ACVicon.pngACVSGicon.pngACVGeirmund-icon.pngACRebicon.png


Eivor (847 - NC) aussi connue sous le nom d'Amie-des-loups, était une skjaldmö, une guerrière viking née en Norvège qui mena un raid pour conquérir les terres d'Angleterre, contre les quatre rois saxons, dont Alfred de Wessex.

Respectée par les siens, elle fut considérée comme une véritable leadeuse et consacra sa vie à devenir une guerrière et une stratège sans égal, dont les hauts faits seraient chantés. Eivor était également la réincarnation de l'Isu Odin, connu pour être le roi de tous les dieux dans la mythologie nordique.

Comme de nombreux Assassins, Eivor posséda non pas un aigle mais un corbeau nommé Synin qui la suivit durant ses voyages.

Biographie

Jeunesse

Fille de Rosta et de Varin, Eivor perdit ses parents à l'âge de neuf ans lors d'une fête organisée pour le roi Styrbjorn de Forberg, interrompue par un assaut de Kjotve le cruel qui assassina son père et sa mère.[1] Eivor fut plus tard adoptée par le roi Styrbjorn de Forberg, grandissant aux côtés de son frère d'adoption Sigurd et fut bercée, dès sa plus tendre enfance, par les récits de glorieux combats.[2]

Rencontre de Geirmund

En 867, onze ans après la mort de ses parents, Eivor accompagna le jarl Styrbjorn et le scalde Bragi Boddason pour rencontrer le roi Hjörr Halfsson à Avaldsnes. Alors que les deux rois discutaient de la menace croissante dans le nord venant du roi Harald de Sogn, Eivor fit la connaissance du plus jeune fils de Hjörr, Geirmund Hel-hide. Ils discutèrent tous les deux et la skjaldmö donna quelques conseils au jeune guerrier, notamment celui de suivre son destin et de partir de ses terres si c'état son souhait.[3]

Raid de Rygjafylke

Vers l'an 870, lorsqu'une bataille éclata au sein d'une colonie à la lisière du territoire de Styrbjorn, causée par une rivalité entre deux royaumes dont celui de Kjotve, Eivor, aux côtés de Dag et Tora, n'hésita pas à secourir ses habitants. En se battant, Eivor affronta l'un des pillards qui la provoqua en affirmant que son père était mort comme un lâche. En réponse, Eivor lui coupa les pieds et refusa de le tuer, le privant de l'entrée au Valhalla, un véritable affront pour un viking. Le laissant saigner, Eivor alla aider Dag, qui avait été acculé par le viking Taras.[2]

À la fin du combat, Eivor s'adressa alors à l'ancien du village et déclara revendiquer la terre pour le roi Styrbjorn. Cependant, ne croyant pas ce roi mieux que Kjotve, l'ancien tenta d'attaquer Eivor mais fut abattu avant même de réussir un coup de son épée. Les autres habitants du village qui étaient autour ne contestèrent pas son autorité, et acceptèrent cette revendication. Soudain, Eivor entendit des bruits provenant d'une maison et alla enquêter, demandant à Tora de s'assurer que les villageois panseraient la blessure de Dag qui s'était blessé un peu plus tôt. À l'intérieur, Eivor trouva une femme pâle avec de nombreux tatouages, qui tenta de la frapper avec un balai mais échoua. La femme se présenta à Eivor comme étant Gull, l'esclave de Kjotve, des Nornes, ainsi que l'esclave de la munificence de Sökkvabekkr, Sága et Idunn. Celle-ci fut cependant troublée par Eivor, qui vit en elle deux visages et ne sut pas déterminer qui elle était vraiment. Intéressée par ses histoires, Eivor décida de ramener Gull à Stavanger comme cadeau pour son père. [2]

À leur retour dans le village, les éloges et l'adulation qu'Eivor attendait de son père adoptif étaient introuvables, la réprimandant pour avoir encouru la colère de Kjotve en ramenant Gull à Stavanger. Eivor tenta alors de se racheter et fut convaincue par les paroles de Gull qui lui proposa d'aller trouver des trésors insoupçonnés dans les montagnes impitoyables de Feiknstafir. Après quelque temps de marche, les deux femmes arrivèrent au sommet de la montagne, devant un gigantesque temple. Cependant, en arrivant, Eivor découvrit que Gull l'avait piégée et amenée droit vers les hommes de Kjotve qui l'attendaient. Ils la mettèrent à terre et lui avouèrent que son père était déjà mort. Kjotve avait pendant ce temps, envoyé plusieurs de ses hommes à Stavanger pour éliminer Styrbjorn.[2]

L'Amie-des-loups était entourée des hommes de Bjarke Broadside et lui-même, qui frappa Gull alors qu'elle se vantait de lui avoir apporté Eivor. Celle-ci tenta de la défendre et plongea son épée dans la tête de Bjarke. La skjaldmö commença à se battre avec le dernier des hommes lorsqu'elle vit une fissure dans un mur qui l'intrigua. Brisant le mur d'un puissant coup de pied, Eivor et l'autre homme découvrirent l'impressionnant et merveilleux trésor d'Heimdall. Eivor fut de suite attirée par une orbe dorée qui reposait sur la montagne d'or, mais ne put s'en saisir, freinée par l'homme qui la saisit par la cheville. La viking s'en débarrassa rapidement, le projetant d'un coup de pied à travers le mur du temple, tandis que Gull s'empara du « fruit du verger d'Idunn ». Alors qu'Eivor l'intima de ne pas y toucher, Gull déclara que ce n'était pas son nom, défit son collier d'esclave et utilisa la Pomme pour maîtriser Eivor qui ne put plus bouger. Le temple s'effondrait sous leurs pieds et l'artéfact échappa des mains de Gull laissant Eivor libre de ses mouvements. Bien que cette dernière tenta de récupérer l'orbe, Gull lui rappela que son village avait été prit d'assaut, et Eivor se résigna à laisser la Pomme à la femme pour aller sauver son peuple. Elle retrouva Dag affaibli combattant les hommes de Kjotve et mit un terme à la bataille.[2]

Traque de Kjotve

En l'an 872, Eivor et son équipage retrouvèrent Kjotve jusqu'à Heillboer, à l'ouest de Rygjafylke. Alors qu'Eivor elle-même fut capturée à Heillboer, ses compagnons de clan, parmi lesquels Dag, furent dispersés et chassés par les hommes du cruel roi. Avant de quitter Eivor pour être vendu en esclavage, Kjotve la nargua et lui montra la même hache qu'il avait utilisé pour tuer son père biologique en 856. Kjotve partit et Eivor parvint à se libérer de ses liens et à localiser Dag. Tandis que ce dernier se dirigeait vers la plage pour récupérer leur drakkar, Eivor se dirigea vers Avaldsnes, d'où Kjotve partit avec l'équipage d'Eivor laissé derrière. Dans une maison longue, Eivor vainquit et tua Rikiwulf, l'adepte de Kjotve, et libéra les membres de l'équipage. Les Vikings éliminèrent ensuite le reste des hommes de Kjotve alors qu'ils se rendaient à leur drakkar. Après avoir récupéré leur navire, Eivor et son équipage mirent les voiles et rentrèrent chez eux à Fornburg. À son retour, Eivor fut accueilli par Randvi, la femme de Sigurd, qui l'informa du mécontentement de Styrbjorn pour son raid contre Kjotve.[4]

Raid vers l'Angleterre

Vers l'année 873, le frère d'Eivor, Sigurd Styrbjornson, revint d'un voyage de deux ans dans toute l'Europe, qui le mena jusqu'à Constantinople, où il rencontra Basim, un Assassin de la branche Levantine de Ceux qu'on ne voit pas qu'il ramena jusqu'en Norvège. Selon leur coutume nordique, Sigurd jugea bon d'offrir à Eivor une lame secrète qu'il avait acquise lors de son voyage.[1]

Appauvrit par des guerres incessantes menées entre les royaumes de Norvège, Basim et Sigurd convainquirent Eivor et son clan à quitter leurs terres pour celles bien plus prospères de l'Angleterre. Basim apprit notamment à Eivor l'existence d'une conspiration menée par un ennemi de l'ombre dont le destin fut lié aussi bien à elle qu'à l'Angleterre. Son voyage l'amena vers le sud du pays, où elle et son clan prirent part à des batailles pour défendre leurs droits, rencontrant par la même occasion Alfred de Wessex.[5]

Personnalité

Eivor est une viking dévouée et une leadeuse confiante, qui n'avait pas peur de mourir pour protéger les siens. Mais Eivor est plutôt solitaire préférant s'aventurer seule quitte à risquer sa vie. En plus d'être une excellente guerrière, Eivor est également une excellente stratège, notamment pour la formation d'alliances.[6]

Elle porte un certain attachement à la mythologie nordique en général, participant à un rituel en l'honneur d'Odin et voyant, lors d'un combat sanglant entre les anglais et les vikings, la présence du corbeau comme un signe qu'Odin l'accompagne. Elle utilise les croyances pour se renforcer, et notamment renverser la tendance d'un combat qui semblait perdu.

Notes

  • En tant que personnage principal jouable du jeu Assassin's Creed: Valhalla, son genre est laissé à disposition du choix du joueur. Cependant, la version canonique est celle de l'Animus, qui représente le flux de mémoire masculin ou féminin le plus intense à l'instant en question, bien que le joueur peut décider d'imposer le genre d'Eivor si c'est son souhait[7]. Ce mode de fonctionnement est justifié par le fait que Rebecca Crane ait trouvé « deux flux de données distincts dans le même ADN »[8].
  • La campagne promotionnelle du jeu s'est beaucoup reposée sur la version masculine d'Eivor, au moins avant le mois d'août[9].
  • Eivør ou Øyvor, est un prénom féminin dérivé du proto-nordique auja, signifiant « bonne chance », ou *warjar, signifiant « défenseur ». Ce prénom peut également provenir de la combinaison des mots en vieux norrois ey- ou øy- (signifiant « île ») et -varr (signifiant « prudent »).

Galerie

ACV-assassins-eivor-femme-homme.jpg

Version homme

Version femme


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.