laissant ainsi Siwa sans protecteur[2].

Quelques années plus tard, Aya, qui était partie avec Bayek à la recherche de Sabu, revint à Siwa. Celle-ci fit alors le récit de ses aventures à Hepzefa[2].

Protecteur de Siwa

En 49 AEC, Khemou, le fils de Bayek, fut tué par des membres de l'Ordre des Anciens, qui cherchaient à ouvrir la crypte située sous le Temple d'Amon. Dévasté par la perte de son unique fils, Bayek quitta la ville et se à traquer les membres de l'Ordre pour se venger[1].

Le medjaÿ parti, Hepzefa dut endosser le rôle de nouveau protecteur du village. C'est sous sa protection que le grand prêtre d'Amon, Medounamoun, membre de l'Ordre, envoya ses soldats en ville. Ces derniers, qui autrefois se montraient volontiers amicaux avec les villageois, se firent plus violents et les harcelèrent, espérant que l'un d'eux aurait des informations utiles à fournir sur la crypte[1].

Les habitants firent part de leurs problèmes à Hepzefa, qui ne put néanmoins rien faire pour les empêcher de nuire, même s'il fit de son mieux[1].

Le retour de Bayek

Un an plus tard, Hepzefa s'aventura dans les ruines proches de Siwa, et tomba dans une embuscade tendue par des soldats. Il leur fit face seul, malgré leur nombre, mais fut bientôt rejoint par Bayek, qui faisait son retour à Siwa. Les deux hommes se débarrassèrent des soldats, se saluèrent puis chevauchèrent jusqu'à Siwa[1].

En chemin, Hepzefa expliqua les conditions dans laquelle vivaient las habitants et exposa la nature de Medounamoun. Il accueillit son ami chez lui, et les deux hommes reçurent bientôt la visite de Rabiah, la guérisseuse et figure maternelle des habitants. Bayek s'allongea et s'endormit, tandis qu'Hepzefa prépara plusieurs mannequins afin que le revenant s'entraîne à l'arc[1].

Quand il fut réveillé, Bayek s'exerça à l'archerie, mais ils furent interrompus par une habitante les informant que des soldats encerclaient la maison d'Hepzefa. Ce dernier craignit alors qu'on y mette le feu, car Hepzefa conservait des documents pouvant le compromettre[1].

Bayek élimina les soldats, puis Hepzefa et lui montèrent au balcon de la maison. Bayek fut heureux de retrouver Senu, son aigle domestique. Hepzefa lui indiqua qu'il fallait remercier Rabiah pour cela. Puis il expliqua davantage les méfaits de Medounamoun, et les deux hommes convinrent que sa mort n'aurait que du positif pour Siwa[1].

Il lui présenta également les problèmes des habitants, notamment la présence de bandits à la source de la grotte Amanai, la capture de Teremoun ou encore le vol des outils du forgeron du village, Benipe. Il lui conseilla également de se confectionner une nouvelle armure, celle qu'il portait étant usée et inefficace[1].

Plus tard, Bayek assassina Medounamoun, et retourna voir Hepzefa quand il eut accompli la tâche. Il était alors en possession d'une étrange orbe. Les deux partagèrent un verre ensemble, puis Bayek l'informa qu'il partait pour Alexandrie y retrouver Aya. Hepzefa lui indiqua alors qu'il lui faudrait la chercher à l'ombre de Sarapis[1].

Bayek de nouveau parti, Hepzefa reprit son rôle de medjaÿ de Siwa. Tout au long de sa quête de vengeance contre l'Ordre, Bayek retourna à Siwa pour informer son ami de sa progression[1].

Mort

En 47 AEC, Flavius Metellus et Lucius Septimius, deux membres de l'Ordre, tombèrent en possession de l'orbe, et firent route vers Siwa pour ouvrir la crypte. Hepzefa tenta de s'opposer à eux, mais il fut surpassé et tué par Septimius[1].

Son cadavre fut bientôt trouvé par Bayek et Aya, et il fut inhumé dans le Tombeau de la montagne des morts. Bayek lui rendit parfois visite, exprimant sa nostalgie et sa tristesse d'avoir perdu son ami[1].

Personnalité et caractéristiques

Hepzefa était un homme amical et entièrement dévoué à sa tâche de protecteur. Il se montrait ainsi très à l'écoute des problèmes des habitants, quand bien même il ne pouvait pas tous les aider ni résoudre leurs problèmes. Il se montrait en outre prompt à partager une bière avec ses amis et, plus généralement, était un ami fidèle et sur lequel on pouvait compter[1].

Il était aussi courageux et prêt à tout pour Siwa, ce qui lui coûta la vie[1].

Équipement et capacités

Hepzefa était un bretteur émérite, capable de faire face à plusieurs hommes à la fois, comme dans le temple en ruines lorsqu'il fut rejoint par Siwa. Il maîtrisait également l'archerie[1].

Il fut néanmoins surpassé par le romain Septimius dans la crypte de Siwa. Après sa mort, Bayek obtint son épée[1].


Galerie



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .