Templiers.pngACRebicon.png
"On ne peux pas laisser Ramírez en liberté. Il détient la clé des prochains agissements de Torquemada."
– Aguilar de Nerha après la fuite de Ramírez, 1489.[src]


Gustavo Ramírez (NC - 1492) était un Inquisiteur ainsi qu'un membre de l'Ordre des Templiers, proche collaborateur de Tomás de Torquemada.

Biographie

En 1489, sous les ordres de Torquemada, il opprima la Murcie en débusquant et brûlant de nombreux hérétiques. Il établit aussi une place forte lui servant de base d'opération à la limite de la région.[1] La Murcie étant sous le contrôle de l'Inquisition, une partie de ses hommes fut transférée à Carthagène par le Grand Inquisiteur.[2] Les Assassins espagnols le découvrirent et lancèrent une opération pour l'éliminer, en attaquant sa place forte. Cependant, prévenu par Ojeda, l'Inquisiteur eut le temps de s'échapper indemne vers Saragosse.[3]

Tandis que Torquemada avait découvert des indices menant à deux Fragments d'Éden, il se mit en quête de mettre la main sur la Pomme d'Éden et chargea Ramírez de retrouver un Bâton d'Éden brisé en trois fragments, dont la première partie était dans l'abbaye de Santo Rafael.[4] Se sachant traqué par la Confrérie, Ramírez ordonna à un bourreau de continuer les bûchers, tandis qu'il chargea le lieutenant Cadavid d'éliminer la menace. Ramírez put alors entreprendre de ramener la partie du Bâton qu'il avait obtenue au Grand Inquisiteur.[5]

Ramírez prenant la fuite avec un morceau du Bâton, tandis qu'Ordóñez le couvre

Il se cacha au château de Sadaba, mais les Assassins le retrouvèrent et tentèrent une nouvelle fois de l'éliminer. Grâce à l'aide de son garde du corps, le capitaine Ordóñez, Ramírez put prendre la fuite vers le Monastère de Santa Lucia où l'attendait le deuxième morceau du Bâton.[6] Cependant, il n'eut pas l'occasion de le récuperer car les Assassins le coiffèrent au poteau et s'en emparèrent avant lui.[7]

En 1492, Gustavo se dirigea dans le nord de l'Espagne à la recherche du troisième et dernier morceau du Bâton. Ses lieutenants fouillaient la région, tandis qu'il se cachait des Assassins. Diego de Alvarado, le chef du bureau des Assassins de Burgos, fut capturé par l'Inquisition.[8] Ramírez convainquit Diego de soutenir l'Inquisition et de trahir le Crédo et la Confrérie.[9] L'Inquisiteur apprit que des moines détenait une relique pouvant être le dernier morceau du Bâton, il ordonna au lieutenant del Salto de s'emparer des moines afin de les torturer.[10] Cependant, la torture ne lui permit pas d'obtenir l'information tant attendue, c'est son agent double qui découvrit l'emplacement du troisième morceau du Bâton,[11] et qui y conduisit les forces de l'Inquisition s'emparant ainsi du fragment d'Éden.[12]

Alvarado trahissant Ramírez

Dans la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle Ramírez retrouva Alvarado afin de récupérer le troisième morceau du Bâton, mais ils furent interrompu par les Assassins. Profitant de la diversion, Diego trahit Gustavo en le poignardant et mourut quelques instant plus tard.[13]


  1. Assassin's Creed: Rebellion - La plume et l'épée
  2. Assassin's Creed: Rebellion - Échange de marchandises
  3. Assassin's Creed: Rebellion - Mort à Ramírez
  4. Assassin's Creed: Rebellion - L'artefact
  5. Assassin's Creed: Rebellion - Sur la piste de Ramírez
  6. Assassin's Creed: Rebellion - L'entrée au château de Sadaba
  7. Assassin's Creed: Rebellion - Le monastère de Santa Lucia
  8. Assassin's Creed: Rebellion - Le sauvetage d'un allié du nord
  9. Assassin's Creed: Rebellion - Surprise à Sobroso
  10. Assassin's Creed: Rebellion - La piste de Leon
  11. Assassin's Creed: Rebellion - La libération de l'abbé
  12. Assassin's Creed: Rebellion - Surprise à Sobroso
  13. Assassin's Creed: Rebellion - La trahison d'un frère

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.