FANDOM


TempliersOriginsicon1


Flavius Metellus[1], également connu sous le nom de Le Lion, était le proconsul romain de la province de Cyrénaïque. Il était un chef de l'Ordre des Anciens sous le règne de Cléopâtre et un proche allié de Jules César[2].

Biographie

À la tête de la Cyrénaïque et de l'Ordre

Proconsul de la province de Cyrénaïque, Flavius Metellus était un soldat violent et efficace aux états de service impressionnants. Jules César l'avait comme l'un de ses plus proches alliés, sans se douter que Flavius conspirait secrètement contre lui pour favoriser ses propres intérêts et ceux de l'Ordre des Anciens qu'il dirigeait.

Vouant une haine profonde pour l'Égypte, Flavius préparait secrètement ses troupes, à l'instar de la légion sous le commandement du général Agrippa pour faire tomber le pays ; en attendant, les autres membres de l'Ordre dispersés dans différentes régions s'attelaient à causer l'instabilité dans la population[2].

Le Tombeau d'Alexandre

En 47 avant J.-C., il accompagna César à Alexandrie où il découvrit avec lui le tombeau du mythique roi Alexandre le Grand, rouvert par les Medjaÿ Aya et Bayek de Siwa sur ordre de leur reine, Cléopâtre, l'alliée et amante de César[2].

La Bataille du Nil

Peu après survint la Bataille du Nil. Voyant qu'il pouvait se servir de la nouvelle alliance entre César et Cléopâtre (cette dernière ayant perdu le soutient de Pompée, assassiné par Lucius Septimius et ses Gabiniani), il profita de l'occasion pour récupérer le Bâton d'Alexandre des mains de la reine égyptienne qui, combiné avec la Pomme d'Éden reprise du cadavre d'Apollodorus, gardien personnel de Cléopâtre, permit d'ouvrir la crypte sous le Temple d'Amon à Siwa et ainsi révéler les secrets de Ceux qui étaient là avant[2].

À Siwa

À Siwa, Metellus retrouva son allié Septimius, épargné par César qui était dorénavant sous leur emprise. Ils parvinrent à soumettre grâce aux pouvoirs de la Pomme les villageois qui obtempérèrent et parvinrent à ouvrir la crypte. Seulement Hepzefa, ami d'enfance de Bayek, resta insensible à la prise de contrôle mental de l'artefact et s'interposa, mais il fut tué par les deux profanateurs[2].

Affrontement à Cyrène

Après cela, Flavius et Septimius se séparèrent, le premier retournant à Cyrène tandis que le second raccompagna César pour prendre le pouvoir à Rome.

Passant par Balagrae, il y sema le chaos puis demanda au général Agrippa, soutenu par le centurion Brutus Severus de forcer les Égyptiens employés pour construire l'aqueduc de Cyrénaïque à travailler sur une arme de destruction incendiaire à la citadelle romaine : une nouvelle formule de feu grégeois combiné à des balistes.

Flavius Metellus était sur le point de faire lâcher son armée sur toute l'Égypte, son pouvoir renforcé par la Pomme, alors qu'il fut traqué et retrouvé par Bayek à l'acropole de Cyrène. Les deux s'affrontèrent dans le Temple de Mars, Metellus armé de la Pomme. Mais malgré les ondes de choc et les projections spectrales de l'artefact, le Romain ne parvint pas à défaire le Medjaÿ qui finit par le tuer et récupéra l'orbe de sa main. Avant de rendre son dernier souffle, Flavius, le principal meurtrier de Khemou deux ans auparavant, n'eut pas une once de regret dans tous ses actes, persuadé du bien-fondé de ses actions, même immorales, vantant la gloire de Rome[2].

Dernières paroles

Personnalité

Flavius était un homme de l'ombre, parlant sur un ton banal, presque détaché, et qui ne voyait pas le mal dans ses actions. Pour lui, la mort et la décence passaient après le besoin d'ordre[1].

Galerie


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .