FANDOM


Originsicon1


Embuscade au temple est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Bayek de Siwa revécue en 2017 par Layla Hassan à travers l'Animus.

Description

Bayek arriva au village d'Imou et songea à rendre visite à son ami Menehet.

Dialogue

  • Bayek: Imou... La ville de mon vieil ami Menehet. Il doit être dans le temple. Comme toujours.

Bayek alla à la rencontre de Menehet le prêtre au temple de Sekhmet, à Imou.

  • Menehet: Bayek ! Quelle bonne surprise ! Je ne pensais pas te revoir avant des années !
  • Bayek: Paix à toi, Menehet. Comment va ta famille ?
  • Menehet: Les enfants semblent avoir grandi à chaque réveil ! Ils nous occupent beaucoup, ma femme et moi. Et toi ? As-tu des nouvelles de...
  • Bayek: Non.
  • Menehet: Ah, où ai-je la tête... Il y a tant de questions qu'il ne faut pas te poser. Pardonne-moi.
  • Bayek: Je vois à ta tenue que tu as eu une promotion.
  • Menehet: Ah, oui. Le grand prêtre, grâces lui soient rendues, a fait de moi son aide. Et il n'y a pas que mon rang qui a changé. Il faut que tu voies le temple !
  • Bayek: Tu me feras visiter ?
  • Menehet: Bien sûr, bien sûr ! Quand il te plaira.

Bayek parla à Menehet pour commencer la visite.

  • Menehet: Prêt à voir notre magnifique temple ?
  • Bayek: Je te suis, Menehet... ou dois-je dire "serviteur de la déesse" ?
  • Menehet: "Menehet" suffira. Tu es comme mon frère.

Bayek suivit Menehet dans le temple.

  • Bayek: Ce n'est plus la pitoyable ruine de ma dernière visite.
  • Menehet: Imou accueille désormais de nombreuses cérémonies présentant notre vie "rustique". Cela attire des visiteurs dont la bourse pèse plus lourd que la cervelle.
  • Bayek: Je vois que tu connais bien les Alexandrins. Ça ne te pose pas de problème de conscience ?
  • Menehet: J'avoue que je me sens parfois mal à l'aise...

Bayek s'arrêta au bassin d'offrandes. Il remarqua les enfants de Menehet cachés derrière une colonne, lesquels le prirent ensuite par "surprise".

  • Bayek: Ho ho ! Vaincu par des vauriens aussi silencieux que des fantômes !
  • Hasina: Oncle Bayek ! Oncle Bayek !
  • Keba: Bonjour, oncle !
  • Menehet: Trésors de ma vie, pourquoi n'êtes-vous pas auprès de votre mère ?
  • Keba: Soulève-moi, oncle Bayek !
  • Bayek: Écoutez, il est inutile d'attaquer un homme par-derrière quand on est quatre fois plus nombreux que lui.
  • Hasina: Tu nous as dit... qu'il fallait exploiter le moindre avantage contre un ennemi dangereux.
  • Bayek: Oui, oui, oui... et je suis très dangereux !

Bayek effraya les enfants, qui partirent jouer à cache-cache dans le temple.

  • Bayek: Cachez-vous bien, le Vagabond va vous traquer !
  • Menehet: Hasina adore regarder le ciel. Il me semble l'avoir vue monter à l'étage. Soris doit être en train d'agacer les animaux sacrés, à l'extérieur. Il passe son temps à jouer au gladiateur. J'ai répété je ne sais combien de fois aux enfants qu'il est interdit de jouer dans le temple, mais ils n'écoutent pas.
    Les enfants adorent se cacher ! J'espère qu'ils ne se sont pas éloignés...

Bayek trouva Naïlah.

  • Naïlah: Tu m'as trouvée. À toi de te cacher !
  • Bayek: Éloigne-toi de là, Naïlah. Tu déranges les prêtres. Tu me suis, Naïlah ?
  • Naïlah: Tu pourrais te perdre, sans moi. C'est un très grand temple !
  • Bayek: Ton père veut que tu rentres à la maison.
  • Naïlah: Mais je préfère rester avec toi ! Tu vas encore dormir chez nous ?
  • Bayek: Pas cette fois, mais j'espère pouvoir rendre visite à ta mère.
  • Naïlah: Je sais que Soris se cache près des cages des animaux. Il aime faire semblant d'être un gladiateur.
  • Bayek: Soris devrait se choisir des adversaires à sa taille.
  • Naïlah: Tu veux que je te dise un secret ?
  • Bayek: Pas s'il concerne ton père.
  • Naïlah: Ohhh... Ma sœur se faufile la nuit sur le toit du temple, pour regarder les étoiles. Mais ne le dis à personne... Les prêtres seraient en colère !
    J'ai hâte que la fête commence ! On va voir les dieux se battre.
  • Bayek: Oh, vraiment ?
  • Naïlah: Oui ! Il y aura plein de monde.
    Au revoir, Bayek ! Je rente. J'ai faim !

Bayek trouva Hasina.

  • Bayek: Hasina ! Je veux que tu descendes de là !
  • Hasina: C'est un bon endroit pour regarder les étoiles !
  • Bayek: Seuls les prêtres ont le droit de venir ici. Tu le sais.
  • Hasina: Oui, mais j'ai envie de voir...
  • Bayek: Allez, redescends. On peut regarder les étoiles depuis la rive.

Bayek trouva Soris sur la cage d'une hyène.

  • Soris: Monstre, tu vas mourir de la main du puissant gladiateur, Soris !

L'hyène s'échappa de la cage.

  • Bayek: Soris ! Recule !
  • Soris: AU SECOUUUUURS !

Bayek poursuivit ses recherches et trouva Keba au fond d'un puits.

  • Bayek: Keba ? Par les dieux, mais qu'est-ce que tu fais là-dedans ?
  • Keba: Je voulais me cacher, mais maintenant je ne peux plus sortir... J'ai peur.
  • Bayek: Calme-toi. Je vais t'aider à sortir.

Bayek brisa la paroi en roseau du puits.

  • Bayek: Par ici, par le tunnel.
  • Keba: Merci, oncle Bayek !
  • Bayek: Rentre vite voir ta mère. Elle doit s'inquiéter.

Keba rentra chez lui.

  • Bayek: J'ai retrouvé tous les enfants. Je vais annoncer à Menehet que les enfants vont bien.

Bayek retourna voir Menehet dans la cour du temple, où un homme

  • Homme: Regarde-moi ça ! Les gens de ton marché nous volent et toi, tu prétends que tu n'y peux rien ?
  • Menehet: Ce qui se passe au marché ne dépend pas de moi. Adresse-toi au marchand qui t'a roulé.
  • Homme: Prêtre, tu n'as rien à envier à la pourriture de tes momies !

L'homme s'en alla.

  • Bayek: Menehet ! Ta progéniture est en sûreté chez toi.
  • Menehet: Merci, mon ami.
  • Bayek: Qu'est-ce qu'il avait contre toi ?
  • Menehet: Les visiteurs venus acheter des objets religieux sont mécontents lorsque notre village n'a plus de chats morts à vendre. Je ne suis pas marchand, mais c'est souvent sur moi qu'ils viennent passer leurs nerfs.
  • Bayek: Il va falloir que je règle ce problème.
  • Menehet: J'espère que tu obtiendras des réponses au marché. Les commerçants sont peu commodes. Ils risquent de refuser de parler.
    Loués soient les dieux, cette fâcheuse fête va bientôt prendre fin.
    C'était le quatrième visiteur à venir se plaindre cette semaine.

Conséquences

Bayek retrouva son vieil ami Menehet et raccompagna ses enfants chez lui après une partie de cache-cache. Il apprit également que des marchands vendaient de faux objets religieux et attiraient des ennuis à Menehet.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .

Some of the links below are affiliate links meaning, at no additional cost to you, Fandom will earn a commission if you click through and make a purchase.

Stream the best stories.

Some of the links below are affiliate links meaning, at no additional cost to you, Fandom will earn a commission if you click through and make a purchase.

Get Disney+