Wiki Assassin's Creed

Assassin's Creed Red devient Assassin's Creed Shadows ! Découvrez le premier trailer et toutes les infos sur notre page dédiée.

EN SAVOIR PLUS

Wiki Assassin's Creed
Advertisement
Wiki Assassin's Creed
PiraticonAssassinsAC4iconFbookiconBFbookiconAWbulleiconACRebiconIcone - FT
« Pendant des années, j'ai parcouru les mers en prenant ce qui me plaisait, sans jamais me soucier du mal que je faisais. Et regarde aujourd'hui... je suis riche, j'ai une renommée, mais j'ai rien appris depuis que je suis parti. Et quand je me retourne pour regarder le chemin parcouru... je ne vois plus aucun de ceux que j'ai aimés à mes côtés. »
Edward Kenway évoquant sa vie avant les Assassins, 1721.[src]

Edward James Kenway (1693 – 1735) était un corsaire gallois devenu pirate et un membre de la Confrérie des Assassins.

Edward rejoignit l'équipage du corsaire Alexander Dolzell étant jeune et sillonna bientôt les eaux profondes des Caraïbes. Néanmoins, lorsque la guerre prit subitement fin, et voyant que sa soif de l'or et de réputation ne pouvait être rassasiée ainsi, Edward fut vite séduit par la vie de pirate. C'est à l'occasion de cette quête de fortune qu'il se retrouva mêlé au conflit éternel opposant la Confrérie des Assassins à l'Ordre des Templiers.

Durant les années qui suivirent, Edward se vit confronté à ses désirs de gloire et de richesse – notamment par la recherche de l'Observatoire – mais sa seule récompense fut d'avoir apporté la mort et la désolation dans le sillage des Assassins. Regrettant finalement ses nombreuses erreurs, Edward jugea bon de confier l'Observatoire à ces derniers, et se porta volontaire pour rallier leur cause.

Edward était le père d'Haytham Kenway et le grand-père de Ratonhnhaké:ton. Il s'agit d'un ancêtre de William Miles et de son fils, Desmond.

En 2013, un chercheur d'Abstergo Entertainment fut chargé d'explorer sa mémoire génétique afin de rassembler des images pour un long-métrage intitulé Diables des Caraïbes[1].

Biographie

Jeunesse

Maison Edward Galles

La petite ferme des Kenway

Edward Kenway était un jeune Gallois impétueux, né le 10 Mars 1693, d'un père anglais, Bernard Kenway de Manchester et d'une mère galloise Linette Hopkins de Cardiff, issus de la classe ouvrière. À l'âge de dix ans sa famille déménagea à Bristol dans le sud-ouest de l'Angleterre pour vivre dans une ferme. Ses parents étaient fiers de leur vie modeste et honnête, mais Edward vécut très mal ce déracinement et devint de plus en plus insoumis. À 17 ans, il passait le plus clair de son temps en compagnie des mauvais garçons de la ville, avec qui il s'attirait toutes sortes d'ennuis.

Un soir où il s'était enivré au pub Auld Shillelagh, Edward remarqua que trois de ses ennemis, Tom Cobleigh, son fils Seth et un homme appelé Julian, faisaient boire une jeune femme afin de profiter d'elle. Lorsqu'ils l'entraînèrent à l'extérieur du pub, Edward les suivit et les prit à parti. Edward savait qu'il ne faisait pas le poids. Apercevant un cavalier au loin, il essaya de distraire les agresseurs le temps que l'étranger vienne lui prêter main forte.

Edward Défense Rose

Edward sauvé par Caroline

Edward frappa le premier, mais les trois hommes prirent bientôt le dessus et lui administrèrent une sévère correction. Heureusement, le cavalier s'interposa. Il ne s'agissait pas d'un homme, mais d'une femme de bonne famille. Elle chassa les Cobleigh et se présenta. Son nom était Caroline Scott, sa famille vivait sur Hawkins Lane, à Bristol. Elle remercia Edward d'avoir protégé la jeune femme, qui n'était autre que Rose, la bonne de la famille Scott.

Edward demanda à la revoir lorsqu'il serait de nouveau présentable. Caroline lui annonça que son père s'y opposerait, mais il était déjà trop tard. Edward Kenway était épris de Caroline Scott d'Hawkins Lane. Edward essaya plusieurs fois de la revoir et d'attirer son attention, surtout un jour où elle se promenait sur le port de Bristol. Elle était en permanence surveillée par son prétendant officiel, Matthew Hague — le fils de Sir Aubrey Hague, le propriétaire foncier le plus fortuné de la ville et l'un des directeurs de la Compagnie des Indes orientales — entouré de son laquais et de son garde du corps Wilson. Edward eut plusieurs frictions avec eux et Tom Cobleigh qui avait la rancune tenace.
Mais finalement Caroline, intéressée par le caractère courageux et juste d'Edward, décida de le fréquenter, et ils se marièrent quelques mois plus tard au grand dam des parents de cette dernière.

Le mariage d'Edward Kenway et de Caroline Scott fit scandale dans tout Bristol car la jeune femme avait renoncé à une vie de luxe pour épouser un simple fermier. Ses parents assistèrent à son mariage, mais seule sa mère sembla s'en réjouir. Son père enfonça le clou en annonçant publiquement "qu'il n'y aura pas de dot".

Edward et sa nouvelle épouse déménagèrent dans la ferme familiale et s'installèrent dans une dépendance aux murs de boue séchée et au toit en mauvais état. Edward réalisa rapidement qu'il n'avait aucune perspective d'avenir. Il se remit à boire, mais plutôt que de retomber dans les errances espiègles de sa jeunesse, il se laissa aller à la déprime et à l'alcoolisme. Edward se persuada qu'il devait devenir corsaire pour offrir à Caroline la vie qu'elle méritait. Mais sa jeune épouse ne fut pas séduite par cette idée[2].

Edward Caroline mariage

Caroline et Edward juste mariés

De tout côté c'était un mariage fort, le jeune couple travaillant durement à la ferme des Kenway, mais Caroline se lassa bientôt de l'incapacité d'Edward à rester stable ou de prendre ses responsabilités en tant que mari sérieux. Mais c'était l'idée "grandiose" d'Edward pour une carrière de corsaire des Antilles et de l'obsession d'amasser une fortune qui perturba finalement ce qui aurait par ailleurs pu être un mariage heureux.

Un jour, dans un bar, Emmett Scott discuta avec Edward et lui proposa un marché : répudier Caroline et faire de lui un homme riche tout en lui assurant protection contre ses ennemis. Mais Edward refusa et lui fit une contre-proposition : partir s'enrichir dans ses futures activités de corsaire et ne pas revenir en Angleterre tant qu'il ne serait pas riche, au risque de mourir dans les Caraïbes[3].

Caroline décida finalement de retourner dans la maison de sa famille, laissant Edward seul avec ses ambitions de corsaire, amère. Mais cela ne le dévia pas de ses objectifs et il suivit cette voie qu'il avait choisie[4].

Avant d'embarquer pour sa nouvelle vie de corsaire, il décida la nuit de la veille de son départ à aller faire ses adieux à ses parents et si possible se faire pardonner, car ils lui en voulaient. Le fait qu'il revienne à la maison familiale s'avéra salutaire car un groupe d'individus, mettaient le feu à la chaumière et aux bergeries. Edward réussit à réveiller ses parents et à les prévenir, ils s'en sortirent indemnes, mais le bétail n'eut pas cette chance. Edward se battit en attendant contre les agresseurs qui l'amochèrent mais réussirent à s'enfuir. L'un d'eux portait une chevalière avec un symbole en forme de croix. Hélas ! son père, l'insultant et pleurant, lui ordonna de partir car il était "la cause de tous leurs malheurs". Edward préféra obtempérer sans dire un mot et s'éloigna avec son cheval. Il ne les revit plus jamais. Mais il se rendit à l'auberge l'Auld Shillelagh, sûr de trouver les responsables du crime : les Cobleigh. Il réussit à prendre Julian par surprise et le tua avec l'épée du barman, assomma le jeune Seth et se lança à la poursuite de Tom qui s'enfuyait. Finalement, alors que ce dernier tendait un piège derrière la maison où il s'était caché, Edward réussit à se faufiler derrière lui grâce à son mystérieux don de clairvoyance et le blessa sérieusement au bras. Alors qu'il voulait l'interroger sur d'éventuels complices de son méfait, un mystérieux homme encapuchonné acheva Cobleigh pour l'empêcher de parler. C'était l'individu à l'anneau avec le symbole de croix. Après avoir désarmé Edward, il lui ordonna d'embarquer le lendemain sur son navire de corsaire au risque de le tuer et d'éliminer ses parents[3].

Nouvelle vie

Fin 1712, Edward se décida et il s'embarqua sous la recommandation de son recruteur, Dylan Wallace sur le navire Emperor, dirigé par le capitaine Alexander Dolzell, un Écossais. Mais après plusieurs mois à apprendre la vie de marin et de corsaire, l’Emperor était bredouille. C'est alors que le capitaine embarqua de force son équipage dans une entreprise de piraterie, à savoir attaquer un navire de la Compagnie des Indes près des côtes africaines.

Quelques jours plus tard, le fameux navire fut en vue et avec ruse les corsaires renégats bloquèrent le navire marchant et exigèrent que leur capitaine se rende sur l’Emperor. Dolzell le tortura dans sa cabine pour le forcer à révéler l'emplacement de ses riches marchandises, puis il ordonna à Edward de garder le capitaine prisonnier. Seulement ils furent attaqués par un autre navire corsaire britannique dirigé par Edward Thatch. Ce dernier sauva le navire marchant et avec ses hommes se débarrassèrent des pirates, sauf un petit groupe qui se rendirent, dont Kenway. Après un combat à mains nues acharné contre un certain Blaney, Thatch prit Edward sous son aile[3].

En avril 1713, les traités d'Utrecht mirent fin à tous les conflits entre les grands empires. Les corsaires britanniques n'étaient plus nécessaires, voire tolérés dans les Antilles, causant l'inactivité de milliers de marins, se retrouvant sans travail. Tous ces hommes désœuvrés finirent par abandonner l'allégeance à leurs rois pour se lancer à leur compte dans la piraterie[4].

Refusant d'écouter les conseils de son mentor Ed Thatch, Edward accepta de servir sous les ordres du capitaine Abel Bramah. Lorsque leur navire fut attaqué par la Royal Navy, Edward aperçut une mystérieuse silhouette encapuchonnée sur l'un des vaisseaux britanniques. Edward riposta et parvint à détruire des navires ennemis, mais l'étranger au visage dissimulé fit irruption sur le pont et assassina le capitaine Bramah avec une lame attachée à son poignet. L'homme se précipita vers Edward, mais la réserve de poudre du navire explosa avant que les deux hommes ne puissent s'affronter, et Edward se retrouva projeté par-dessus bord[2].

La rencontre de Walpole

ACIV Edward Kenway Mémoire 10

Edward et Walpole, rescapés

En 1715, Edward échoua sur une île après une bataille en mer contre d'autres navires. Il fut le seul survivant avec un homme dangereux d'un navire ennemi, un certain Duncan Walpole. Ce dernier, blessé, était en mission secrète pour rencontrer le gouverneur de La Havane et avait en sa possession un mystérieux objet et des cartes toutes aussi étranges et une lettre du gouverneur de La Havane. Mais ne faisant pas confiance à Edward il le menaça et s'enfuit. Mais le jeune corsaire le rattrapa facilement et le tua, récupérant l'objet et ses étranges habits. Puis il se mit en quête d'un moyen de transport pour se rendre à La Havane pour toucher la récompense à la place de Walpole[1].

Stede Bonnet

Après qu'il eut tué Walpole, Edward avança un peu dans l'île, et découvrit qu'un marchand se faisait acculer par des soldats britanniques. Edward décida donc de l'aider en assassinant les gardes. Il s'approcha du marchand et lui dit qu'il cherchait un moyen de transport et se présenta sous l'identité de Walpole. Le marchand révéla lui aussi son nom, Stede Bonnet et tous deux firent route vers La Havane. Une fois à bord du navire, Edward demanda s'il pouvait manœuvrer le navire, ce que Bonnet accepta. Il fut impressionné par l'aisance d'Edward à piloter, et ce dernier expliqua qu'il était marin à l'occasion[1].

À La Havane

Edward et Bonnet arrivèrent une semaine plus tard à La Havane. Ne sachant trop où aller, Edward suivit Bonnet qui devait rejoindre une taverne. En chemin, Edward demanda à Bonnet de lui prêter quelques Reales pour qu'il ait de quoi s'acheter des armes, prétextant qu'il lui avait sauvé la vie et qu'il avait une dette envers lui. Une fois les armes achetées, Stede demanda à Edward de voir où se trouvait la taverne. Edward grimpa au sommet d'une tour et aperçut l'établissement en question à quelques rues de là. Il cria à Bonnet qu'il l'avait aperçue, mais au même instant, le marchand cria qu'on l'agressait. Edward fit un Saut de la foi et rattrapa le voleur et le tua. Il alla voir Bonnet et lui rendit son argent et tous deux marchèrent vers la taverne. Une fois dedans, Edward fut attaqué par plusieurs personnes, dont une qui révéla à tout le monde le vrai nom d'Edward. Cela provoqua une bagarre qu'il remporta malgré une blessure au visage[1].

Edward combat explorateurs espagnols

Edward combattant les espagnols

Il fut poursuivi par les gardes espagnols mais parvint à leur échapper. Edward retrouva ensuite Bonnet au port, avec un œil au beurre noir. Il s'excusa à Bonnet de lui avoir causé ses blessures. Bonnet accepta ses excuses et lui dit que les gardes avaient confisqué le sucre de Bonnet ainsi que les papiers qu'Edward avait eu sur Walpole. Edward suivit des gardes jusqu'à une potence, d'où un capitaine partit pour rejoindre un fort. Edward le suivit jusque là-bas et récupéra ses affaires, mais laissa le sucre de Bonnet, car trop lourd à transporter[1].

Chez les Templiers

ACIV Monsieur Walpole je présume 4

Puis Edward se rendit chez le gouverneur de La Havane, Laureano Torres en se faisant passer pour Duncan Walpole, pour toucher la récompense de ce dernier. Il y rencontra dans la cour au préalable deux individus, un trafiquant d'armes français nommé Julien du Casse et un corsaire compatriote britannique, Woodes Rogers — de plus ce dernier n'eut aucun souvenir du visage de Walpole qu'il avait brièvement rencontré des années plus tôt, heureusement pour le pirate. Le prenant eux aussi pour Walpole, ils lui demandèrent tout d'abord de faire un peu de tir au pistolet sur des cibles en leur compagnie puis de leur faire une démonstration de ses talents d'Assassin. Malgré cela, Edward réussit avec brio ces épreuves, notamment avec les lames secrètes offertes par du Casse[1].

ACIV Monsieur Walpole je présume 9

Edward avec les Templiers

Puis ils furent enfin conviés à entrer dans le bureau du gouverneur, en présence de son garde du corps El Tiburón. Edward, jouant son rôle, offrit des documents ainsi que le mystérieux objet qu'il avait arraché au cadavre de Walpole au gouverneur. Torres, qui n'était autre que le Grand Maître de l'Ordre des Templiers dans les Caraïbes, leur dévoila ses plans. Ils devaient trouver un ancien sanctuaire bâtit par ce qu'il appelait les Précurseurs baptisé l'Observatoire[1].

Ce sanctuaire permettait de localiser n'importe quel humain sur Terre et ajouterait un immense pouvoir entre les mains de l'Ordre. Après avoir dévoilé ses objectifs, Torres leur remit à chacun un anneau prouvant leur affiliation lors d'une brève cérémonie qui les introduisit officiellement dans l'Ordre des Templiers[1].

Le Sage

ACIV Templiers Sage Havane

Le Sage

Après cela, Edward accompagna les Templiers pour escorter le gouverneur Torres à travers la ville pour emmener leur précieux prisonnier, le "Sage", qui avait un lien et une importance capitale avec l'Observatoire. Mais sur le chemin ils furent attaqués par un groupe d'Assassins d'élite, Edward fut même brièvement paralysé par la fléchette de l'un d'eux tirant à la sarbacane. Après un dur combat, ils réussirent à les éliminer et Edward retourna à la demeure de Torres avec celui-ci.

Malheureusement pour lui, la récompense que le gouverneur lui offrit fut bien maigre et le pirate décida de se venger en s'introduisant incognito dans sa demeure à la faveur de la nuit. Mais alors qu'il allait atteindre la cellule de celui dénommé le Sage, il fut démasqué et arrêté par Torres et ses sbires puis envoyé en détention dans un navire[1].

Rencontre avec Adewalé

ACIV La flotte au trésor 1

Adewalé enchaîné aux côtés d'Edward

Le 19 Juillet 1715, Edward rencontra Adéwalé à bord d'un navire espagnol faisant partie d'une flotte envoyée par le gouverneur. Tous les deux enchaînés dans la cale côte à côte, ils réussirent à se libérer puis récupérèrent des armes et éliminèrent tous leurs geôliers. Malgré la tempête, ils réussirent à délivrer des compagnons pirates d'infortune sur plusieurs navires de la flotte et en capturèrent finalement un dernier auquel Edward prit le commandement. Adewalé était conscient que les autres membres ne l'accepteraient pas en tant que capitaine à cause de sa couleur de peau mais néanmoins choisit la place de second du capitaine. À partir de ce moment-là, à bord de leur navire rebaptisé le Jackdaw, Adewalé et Edward allaient terroriser les eaux de la Mer des Caraïbes[1].

À Nassau

ACIV On embauche 2

Edward présentant Adewalé à Hornigold et Thatch

Une fois à Nassau, Edward présenta Adewalé à certains de ses vieux confrères pirates : Edward Thatch, Benjamin Hornigold et James Kidd. Manquant d'équipage, Edward explora la ville, cherchant des hommes en difficulté et le cas échéant, les sauva et leur demanda de rejoindre l'équipage pirate du Jackdaw. Une fois l'équipage au complet, Edward partit en mer avec Hornigold, pour éliminer la présence espagnole. Ils coulèrent plusieurs navires - non sans avoir au préalable pillé leur cargaison - puis mirent pied à terre afin de libérer une plantation du joug britannique. Une fois ces activités faites, Thatch fit part à Edward de son projet de flotte afin de protéger leur nouvellement créée République pirate. Il voulait qu'ils capturent un galion espagnol pour commencer. Edward commença ses recherches et trouva un galion à Great Inagua. Ce galion, El Arca del Maestro, n'appartenait à nul autre que Julien du Casse, qu'Edward avait rencontré plus tôt à La Havane[1].

L'attaque de Great Inagua

Sachant le galion tant convoité dans la propriété de du Casse, Edward décida de tuer le Templier, car si ce dernier vivait, il ne pourrait s'empêcher de divulguer la nouvelle de la fuite d'Edward à ses confrères et de son alliance avec les pirates de Nassau. Edward accosta sur l'île, traversa la jungle et se faufila sur le pont du navire puis assassina Julien. Kidd félicita Edward pour son action puis lui montra une stèle maya dans la forêt lui disant d'utiliser son sens particulier, afin de découvrir un trésor. James montra aussi un tunnel secret menant à l'ancien repaire de du Casse. Là, une armure était entreposé. Edward eut envie de la revêtir, mais elle était derrière une grille maintenue par de lourds verrous. Puis, Kidd proposa de garder Great Inagua comme base et demanda à Edward de le rejoindre à Tulum, mais pas avant plusieurs semaines, car la présence d'Edward là-bas serait jugée comme hostile[1].

Voyage à Tulum

Une fois arrivé à Tulum, Edward dut se faufiler à travers la jungle car l'endroit était défendu par beaucoup d'Assassins. Une fois qu'il aperçut Kidd, il commença à lui parler, mais fut vite pris à parti par Ah Tabai, le Mentor des Assassins dont Torres lui avait parlé à La Havane, ce dernier lui demandant pourquoi il avait révélé l'emplacement de la base des Assassins aux Templiers et qu'il avait tué ses confrères à La Havane. Kidd calma les esprits en disant qu'Edward possédait le sens et demanda l'autorisation de pénétrer dans le temple à proximité. Après s'être assuré qu'Edward reconnaîtrait avec certitude le visage de Bartholomew Roberts, le Sage, tous deux entrèrent.

ACIV Le secret du Sage 6

Dans le temple, Kidd expliqua à Edward les motivations des Assassins et le conflit les opposants aux Templiers ainsi que quelques passages du Credo. James s'arrêta devant une statue représentant le Sage. Mais Edward ne reconnut pas Roberts. Alors, Kidd lui proposa un casse-tête qui enleva quelques couches de roche et Edward fut étonnée devant la ressemblance de la statue finale, reconnaissant formellement Roberts. Une fois sortis du Temple, Edward et Kidd découvrirent que Tulum était attaqué par les Templiers, et qu'ils avaient fait prisonniers certains Assassins ainsi que les membres d'équipage d'Edward. Edward aida les Assassins et une fois les Templiers repoussés, Ah Tabai le remercia mais en raison des meurtres d'Assassins de La Havane, il ne serait plus le bienvenue à Tulum avant longtemps[1].

À la recherche de Roberts

Torres Adewalé Kenway Fort

Edward menaçant Torres

À son retour à Nassau, Edward apprit de Jack Rackham et de Charles Vane que Laureano Torres résidait dans un fort non loin de la ville avec une énorme quantité d'or que Charles avait dans l'optique de voler. Ces renseignements appris, Edward navigua rapidement jusqu'au fort et le captura. Il interrogea Torres et apprit que Roberts avait été enlevé par un esclavagiste de Kingston du nom de Laurens Prins, qui était acquis à la cause des Templiers. Edward décida d'attaquer le mal à la source et d'assassiner Prins et de récupérer le Sage. Il contraignit ainsi le gouverneur à l'aider. Une fois à Kingston, Edward commença à chercher Torres mais découvrit que James Kidd était en mission, sûrement pour tuer et Laurens, et Torres. Edward implora Kidd de ne pas tuer les Templiers avant qu'il ne découvrent l'endroit ou était détenu le Sage, ce que Kidd refusa d'appliquer. Évitant d'être repéré, les deux suivirent Prins et Torres jusqu'au manoir de l'esclavagiste, au nord de la ville. James était toujours furieux qu'Edward l'ait empêché de mener à bien sa mission, mais Kenway se rattrapa en lui proposant de l'aider dans l'assassinat de Prins. Les deux se retrouvèrent sur le sommet d'un moulin, juste devant la plantation de Laurens. Kidd décréta que la furtivité seule ne suffirait pas et décida donc d'une distraction. Il enleva son bandana, dévoilant une longue chevelure. Edward comprit que c'était une femme. Edward surmonta sa confusion et profita de la distraction de "James" pour se faufiler dans les jardins et mettre un terme à la vie de Prins. Quelques instants plus tard, Edward découvrit Roberts libre et tenant en otage "James", pointant un pistolet sur elle. Roberts révéla travailler pour le compte de Prins mais n'était pas surpris de sa trahison. Puis, il tira sur la cloche, déclenchant l'alarme et il s'enfuit. Edward et "James" s'enfuirent aussi. Une fois échappés à leur poursuivant, "James" révéla son vrai nom à Edward, Mary Read, et le menaça de ne pas le révéler, auquel cas elle lui enlèverait "ce qui fait de lui un homme"[1].

Les remèdes

ACIV Cloche Plongée

Edward et sa cloche de plongée

L'année suivante, en 1718, un mot arriva à Nassau, d'un pardon accordé à tous pirates émit par Woodes Rogers, le nouveau gouverneur des Bahamas. Thatch et Hornigold étaient en désaccord sur la conduite à adopter, le premier disant que la force était le seul recours pour maintenir leur république prospère, le second préférant une paix pour détourner les regards de Nassau. Puis il ajouta que sans remèdes, la ville serait perdue un jour ou l'autre. Edward se mit alors en quête de remèdes et, se rappelant de la tempête qui avait coulé la flotte espagnole, il décida de fouiller l'épave. Il s'acheta donc une cloche de plongée et rencontra Thatch sur le site du naufrage. Il plongea, mais découvrit que les remèdes n'avait pas survécu à trois ans dans le fond de l'océan. Thatch, furieux de cette annonce, partit en mer. Mais Edward finit par le rattraper. Plus tard, Edward apprit que Thatch avait attaqué un Man'o'War anglais pour se procurer les remèdes et qu'il était en difficulté. Edward navigua jusqu'au site de la bataille et sauva son confrère pirate. La quantité de remèdes récoltés étant pitoyable, Edward décida de se rendre à Charles-Towne, en Caroline du Sud, qui figurait sur les timbres sur les caisses afin de récupérer le gros de la cargaison[1].

Le siège de Charles-Town

Barbe Noire Edward Kenway

Barbe Noire et Edward

Un mois plus tard, Edward fut choqué de voir le Queen Anne's Revenge amarré au large avec des otages à bord. Thatch lui expliqua que huit jours auparavant, il avait demandé à récupérer les remèdes et que, devant le refus d'obtempérer, il avait fait prisonniers certains soldats, mais qu'aucune réponse ne lui avait été faite. Edward décida d'aller récupérer les remèdes lui-même. Après avoir mené le Jackdaw dans le bayou, Edward se faufila à terre et parvint à récupérer la clé de l'entrepôt où étaient stockés les remèdes. Il retourna alors au Queen Anne's Revenge avec plusieurs caisses. Thatch le félicita, mais lui annonça qu'il ne reviendrait pas à Nassau avec lui, choisissant de prendre sa retraite pour en profiter[1].

Blocus sur Nassau

ACIV Vane Kenway Nassau

Charles Vane et Edward constatant l'arrivée du nouveau gouverneur à Nassau

Peu de temps après son retour à Nassau, Edward découvrit que la Royal Navy avait mit un blocus sur la ville. Woodes Rogers débarqua et annonça que le pardon était accordé aux pirates mais qu'ils ne pouvaient quitter l'île pour l'instant, quelle que soit leur réponse. Hornigold et son équipage acceptèrent le pardon tandis que Vane était furieux. Edward et Vane se concertèrent et décidèrent de faire sauter le blocus britannique. Edward recueillit de la poudre tandis que Charles partait recueillir la résine de pin. Une fois qu'Edward eût récupéré la poudre, il retourna voir Vane, qui était encore à préparer le terrain. À ce moment, les deux entendirent que l'associé de Rogers, le commandant Peter Chamberlaine, allait ignorer les ordres du gouverneur et allait détruire la flotte pirate de nuit. Vane suggéra à Edward de tuer Chamberlaine avant qu'il ne passe à l'action. Edward accepta et tua le commandant. Une fois celui-ci mort, les pirates envoyèrent un brûlot sur le blocus et le firent sauter, creusant une brèche leur permettant de fuir jusqu'à Great Inagua[1].

La mort de Barbe Noire

À Great Inagua, Edward rencontra Mary et lui expliqua son projet de faire revenir Thatch aux Antilles. Il vogua alors jusqu'à Ocracoke, où le pirate s'était retiré, afin d'essayer de le convaincre. Là-bas, il trouva Vane furieux, qui lui aussi avait tenté de faire revenir Thatch chez les pirates. À contrecœur, Edward accepta le départ de Thatch et décida plutôt de célébrer sa retraite. En guise de cadeau d'adieu, Thatch révéla qu'il avait appris qu'un homme nommé Roberts travaillait sur un navire négrier appelé le Princess. Edward en fut très reconnaissant mais il remarqua bientôt le comportement suspect d'un homme. Il le suivit jusque dans la jungle. Là, l'homme rencontra un officier britannique. Ils commencèrent à discuter de la réputation de Thatch. Finalement, ils atteignirent une colline au nord de la ville et lancèrent une fusée. Quelques instants plus tard, des navires anglais bombardèrent Ocracoke, détruisant la ville ainsi que de nombreux navires sur les quais. Edward courut en toute hâte jusqu'au Jackdaw où il rencontra Thatch, et les deux essayèrent de s'échapper. Ils réussirent à attaquer et à aborder un Man o'war. Mais Thatch fut rapidement encerclé puis décapité par les Anglais. Edward, choqué, qui avait tenté d'aider son confrère pirate, regarda impuissant la mort de son ami et fut jeté par dessus bord. Il regagna en hâte le Jackdaw et s'échappa de la bataille[1].

Abandonné sur Isla Providencia

Assassin-s-creed-iv-black-flag-Jackdaw

Jackdaw

Edward revint à Great Inagua et, attristé, informa Vane de la mort de Thatch. Il fut décidé de traquer le Princess et de découvrir l'emplacement de l'Observatoire. Dans cette optique, les deux pirates voguèrent vers le sud à la recherche d'un navire négrier. Une fois localisé, le Jackdaw et le Ranger, le navire de Vane, attaquèrent le navire négrier. Une fois son commandant capturé, ils l'interrogèrent. Ils apprirent que le Princess accostait souvent à Kingston. Toutefois, avant qu'ils ne puissent faire quoi que ce soit, ils furent entourés par Jack Rackham et son équipage qui capturèrent le Jackdaw et qui les abandonnèrent. Les deux restèrent bloqués sur l'île d'Isla Providencia. Après plusieurs mois, Vane devint de plus en plus méfiant et absurde, accusant Edward de leurs problèmes et menaçant de le tuer. Vane s'enfuit et Edward le poursuivit dans la forêt avant d'être surpris de le voir utiliser des fusils et des grenades. Il se faufila derrière lui et le désarma. À son retour sur la plage Edward profita de l'arrivée opportune d'une goélette pour regagner Great Inagua. Là, il découvrit Mary Read et Adewalé en attente et le Jackdaw bien amarré[1].

Voyage à Principe

Edward reprit alors sa traque de Roberts et avec l'aide d'Adewalé, il apprit que le Princess était à Kingston, de même que Rogers, Torres ainsi que Hornigold. Edward écouta leur conversation et apprit qu'Hornigold avait envoyé quelques navires à Principe, où Roberts avait été vu pour la dernière fois. Peu après, Benjamin remarqua le Jackdaw amarré dans le port et en déduisit qu'Edward les avait suivis. Edward sortit alors de sa cachette et réprimanda Benjamin pour sa trahison, après quoi il fut assailli par les soldats de Torres. Ne voulant pas perdre de temps, il fuit le combat et regagna le Jackdaw avant de faire voile vers l'Afrique. Quelques mois plus tard, une fois à Principe, Edward et son équipage découvrirent l'équipage du Princess mort ou capturés par les associés Templiers de Hornigold, Josiah Burgess et John Cockram. Comme Edward trouva les restes de leur campement, il tomba sur Roberts. Après une discussion tendue, les deux hommes trouvèrent un arrangement : Edward tuerait les Templiers et libérerait l'équipage de Roberts, en échange de quoi ce dernier lui révélerait l'emplacement de l'Observatoire. Edward fit ce qu'il devait faire, il tua Burgess et Cockram et libéra l'équipage du Sage. Une fois en possession d'un Man o'war, Bartholomew Roberts, lui même capitaine, dit à Edward de le rencontrer à proximité de l'Observatoire[1].

L'Observatoire

En 1719, Edward rencontra Roberts au large de la Péninsule du Yucatán, mais découvrit vite qu'il avait été suivit par Hornigold. Il prit en chasse le navire ennemi et le détruisit, contraignant son ancien ami et son équipage à se réfugier sur une petite plage. Après avoir éliminés plusieurs membres de l'équipage adverse, Edward se faufila derrière son ancien ami et l'assassina. Après un bref échanges colérique entre les deux, Benjamin succomba à ses blessures. Edward retrouva alors Roberts à Long Bay et les deux firent route jusqu'à l'Observatoire. Roberts conduisit Edward vers une zone très lourdement gardée par des indigènes, ce qui empêchait toute tentative de pénétrer dans l'Observatoire. Roberts dirigea Edward pour qu'il se fraye un chemin, ce qu'il fit avec succès jusqu'à une structure géométrique noire. Roberts identifia l'endroit comme étant l'Observatoire. Il tua alors tout son équipage, laissant à Edward le soin de transporter une caisse remplie de fioles de sang.

Observatoire concept Edward Kenway

Concept art de l'Observatoire

Une fois à l'intérieur, Roberts expliqua la vraie nature de l'Observatoire, avec un échantillon de sang d'une cible contenue dans une fiole, l'Observatoire put projeter ce que voyait la personne, en l’occurrence une tentative de recrutement de Anne Bonny comme pirate par "James Kidd". Il inséra ensuite la fiole contenant le sang de Woodes Rogers, qui discutait avec Torres. Edward comprit alors pourquoi les Templiers convoitaient l'Observatoire : avec une infime quantité de sang de n'importe quel individu des empires britannique, espagnol ou français, les Templiers seraient en mesure d'espionner, de faire chanter et d'écarter les gouvernements. Toutefois, l’intérêt d'Edward résidait encore dans la fortune, et il exprima le désir d'aller en mer avec Roberts et le Crâne de cristal. Mais Roberts frappa Edward et le laissa dans l'Observatoire. Heureusement, Edward trouva une brèche et put s'enfuir. Néanmoins, il s'empala sur une branche durant sa fuite et fut très affaibli. Une fois sur la plage, il trébucha devant Roberts mais il était trop faible pour se battre. Roberts, amusé, profita alors de la prime sur la tête d'Edward et le remit aux autorités britanniques[1].

Emprisonnement

ACIV Souffrir tant qu'il ne meurt pas 13

Anne et Mary obtenant un sursis

En 1721, après presque deux ans d'emprisonnement, Edward fut contraint d’assister à la condamnation de Mary et Anne pour piraterie, mais les deux parvinrent à retarder l'échéance en disant qu'elles étaient enceintes. Edward fut approché par Torres et Rogers, qui lui offrit sa liberté si il leur révélait l'emplacement de l'Observatoire, mais ils l'avertirent qu'il n'était pas sans danger d'une exécution éventuelle plus tard. Edward retourna ensuite dans sa cellule. Quatre mois plus tard, Edward fut libéré par Ah Tabai qui avait voyagé à Port-Royal afin de libérer Mary et Anne. Il assura à Edward une protection lors de son évasion à condition de sauver les deux femmes, ce qu'Edward accepta facilement. Edward infiltra la prison et découvrit, non sans tristesse, le corps pendu de Jack Rackham ainsi que Charles Vane en plein délire dans sa cellule. Il réussit à trouver Anne et Mary et assassina les gardes postés devant leurs cellules. Cependant, la maladie avait atteint Mary des suites de l'accouchement dans les conditions aussi sales et rudes de la prison. Malgré les tentatives d'Edward de l'aider à sortir, elle ne pouvait pas s'évader. Elle mourut dans les bras d'Edward et ce dernier porta son corps sur le rivage. Edward confia le corps de Mary à Ah Tabai, qui déclara que, bien qu'il n'avait pas gagné leur confiance, il méritait ses robes d'Assassins qu'il avaient prises sur Duncan Walpole[1].

Retour à Tulum

Quand Edward arriva à Tulum, Adewalé confirma sa démission en tant que second du Jackdaw, en indiquant son assentiment de travailler avec un homme ne pensant qu'à sa propre fortune, affirmant que les Assassins représentaient une meilleur voie. Edward accepta, en réfléchissant sur le fait que, dans sa soif de richesse, il avait perdu tout ce qui lui était cher. Il appela Ah Tabai pour s'amender sur ses méfaits passés, selon la demande finale de Mary. Après une brève discussion sur l'Ordre, Tulum fut une nouvelle fois en proie aux Templiers espagnols et malgré les doutes d'Ah Tabai, il se rendit compte que Mary avait vu juste en recrutant Edward. Ah Tabai remit à Edward une Dague à corde et les deux Assassins éliminèrent les Templiers dans la jungle. Une fois l'attaque repoussée, Edward, Adewalé et Ah Tabai discutèrent de leur prochain objectif : la suppression de Rogers, Roberts et Torres. Dans l'intervalle, Edward proposa à Anne le rôle de quartier maître, en l'absence d'Adewalé, ce qu'elle accepta[1].

Trois cibles

Edward et Anne voyagèrent à Kingston, où il rencontrèrent le chef de bureau là-bas, Antó. Ce dernier suggéra à Edward de prendre part à une réception organisée par un diplomate italien où Rogers devrait être. Edward accepta. Une fois déguisé convenablement, Edward s’infiltra dans la fête et s'assit sur un banc. Quand Rogers passa à côté de lui, il frappa. Avant de laisser vivre le gouverneur, Edward lui demanda l'endroit où se trouvait Roberts, ce à quoi Rogers répondit : Principe. Edward se rendit de nouveau en Afrique à la recherche de Roberts. Ce dernier tenta de s'enfuir à bord du Royal Fortune, mais le Jackdaw neutralisa rapidement le navire et Edward l'aborda. Sur le pont, les deux hommes se combattirent avec acharnement et c'est finalement Edward qui sortit vainqueur du duel après avoir empalé Roberts avec sa dague à corde. Pris de remords, Roberts se dit qu'Edward était peut-être celui qu'il cherchait. Avant de mourir, il demanda à ce que son corps soit détruit pour empêcher les Templiers de s'en emparer. Une fois Roberts mort et le crâne de Cristal alimentant l'Observatoire en la possession d'Edward, ce dernier fit le voyage de retour à La Havane pour tuer la dernière cible : Laureano Torres. Il trouva la ville vide, comme l'avait prédit Torres. À l'aide d'une goutte de sang du Templier, Edward suivit le grand maître jusqu'à un fort au nord de la ville. Edward infiltra le fort et assassina Torres. Mais lorsqu'il retourna le corps, il découvrit que c'était un double qui portait les mêmes habits. Il fut ensuite attaqué par El Tiburòn, à qui appartenait réellement la goutte de sang identifiée à Torres. Après une longue lutte, Edward tua El Tiburòn grâce à ses pistolets et s'échappa du fort après avoir déduit que Torres était en route pour l'Observatoire[1].

La mort du Grand Maître

De retour à l'Observatoire, le Jackdaw combattit l'escorte de Torres et Edward mit pied à terre. Il fit son chemin dans la jungle en libérant des gardiens et tuant ceux de Torres avant d'entrer dans l'Observatoire. À l'intérieur, il fut pris à parti par des Templiers et il utilisa avec brio les défenses du complexe, qui étaient activées, pour les éviter. Il suivit l'architecture étrange de l'Observatoire et découvrit Torres, puis il frappa. Avec le Grand Maître des Templiers mort et l'Observatoire revenu à la normale, Edward retrouva Anne, Ah Tabai et Adewalé à l'entrée de l'édifice. Ils replacèrent le Crâne de cristal à sa place et s'engagèrent à sceller l'Observatoire à jamais. Ou du moins, jusqu'à ce qu'il ait un autre Sage en ce monde. Ah Tabai demanda alors à Edward de récupérer les fioles de sang manquantes, ce qu'il accepta, mais avant, il préférait se consacrer à sa vie de famille avec Caroline. Ah Tabai donna alors une lettre à Edward qu'il avait reçue huit jours avant en provenance d'Angleterre qui indiquait que son épouse était décédée depuis deux ans et qu'il avait une fille, Jennifer Scott[1].

Le dernier pirate

Edward sarbacane 01

Edward s’arrangea pour que Jennifer soit transférée d'Angleterre jusqu'à Great Inagua et donna l'île aux Assassins comme nouvelle base, ce qu'Ah Tabai accepta volontiers. Adewalé révéla que, malgré ses blessures, Woodes Rogers avait survécu et qu'il était revenu en Angleterre et qu'il représentait toujours une menace. Edward décida qu'il s'occuperait de lui une fois au pays. Puis le pirate proposa à Anne de rentrer avec lui à Londres, ce qu'elle refusa, mais elle dit qu'elle ne resterait pas non plus avec les Assassins. Toutefois, elle lui assura qu'elle ne l'oublierait jamais et que celui-ci ferait un bon père de famille. Peu après, un brick transportant sa fille arriva, et Edward partit à sa rencontre, avant de regagner Londres[1].

Vengeance

Après un long voyage, Edward fut de retour à Bristol. Il s'empressa d'aller voir sa mère à l'Auld Shilellagh et après une brève discussion, celle-ci désira ne plus la revoir. Il décida ensuite d'aller parler à Rose. Celle-ci lui révéla qu'Emmett Scott n'avait rien fait pour aider sa fille. Edward décida de se venger. Il alla alors chez les Scott et découvrit qu'ils avaient préparé l’exécution de Rose. Edward tua Emmett et Wilson après avoir entendu leurs aveux puis repartit en quête de sa dernière cible, Matthew Hague. Il le trouva sur son bateau et après un bref combat contre les hommes de celui-ci, Edward enferma Matthew dans sa cabine pour y mettre le feu. Mais Robert Walpole arriva à temps avec Sir Aubrey Hague — ce dernier aussi un Templier — pour sauver Matthew en promettant à Edward une nouvelle femme et une maison à Londres. Edward réfléchit mûrement à la situation. Sa mère qu'il avait revue quelques heures plus tôt et qui l'accusait de régler tout par la violence sans épargner un seul homme, ses hommes condamnés qui l'imploraient du regard pour obtenir le pardon royal offert et sa fille qui l'attendait le poussa à penser aux autres pour une fois et il mit fin à sa croisade vengeresse. Celui-ci accepta sans rechigner et il s'installa à Londres avec Jenny où il fut présenté à une famille influente, les Stephenson Oakley, qui l'aideraient à percer dans le monde des affaires pour devenir un homme important, ainsi qu'une grande demeure et un assistant du nom de Birch pour l'aider dans son business[3].

Recherche de fragments d'Éden en Asie

Voyage à Macao

À Londres, le 24 décembre 1724, Edward sirotait un verre quand il fut abordé par l'un de ses contacts Assassin. Celui-ci le remercia pour ses informations qui lui permirent de trouver un site en Italie et s'apprêtait alors à se rendre en Syrie pour trouver le suivant. L'Assassin transmit à Edward un témoignage d'un certain John Young déclarant avoir trouvé les ruines abandonnées du royaume Khmer, appelées « cité perdue » ou encore « site de Ceux-qui-étaient-avant » par les indigènes. S'estimant chanceux d'avoir récupéré cette information avant les Templiers, Edward décida de se rendre aussitôt sur les lieux.[5]

Le 25 février 1725, Edward se rendit dans une auberge à Macao où il alla demander au barman s'il savait où se trouvait ce John Young. Après l'avoir averti d'éviter de trop attirer l'attention puisque ses clients étaient Hollandais faisant partie de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et détestaient les Britanniques pour ce qu'ils avaient fait à leurs équipages, il lui indiqua la position d'un homme plutôt mince qui se morfondait d'avoir perdu tout son argent aux jeux. Edward le rejoignit aussitôt, mais l'homme, croyant à tort que ce fut l'un des hommes contre lesquels il avait perdu au pari et qui réclamait son argent, hurla qu'il s'agissait d'un Anglais.

Après avoir parti en trombe, Edward fut encerclé par les clients de l'auberge, auquel il échappa facilement et le poursuivit. Il arriva aisément à le rattraper, il le serra par sa chemise et le plaqua contre le mur, énervé. Young admit qu'il avait menti et qu'il tenait cette information d'un certain Hendrik.[5] Soudain, des shurikens furent lancés et Edward les évita de justesse. Ces shurikens furent lancés par trois shinobis vêtus entièrement de noirs. Edward les vainquit facilement et après avoir compris que ses attaquants se rendaient vers Hendrik, il demanda à John de le mener à son logis. Là-bas, les deux hommes remarquent que les lumières sont éteintes dans son appartement, Edward grimpe et découvre un Hendrik mourant, les shinobis lui ayant tiré dessus. Après l'avoir questionné et n'ayant pas trouvé de réponse adéquate, la personnalité de Noa Kim prit le dessus. Hendrik, rassuré par la présence du blond qui l'écoute attentivement, lui confia une lettre qu'il devait impérativement transmettre à sa famille et lui révéla la découverte de ruines, dans lesquels se trouvaient le « fragment » à Angkor où se trouvaient également Ceux qui étaient là avant.

Après avoir rendu son dernier souffle, Edward se leva pour résoudre cette énigme et remettre la lettre à la famille de l'homme, quand soudain, la porte ouvre brutalement et des hommes, probablement des camarades à Hendrik crurent à tort que l'Assassin l'avait tué.[6] Edward tenta tant bien que mal de raisonner avec ces hommes, mais en vain, l'un d'eux pointa son pistolet et tira juste à côté de sa tête. Kenway fonça, sauta par la fenêtre et atterrit sur une charrette remplie de foin juste derrière John qui sursauta. Les deux hommes étaient poursuivis par une horde de marins en colère, Edward décida de pousser John loin du regard des Hollandais et continua sa fuite après avoir promis à l'homme de lui offrir un verre un jour. En pleine fuite, Edward activa sa vision d'aigle pour repérer une bonne cachette et réussit à semer ses poursuivants. Croyant enfin qu'il pouvait recommencer ses recherches tranquillement, des ninjas apparurent depuis une ruelle, leur chef portant un masque Hannya et faisaient partie du clan Shimazu. Edward fuit alors et les ninjas le poursuivaient tout en l'attaquant, mais l'Assassin parvenait à les éviter. Arrivés au port, l'un d'eux tenta d'éliminer un innocent marin sous prétexte qu'il était témoin de leur affrontement, mais Kenway le tua avec sa lame secrète et sauva l'homme. Trois autres ninjas arrivèrent et foncèrent vers lui, quand soudain un boulet de canon manqua de les toucher, les surprenant.[7]

Recherche du journal de bord de Hendrick

Il s'avéra qu'il s'agissait en fait de John Young, qui avait subtilisé un navire de sa compagnie, sauvant ainsi Edward. L'Assassin lui fit remarquer qu'il en avait mis du temps, avant de le remercier de l'avoir sauvé, ayant cru à tort que l'ivrogne aurait pris ses jambes à son cou. Leur discussion fut interrompue par une flèche lancée par le templier du clan Shimazu. Accompagnés par l'homme qu'Edward avait sauvé des ninjas, ce dernier, pour les remercier, les emmena dans son village, un lieu inconnu et non côtoyé par les étrangers. Là-bas, Edward chasse pour nourrir les villageois qui les avaient accueillis à bras ouvert et utilisa le reste pour fabriquer des armes. Soudain, une femme les interrompit pour leur demander d'aider une petite fille qui, selon la déduction de Noa sur ses symptômes, fut atteinte de choléra.[8] Noah tenta d'interférer pour prévenir ses parents qu'elle peut être guérie, ce qui causa à Edward d'avoir mal à la tête, mais qui balbutiait quand même le mot « choléra » sans que les personnes qui l'entouraient ne comprennent de quoi il s'agissait.

Après avoir été informés par les villageois que beaucoup d'autres personnes souffraient de la même maladie, Edward et John décidèrent de les aider par tous les moyens possibles. Convaincu qu'une solution contenant du sel et du sucre pourrait soulager les malades, Edward consulta John, qui lui indiqua un entrepôt à Macao appartenant à une femme d'affaires fortunée, Madame Lee. Après avoir pris un cheval dans une écurie voisine, Edward retourna en ville, où il trouva l'entrepôt grâce aux informations fournies par John et se faufila à l'intérieur. Après avoir trouvé du sel et du sucre, il commença à chercher un moyen de transporter les ressources, mais fut interrompu par un contrôle aléatoire des gardes de Lee. Caché dans les combles, Edward entendit les gardes parler de l'achat récent par Lee du journal de bord d'un marin hollandais décédé, dont Edward déduisit rapidement qu'il avait appartenu à Hendrik.[9]

Quelques instants plus tard, Edward aperçut une bombe lancée dans l'entrepôt, qui y mit le feu. Utilisant cette attaque comme distraction, Edward pilla les ressources qu'il était venu chercher et tenta de s'en emparer, mais il fut arrêté par les ouvriers de Lee à l'extérieur. Il tenta de leur faire comprendre de s'occuper de l'incendie plutôt que de l'interroger, mais les ouvriers furent rapidement tués par d'autres ninjas venus tuer l'Assassin. Les compétences d'Edward s'avérèrent supérieures et il élimina la plupart des ninjas avec facilité, avant de coincer l'un d'entre eux pour l'interroger. Le ninja reconnut Edward comme un Assassin, ce qui choqua ce dernier, qui exprima sa loyauté indéfectible envers le clan Shimazu avant de se suicider à l'aide de la lame cachée d'Edward.

Alors que plusieurs soldats de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales arrivaient sur les lieux, Edward décida de s'enfuir et embarqua le sucre et le sel qu'il avait pu récupérer sur un cheval. Les soldats le repérèrent et ouvrirent le feu, Edward parvint d'abord à les semer, mais ils le poursuivaient de toutes parts,[10] jusqu'à ce que John Young arrive à bord d'un navire et ouvre feu sur les poursuivants. Edward saute avec sa monture sur le bateau avec la marchandise, reconnaissant s'être une fois de plus sauvé par le hollandais. Arrivés au village, ils parvinrent à sauver tous les villageois à l'exception de la petite fille qui n'avait pas survécue. Néanmoins, il parvint à gagner la reconnaissance de tous les villageois qui souhaitaient lui rendre la pareille. Edward décida après hésitation de leur demander un service, celui de recueillir des informations concernant Madame Lee et le journal de bord de Hendrik. Une semaine plus tard, Monsieur Zhang leur fit part de sa découverte, la riche marchande avait bel et bien acheté le journal de Hendrik, Edward décida de lui rendre une visite.[11]

Edward décida d'infiltrer le manoir seul après avoir invité Young à préparer le navire. Le Hollandais le critiqua sur le fait qu'il allait encore travailler seul, Edward lui répondit que comme il n'avait ni navire, no équipage de pirate, il était bien forcé d'effectuer sa mission seule, choquant John sur son passé. Arrivé à la Maison du Mandarin, Edward s'introduit au repaire sans trop de mal, assommant les gardes qui étaient sur son chemin. Arrivé à la chambre de Madame Lee, il activa sa vision d'aigle et trouva le journal de bord. Cependant, sa joie fut de courte durée puisque Madame Lee le prit en flagrant délie, le menaçant avec ses gardes tout en lui disant qu'elle savait qu'il allait venir, et connaissait son identité, ce qui le surprit. Soudain, leur courte discussion fut interrompue par des ninjas du clan Shimazu qui avaient tué des gardes tout en s'introduisant dans la demeure.[12]

Alliance avec Madame Lee

Après avoir ordonné à ses gardes de tuer les intrus, Lee demanda à l'un d'eux de tenir Edward en joue pour l'empêcher de s'enfuir, mais il s'empara du pistolet du garde et l'utilisa pour tuer un ninja qui courait vers Lee. Il s'occupa ensuite de trois autres assaillants avant de se rendre dans la cour pour aider les gardes de Lee à repousser les ninja restant. Reconnaissant le chef masqué des ninjas lors de leur précédente rencontre, Edward l'affronta et les deux se livrèrent un duel féroce. Malheureusement pour Edward, son adversaire s'avéra être le plus habile à l'épée et il finit par briser l'épée de l'Assassin.

Alors qu'un autre ninja arrivait à cheval pour le récupérer, le chef masqué révéla son nom, Shimazu Saito, et demanda celui d'Edward en retour. Après que ce dernier eut obtempéré, Saito et son subordonné battirent en retraite, ayant obtenu ce qu'ils étaient venus chercher : Le journal de bord de Hendrik, que Saito avait réussi à subtiliser discrètement à Edward lors de leur duel. Malgré la défaite, Edward se félicita d'avoir réussi à conserver une lettre qu'il avait récupérée dans le journal de bord de Hendrik.[13]

Après avoir vaincu les sbires de Saito, Edward et Madame Lee se réunirent autour d'un thé pour discuter. D'abord méfiants l'un vis-à-vis de l'autre, ils finirent par expliquer tout ce qu'il savaient sachant que ce qui les liaient étaient plus nombreux que ce qui les opposaient. Edward lui affirma qu'il n'était pas venu à Macau en tant qu'Assassin, bien qu'il cherchait la cité perdue, ce à quoi Madame Lee ajouta qu'elle se fichait bien des objectifs des Assassins et Templiers, et qu'elle ne faisait des alliances qu'avec ceux qui ammélioreront son commerce, Edward se rappela alors de son lui passé, assoifé de gloire et de richesse. Lee lui expliqua ensuite que Hendrik vint à sa rencontre afin qu'elle l'aide à mener une expédition en Indoshine dans l'espoir de trouver la cité perdue, mais la commerçante n'accepta pas, elle le fit cependant surveiller au cas où. Quelques temps plus tard, il se fit éliminer et Lee, qui savait où il cachait son journal, dans une banque, alla le récupérer comme gage d'échange et de négociation. Elle ajouta que plus tard vint un homme vint à elle un jour, se qualifiant comme représentant des guildes marchandes et voulant récupérer le journal du navigateur Hollandais. Elle comprit grâce à la bague qu'il portait qu'il s'agissait d'un Templier. En réaction avec cette discussion, elle se fit plus tard attaaquer par les Wakō et, n'ayant plus le journal avec elle, elle ne peut plus effectuer de négociation avec eux. Sur ces propos, Kenway réitéra qu'ils avaient les mêmes objectifs et ennemis, et donc qu'il n'y avait de place que pour une alliance, sans compter sur son soutien financier et humain en lui procurant les hommes, fonds et moyens nécessaires à cette aventure. Ils se serrèrent la main et concluèrent leur marché.[14]

Enquête sur les concurants de Madame Lee

De retour au village de Zhang, ils ouvrirent deux coffres contenant des trésors et d'autres biens que Lee avait offerts à Edward. Pendant que les villageois profitaient des cadeaux, Edward invita John à l'accompagner lors de sa prochaine expédition à Angkor, ce que ce dernier accepta avec enthousiasme. Il révéla également qu'il avait élaboré un plan pour obtenir davantage d'informations à Macao en demandant à Zhang et à ses compagnons de travail de lui servir à nouveau d'informateurs. Cependant, cette fois-ci, ils devaient être habillés avec de beaux vêtements qu'Edward avait achetés, afin de paraître d'un statut plus élevé et, ainsi, de pouvoir obtenir plus facilement des contrats de travail avec les grandes sociétés commerciales.

Quelque temps plus tard, Zhang contacta Edward et lui demanda de le rencontrer à Macao, après que le premier eut réussi à apprendre l'existence d'une réunion entre les hauts responsables de trois des sociétés commerciales rivales de Madame Lee : Alan Jacob officier basé à Macao appartenant à la Compagnie d'Extrême-Orient, Jan van Aert, représentant des marins de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, et le Seigneur Sun, chef de la Guilde Hualien de l'Empire Qing. Après avoir surpris Zhang, l'ouvrier avait indiqué à Edward la présence d'Alan, à proximité, et l'assassin l'avait suivi discrètement jusqu'au lieu de la réunion : L'église Saint-Dominique.

À l'aide d'une pochette de pièces de monnaie, Edward infiltra dans l'église sans se faire repérer et se hissa sur un balcon d'où il pouvait observer la réunion. Après avoir appris qu'Alan, Jan et Sun travaillaient ensemble pour saboter les affaires de Lee, il décida d'attendre et de voir laquelle de ses trois cibles était un Templier.[15] Bien qu'il n'ait pas pu confirmer ses soupçons, il avait appris qu'Alan avait acquis un « trésor » qu'il a utilisé pour obtenir la coopération de Sun et de Jan en leur promettant des richesses sans précédent.

Après avoir quitté l'église, Edward retourna à la Maison du Mandarin pour avertir Lee que ses rivaux préparent leur prochain coup contre elle. Lee soupçonnait qu'ils se préparaient à attaquer simultanément le marché ainsi que sa flotte et chargea donc Edward de défendre le premier, car c'est là que se trouvaient ses travailleurs les plus importants. Lee pensait que la perte de plusieurs navires et marins n'entraverait pas son entreprise, mais cela rendit Edward furieux et il reprocha à Lee de traiter ses travailleurs comme s'ils n'étaient pas indispensables.

Lorsqu'un des ouvriers de Lee arriva pour confirmer que le marché et la flotte avaient été attaqués comme prévu, Edward fut confronté à un dilemme. Bien qu'il y ait une chance qu'il trouve une piste concernant l'endroit où se trouvait le journal de bord de Hendrik au marché, s'y rendre l'obligerait à trahir ses convictions et à laisser les travailleurs innocents de Lee à bord de ses navires se débrouiller par leurs propres moyens. Finalement, il décida de protéger la flotte et partit à la rencontre de John.[16]

Alors qu'ils s'approchaient d'un des navires de Lee attaqué par des pirates, Edward demanda à John de tirer un boulet de canon sur le mât pour l'immobiliser avant de l'emmener plus près pour qu'il puisse monter à bord. Une fois à bord du navire de Lee, Edward élimina sans difficulté la moitié de l'équipage pirate et prit le capitaine en otage, effrayant le reste de l'équipage qui retourna à son propre navire et s'enfuit. Il interrogea ensuite le capitaine des pirates, qui lui révéla que son équipage avait été engagé par le Seigneur Sun pour remplacer ses anciens associés : un équipage de pirates japonais.[17]

Après être retourné au village de Zhang et avoir enfermé le capitaine pirate dans un entrepôt gardé, Edward se rendit à Macao pour informer Lee de ce qu'il avait appris. Arrivé au marché, il découvrit les séquelles de l'attaque qui s'y était déroulée et fut confronté à Lee, qui le rendit responsable des dégâts. En réponse, Edward affirma qu'il avait fait sa part de choix stupides dans le passé, mais qu'il avait appris à en assumer la responsabilité plutôt que de blâmer les autres, ce qui surprit Lee. Il révéla alors que le Seigneur Sun était à l'origine des attaques contre ses navires, mais avant qu'ils ne puissent en discuter davantage, un ouvrier arriva pour informer Lee que l'un de ses navires avait été retenu par la marine hollandaise.

Trafic d'Opium et fin de l'alliance avec Madame Lee

Edward écouta la conversation de Lee avec les marins néerlandais, qui affirmaient que le navire de Lee faisait l'objet d'une enquête pour transport de stupéfiants illégaux. Déduisant qu'il s'agissait d'un autre plan concocté par les ennemis de Lee pour la saboter, Edward la retrouva ensuite et lui proposa une solution. La nuit, il suivit Alan Jacob jusqu'à l'un de ses convois de marchandises, qu'il fila ensuite jusqu'au sous-sol d'une ruelle, où les hommes d'Alan déchargeaient la cargaison.[18]

Après avoir tué tous les ouvriers, Edward examina la cargaison et découvrit qu'il s'agissait de la « poudre du diable », une drogue qui créait une forte dépendance. Prenant un échantillon, il alla à la rencontre de Lee, qui, après avoir vu la poudre, demanda à Edward de lui en livrer davantage pour qu'elle puisse en faire son propre commerce. Cependant, Edward interdit explicitement à Lee de le faire et, à la place, il conçut un plan pour démasquer la Compagnie d'Extrême-Orient en attaquant l'un de ses navires transportant la poudre.

Pour se faufiler à bord du navire sans être repéré, Edward informa plusieurs toxicomanes de sa cargaison et demanda l'aide de John pour faire diversion en tirant un boulet de canon sur les quais, enflammant plusieurs barils de pétrole et mettant le port en feu. Alors que les soldats qui gardaient le navire étaient préoccupés par les toxicomanes et l'incendie, Edward vola plusieurs paquets de poudre et les déposa sur le quai, révélant ainsi le trafic de drogue de la Compagnie d'Extrême-Orient. Plusieurs soldats le repérèrent mais étaient distraits par les toxicomanes qui se précipitaient sur la poudre, ce qui permit à Edward de s'enfuir au milieu du tumulte.[19]

La Compagnie d'Extrême-Orient étant hors jeu pendant un certain temps, Edward décida d'enquêter sur le Seigneur Sun. Se rendant dans une taverne, il tenta d'interroger plusieurs marins après leur avoir offert un verre, mais il fut interrompu par un groupe d'hommes de la marine qui l'avaient reconnu sur un avis de recherche et qui voulaient toucher la prime. Après avoir battu les marins, Edward quitta la taverne et tomba sur Zhang, qui l'informa de l'existence du plus grand marché de Sun à Macao : un magasin de céramiques. Il demanda alors à Zhang de l'accompagner au magasin pour tenter d'organiser un rendez-vous d'affaires avec Sun, mais il se heurta au refus du gérant du magasin, méfiant.

Alors que Zhang et lui quittaient le magasin, Edward aperçoit un trio de ninjas déguisés qui se promenaient dans la foule. Décidant de les suivre, il dit à Zhang de retourner sur ses pas et se fondit dans la foule.[20] Edward suivit les ninjas jusqu'à un temple lourdement gardé, auquel il accéda après avoir éliminé deux ninjas postés à l'extérieur et pris l'un de leurs déguisements. Une fois à l'intérieur, il remarqua que certains des gardes portaient des uniformes différents et en déduisit qu'ils étaient originaires de l'Empire Qing, apprenant rapidement qu'ils étaient également en désaccord avec les ninjas japonais.

Tout en conservant sa couverture, Edward réussit à se rapprocher de Sun et de Shimazu Saito, qui discutaient de la cargaison d'opium de la Compagnie d'Extrême-Orient confisquée par la marine néerlandaise. Sun chargea Saito de la récupérer et, en échange, lui promit que le clan Shimazu en profitera grandement une fois que sa compagnie aura pris le contrôle du marché de Macao. Décidant de rejoindre l'équipe de Saito qui se préparait à attaquer le navire de la Compagnie d'Extrême-Orient, Edward se fondit dans la masse des ninjas, mais Saito se méfia rapidement de lui et décida de le surveiller de près.

Cette nuit-là, alors que Saito et ses ninjas affrontaient les gardes qui protégeaient le navire de la Compagnie d'Extrême-Orient, Edward se faufila dans le navire avec l'intention de le détruire ainsi que la cargaison d'opium. Arrivé dans la salle de stockage de la poudre à canon, il vida un baril sur le sol, mais au moment où il s'apprêtait à mettre le feu à la poudre, Saito lui fit face et reconnut immédiatement l'Assassin, à cause de la couleur de ses yeux.[21]

Saito essaya de l'interroger sur le code nécessaire pour décoder le journal de Hendrik, mais Edward ne savait pas à quoi Saito faisait référence et l'attaqua. Après avoir arraché le masque de leur visage, Edward fut surpris de voir que Saito était une femme, juste au moment où deux de ses ninjas arrivaient pour enquêter sur l'agitation. Edward combattit brièvement Saito et ses hommes avant de décider de s'échapper.

Arrivé sur le pont du navire, il vit les ninjas de Saito battre en retraite et les ouvriers de Lee transporter plusieurs caisses d'opium. Edward tenta d'empêcher les ouvriers de partir, mais Lee lui ordonna de s'écarter, révélant qu'elle était revenue sur leur accord et avait décidé de prendre l'opium pour elle-même. Peu surpris par la trahison de Lee, Edward sortit son pistolet et tira sur une lanterne, ce qui fit couler de l'huile brûlante et déclencha un feu d'artifice à proximité. L'Assassin sauta alors du bateau avant qu'un boulet de canon ne vienne frapper le pont.[22]

Ce boulet de canon fut lancé par le capitaine Rupiya et son équipage pirate. Edward nagea vers le bateau dans lequel l'attendait John et filèrent loin de la zone avant de se faire attraper par les Hollandés. Edward savait qu'il avait perdu son alliance avec Madame Lee et décida de monter sa propre organisation légitime afin de pouvoir entrer en contact avec n'importe quelle organisation et sans éveiller les soupçons.

Fondation du Groupe Zhang Wei

Ce groupe, justement, rassemblera les habitants pauvres du village de Zhang, faisant d'eux une famille.[23] Baptisée Zhang Wei Union, il décida que l'organisation fonctionnera comme une compagnie maritime légitime et s'occupera de ses membres, la règle numéro un étant de ne jamais abandonner ceux qu'ils considéraient comme de la « famille ».[24]

Avant de quitter Macao, Edward rendit une dernière fois visite à Zhang dans sa résidence du village folklorique international de Macao. Il lui confia un livre de grande valeur, que Zhang promit de garder en sécurité. Il assura également à l'Assassin que son organisation resterait entre de bonnes mains et qu'ils trouveraient un moyen de continuer à l'aider, où qu'il soit dans le monde.[25]

Cependant, l'organisation avait d'abord eu du mal à trouver des débouchés commerciaux, principalement en raison de la liste noire de leurs différents ennemis, ce qui avait rendu presque impossible pour Edward et ses associés de trouver des clients. Heureusement, l'assassin fut bientôt approché par l'un des marchands de Madame Lee, qui s'avéra être le propriétaire du même navire que celui qu'il avait précédemment défendu contre les pirates. En signe de gratitude, le marchand engagea l'équipage d'Edward pour escorter son navire jusqu'aux Philippines et en revenir, dans le cadre d'une affaire commerciale.

Après avoir navigué jusqu'à Manille avec le navire de Rupiya, Edward attendait au port pendant que John partit faire la fête avec les habitants. À son retour, John informa l'Assassin que la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et la Compagnie d'Extrême-Orient avaient récemment commencé à recruter des gens pour une expédition en Asie du Sud-Est. Edward y voyait un signe que les Templiers se préparaient à partir à la recherche d'Angkor, mais décida de ne pas faire de même, préférant se concentrer sur la construction de leur réputation.

Alors qu'il retournait à Macao pour conclure son contrat, Edward aperçut un bateau pirate qui attaquait un navire de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Ne voulant pas laisser passer une telle occasion, Edward ordonna à son équipage d'attaquer les pirates, avec l'intention de prendre leur navire comme butin.[26] Profitant d'une distraction au cours de laquelle son équipage attirait les pirates sur un rocher, Edward monta à bord de leur navire avec plusieurs de ses hommes et tua leur capitaine. Cependant, il fut rapidement contraint d'abandonner le navire lorsqu'il prenait feu en raison des dommages qu'il avait subis pendant la bataille.[27]

Après avoir été informé de la présence d'esclaves détenus dans la coque du navire, Edward les libéra et s'échappa du navire en perdition avant qu'il ne soit détruit par la détonation de ses barils de poudre. L'Assassin décida alors d'escorter le navire de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales qu'il avait sauvé jusqu'à Macao, mais on l'informa que sa roue avait été détruite. Heureusement, l'un des prisonniers libérés par Edward, l'érudit coréen Yun Pyeong-Gyu, était également un ingénieur compétent et répara la roue, ce qui permit à Edward de naviguer jusqu'à Macao.

Impressionné par les compétences de Yun, Edward décida plus tard de le recruter dans le Groupe Zhang Wei pendant qu'ils cherchaient un moyen de le renvoyer dans son pays d'origine. Yun accepta l'offre, mais alors qu'Edward et John se préparaient à aller boire avec lui pour fêter l'événement, l'assassin fut approché par Jan van Aert. Malgré sa méfiance à l'égard de l'homme, Edward accepta de lui parler en privé après que Jan l'ait remercié d'avoir ramené son navire sain et sauf.[28]

Voyage aux îles Paracels

Jan proposa à Edward de débarrasser les îles Paracels des pirates qui les avaient envahies en échange de la conservation des biens pillés par les pirates. Edward hésita d'abord à accepter le travail, mais finit par accepter après que Jan avait promis d'assurer un partenariat de cinq ans entre la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et le Groupe Zhang Wei. Estimant qu'il s'agit là d'une excellente occasion de développer son organisation, Edward rejoignit ensuite John et Zhang pour leur parler du poste. Bien qu'ils doutaient tous deux de leurs chances de réussite, ils acceptèrent néanmoins de l'accompagner.

Edward rencontra également Yun pour lui demander de créer plusieurs armes qui leur donneront un avantage sur les pirates, en fournissant à l'inventeur les ressources et la main d'œuvre nécessaires. Après avoir fabriqué et testé les armes de Yun, Edward mit le cap sur les îles Paracels avec son équipage et ses nouvelles armes pour affronter les pirates.[29]

En route, Edward échafauda un plan pour détruire le complexe des pirates : tandis que John et lui prirent une barque pour arriver sur les îles sans se faire repérer et posaient des explosifs autour de la base, Rupiya distraiyait les pirates en les soûlant et Zhang se faisait passer pour son prisonnier. Le plan avait réussi jusqu'à ce que l'Assassin libère Zhang et les autres prisonniers des pirates, car l'agitation qui en a résulté avait attiré l'attention des pirates, ce qui avait déclenché une fusillade. Alors qu'Edward, John et Zhang couraient vers le navire de Rupiya, les explosifs qu'ils avaient posés détonèrent, détruisant l'enceinte des pirates.[30]

De retour à bord, Edward se porta volontaire pour donner à l'équipage le temps de s'échapper, mais il étaot surpris d'apprendre que John avait toujours une bombe en sa possession, qu'il lança sur les pirates. Bien qu'il l'ait ratée, le rayon d'explosion de la bombe était suffisamment important pour détruire le quai sur lequel ils se trouvaient, les séparant ainsi des pirates.

Alors qu'ils s'éloignaient des îles, Edward fut informé par Rupiya qu'il avait navigué par inadvertance vers une zone de mer agitée, obligeant le capitaine à ralentir le navire et permettant aux pirates de les rattraper. Décidant d'éliminer leurs poursuivants, Edward conçut un plan pour les attirer dans un piège où tous les pirates furent tués par des hwachas construits par Yun.[31]

Leur mission ayant été couronnée de succès, Edward et son équipage retournèrent à Macao avec les navires pirates dont ils avaient réussi à s'emparer. Ils furent accueillis par Jan, impressionné par leur succès, qui teint alors sa promesse d'un contrat de cinq ans entre le Groupe Zhang Wei et la Compagnie néerlandaise de l'Est. Cependant, Edward renvoya Jan à Zhang, affirmant n'être qu'un simple conseiller et que Zhang était le véritable chef du Groupe. Zhang et Jan étaient surpris, mais ils se serrèrent néanmoins la main, marquant ainsi le début du partenariat entre leurs organisations respectives.

Guerre civile au sein du clan Shimazu

Le partenariat du Groupe Zhang Wei avec la Compagnie néerlandaise des Indes orientales permettait à l'organisation de se développer rapidement, recevant de nombreux contrats d'expédition. Cependant, Edward se voyait contraint de remplir d'innombrables documents administratifs, ce qui l'ennuyait beaucoup. Finalement, il décida de reprendre la recherche d'Angkor et rencontra John et Zhang pour parler du ninja qui leur avait volé leur seule piste : le journal de bord de Hendrik.

Après que Zhang avait révélé que les ninjas se seraient divisés en deux factions – les ninjas japonais du continent et ceux originaires d'outre-mer – Edward était intrigué et décida d'enquêter avec John et Zhang. Arrivés au marché de Macao, le trio fut témoin d'une altercation entre deux groupes de ninjas. Après avoir demandé à John d'informer Jan de la situation, Edward intervint dans le combat, mais se retrouva rapidement la cible des deux groupes, les ninjas étrangers cherchant à le tuer pour leur maître, Shimazu Saito, tandis que les ninjas japonais pensaient qu'il s'était rangé du côté de Saito.

Edward finit par mettre fin au combat en tirant dans les airs avec son pistolet et demanda où se trouvait Saito, affirmant qu'il se rangerait du côté de la faction qui l'aiderait. Mais à ce moment-là, le Seigneur Sun arriva et révéla que le journal de bord de Hendrik était désormais en sa possession, tout en menaçant l'Assassin de ne pas l'approcher.[32]

Alors qu'Edward réfléchissait à son prochain coup, Lee arriva, accompagnée du ninja japonais avec lequel elle s'était alliée, et avertit l'Assassin de ne pas se mettre en travers de son chemin. Alors que Sun et Lee étaient sur le point de s'affronter, Jan arriva en renfort et leur ordonna à tous deux de se retirer. Edward se tenait fièrement aux côtés du Hollandais en se disant que, grâce à son alliance avec la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, le groupe Zhang Wei était enfin l'un des principaux acteurs de Macao. Finalement, l'affrontement à trois fut interrompu lorsque le ninja japonais convainquit Lee de battre en retraite. Sun fit de même et Edward remercia Jan pour son aide dans la résolution du conflit.

Plus tard, Edward fut approché par les ninjas japonais, qu'il croyait venus pour l'éliminer. Cependant, leur chef, Fuma Sukuna, lui révéla qu'il était au courant des affiliations d'Edward et précisa qu'il ne souhaitait pas combattre l'Assassin, mais plutôt obtenir son aide pour éliminer Saito. Curieux, Edward accepta et Sukuna lui expliqua que Saito se trouvait probablement à bord de l'établissement de jeux sur l'eau de Sun, où Sukuna et ses ninjas attendraient également pour aider l'Assassin à accomplir sa mission.

De retour au quartier général du groupe Zhang Wei, Edward informa John et Zhang de sa nouvelle mission, à leur grande surprise. Cependant, Edward leur expliqua que Saito et ses ninjas étant les gardes du corps de Sun, ce dernier ne pouvait pas être loin, ce qui signifiait que cette mission était aussi l'occasion de récupérer le journal de bord de Hendrik. Johh et Zhang acceptèrent donc d'aider Edward, avant que l'Assassin ne s'enquière de leur nouveau vaisseau amiral, le Fenghuang. Zhang révéla que Yun était en train de superviser les réparations du vaisseau et Edward décida donc de s'enquérir de ses progrès.

En parlant avec Yun, Edward fut informé que toutes les réparations du Fenghuang étaient terminées et que l'ingénieur en avait profité pour améliorer l'artillerie du navire, en installant un certain nombre de nouveaux armements. Yun révéla également qu'il avait amélioré la lame cachée droite d'Edward, en y ajoutant un mécanisme semblable à une arbalète pour lui permettre d'éliminer des cibles à distance. L'Assassin remercia Yun pour son cadeau et promit qu'il l'utiliserait bientôt.[33]

Infiltration de l'établissement de jeux de Sun

Prenant une barque et se camouflant avec une cape, Edward se rendit à l'établissement de jeux de Sun. Pendant que John servait de leurre pour distraire Saito et son ninja, Edward inspecta la zone avec sa vision d'aigle et parvint à localiser Sun à bord du navire principal. Il vit également trois invités arriver pour rencontrer Sun et décida de voler le journal de bord de Hendrik pendant que Sun était distrait. Cependant, il tomba dans une embuscade tendue par Saito, qui exigea le code du journal. Edward refusant de le donner, Saito et lui se préparaient à s'affronter.[34]

Affrontant la Templier et ses ninjas au sommet d'un mât de navire, Edward fut capable de jeter les ninjas, les éliminants, avant d'être acculé par Saito. La Templier lui promit de l'épargner s'il se rendait, mais Edward savait qu'il s'agissait d'un mensonge et sauta volontairement du mât. Il saisit ensuite une corde et surprit Saito en se lançant à nouveau sur le mât et en la plaquant par derrière. Lorsqu'ils tombèrent tous deux dans l'eau, Edward se rendit compte que Saito n'était pas une bonne nageuse et tenta d'en profiter pour la noyer.[35]

Cependant, Edward changea d'avis à la dernière minute et décida de sauver Saito, la transportant sur un navire proche. Une fois la Templier réveillée, elle tenta immédiatement de l'attaquer, mais Edward l'arrêta et la menaça avec sa Lame cachée avant d'affirmer qu'il n'avait pas l'intention de lui ôter la vie. Saito pensait qu'Edward l'avait épargnée uniquement parce qu'elle était une femme, mais l'Assassin lui expliqua qu'elle lui rappelait sa vieille amie Mary Read et qu'il respectait son dévouement à sa cause, même s'ils étaient dans des camps opposés.

Affirmant qu'ils partageaient un objectif commun, Edward lui proposa alors une alliance pour retrouver Angkor et récupérer son trésor. Saito était confuse par sa soudaine volonté de travailler avec elle, mais accepta le partenariat, bien qu'elle menaça de le tuer s'il avait l'intention de l'utiliser ou de la trahir. L'Assassin et le Templier réalisèrent que Sun était la cible de Fuma Sukuna et de ses ninjas et que le journal de bord de Hendrik était en danger, et se précipitèrent sur son navire pour récupérer le livre avant qu'il ne soit trop tard.[36]

Alliance avec Shimazu Saito

Alors qu'Edward aidait Saito à tuer tous les ninjas japonais sur leur chemin pour venger la mort de ses hommes, ils reçurent l'aide de John, qui les couvrait avec un mousquet. Finalement, Edward et Saito atteignirent le bateau de Sun, où ils virent ses gardes et les hommes de Saito se battre contre les trois mêmes invités que l'Assassin avait vus plus tôt. Lorsque l'un d'entre eux accula Sun, Edward intervint et engagea un duel avec le mystérieux ninja.[37]

Edward en déduisit rapidement que son adversaire avait acquis le journal de bord de Hendrik et lui demanda de le lui remettre, mais ce dernier refusa et se battit contre Edward jusqu'à l'impasse. L'Assassin finit par être désarmé lorsque son adversaire utilisa une fléchette attachée à une corde contre lui, ce qui l'incita à activer sa Lame Cachée. Son adversaire fit de même, ce qui leur permit de réaliser qu'ils étaient tous deux membres de la Confrérie.

Alors qu'Edward réalisa que les rumeurs d'une confrérie chinoise étaient vraies, son compagnon Assassin, Xiao Han, s'interrogeait sur les raisons de sa présence à Macao, ce à quoi Edward répondit en plaisantant qu'il cherchait l'aventure. Il avait ensuite plaqué Xiao Han au sol, lui faisant perdre le journal de bord, qui avait atterri près de Sun. Edward empêcha Xiao Han de le récupérer et lui demanda ce qu'il comptait faire du trésor d'Angkor, ce à quoi l'assassin chinois répondit qu'il l'utilisera pour renverser la dynastie oppressive des Qing. Edward remarqua que l'utilisation d'artefacts de la Première Civilisation à des fins personnelles allait à l'encontre des principes de la Confrérie et compara Xiao Han aux Templiers.

Profitant de leur dispute, Sun s'empara du journal et s'enfuit, ce qui incita Xiao Han à le poursuivre. Alors qu'Edward se tournait à nouveau vers Saito, il l'apperçut se faire battre par un autre assassin chinois, Liu Qing. Edward intervint pour la sauver, mais avant qu'il ne puisse combattre Liu Qing, ce dernier fut appelé par Xiao Han pour l'aider à poursuivre Sun. Lorsqu'Edward demanda à Saito si elle allait bien, cette dernière s'effondra et déclara qu'avec la mort de tous ses subordonnés, elle n'avait plus aucune raison de vivre.[38]

Edward s'emporta et demanda à Saito de trouver une raison de continuer à vivre, car il avait encore besoin de son aide. Leur dispute dégénéra rapidement et ils s'affrontèrent, Saito demanda alors à Edward de la tuer, mais celui-ci refusa. Prétextant que tout le monde avait vécu des pertes similaires et qu'ils devaient aux morts de continuer à vivre, Edward dit à Saito de prendre sa décision concernant sa vie avant de partir. Alors qu'il allait affronter Fuma Sukuna et ses ninjas, il fut soulagé de voir Saito le rejoindre, ayant retrouvé sa détermination. Laissant Saito s'occuper de Sukuna et de ses ninjas, Edward partit récupérer le journal de bord de Hendrik auprès de Sun avant Xiao Han et ses Assassins chinois.[39]

S'approchant de Liu Qing, Edward esquiva son attaque et sauta par-dessus lui avant de poursuivre Sun. Il fut bientôt intercepté par Xue Yan, mais il parvint à la repousser et finit par rattraper Xiao Han, qui venait de tuer Sun et de récupérer le journal de bord. Après qu'Edward lui avait dérobé le journal, Xiao Han lui demanda pourquoi il s'obstinait à interférer avec la mission de la Confrérie chinoise, ce à quoi Edward répondit qu'il ne pouvait pas les laisser utiliser le trésor d'Angkor à des fins personnels. Voyant qu'il ne pouvait pas faire changer Edward d'avis, Xiao Han le déclara ennemi de la Confrérie chinoise, Liu Qing et Xue Yan arrivaient et l'encerclaient.

Avant que quoi que ce soit ne se produise, les quatre Assassins assistaient au bombardement du navire par Jeong, un amiral et mercenaire engagé par Lee pour détruire la flotte de Sun.[40]

Depart de Macao

Edward finit par quitter Macao, mais avant cela, il rendit visite à Zhang dans sa résidence du village folklorique international de Macao. Il lui confia un livre précieux et le nomma nouveau chef du Groupe Zhang Wei. Zhang assura ensuite à l'Assassin que son organisation resterait entre de bonnes mains et qu'ils trouveraient un moyen de continuer à l'aider, où qu'il soit dans le monde.[41]

Héritage

Il s'établit alors à Londres et épousa Tessa Stephenson Oakley, quelque temps après. Grâce à la fortune qu'il avait amassée et aux relations familiales de Tessa, il avait fait l'achat d'un manoir sur Queen Anne's Square. De leur union naquit un fils, Haytham, en 1725. Edward commença à former Haytham à devenir un Assassin à un âge précoce, notamment à l'escrime, bien que le garçon avait à peine six ans à l'époque. Il l'encourageait aussi à penser par lui-même, et de ne pas se fier systématiquement à l'opinion des autres[42].

En 1730, il commença à codiriger la Confrérie britannique avec Miko et, grâce à son entreprise de commerce maritime, il découvrit des Temples de la Première Civilisation en Italie et à Masyaf. Il trouva l'un des Suaires d'Éden qu'il sécurisa dans un coffre caché sous le Palais de Buckingham[43][44].

Le jour du huitième anniversaire d'Haytham, la famille Kenway et Reginald Birch — qui était promis à Jennifer — rentraient à pied d'une soirée au White's sur Chesterfield Street, quand le groupe fut attaqué par un agresseur. Reginald menaça de tuer l'homme, dont la tentative de dépouiller Tessa de son collier avait échoué. Cependant, il en fut dissuadé par Edward, qui était furieux du manque du sens de la justice de Reginald. Lorsque la famille rentra à la maison ce jour-là, Edward demanda à son fils s'il pensait que le voleur devait être laissé en liberté.

Haytham RealSteel épée

L'épée d'Haytham

Dans un premier temps, Haytham répondit que le sentiment de vengeance l'emportait, mais finalement il aurait offert la clémence à l'homme comme l'avait fait son père. Fier de lui, Edward offrit à son fils sa propre épée.

Lors d'une autre des visites de Reginald, les deux hommes eurent une forte dispute et alors que Haytham était en train de jouer dans le couloir à côté de la pièce, Reginald vînt lui poser quelques questions sur les affaires d'Edward. Pensant qu'il n'y avait pas le moindre danger car Reginald était un ami de la famille, le jeune garçon lui révéla l'emplacement des biens les plus précieux et cachés de son père[42].

Mort

Haytham AttackOnKenwayHouse Mort-Edward

L'assassinat d'Edward

Le 3 Décembre 1735, la maison des Kenway fut infiltrée par des hommes masqués, qui enlevèrent sa fille, Jenny Kenway, et tuèrent plusieurs de ses serviteurs. Pendant ce temps, d'autres acculèrent Edward dans la salle de jeux, et après une lutte prolongée et malgré qu'Edward en eût éliminé plusieurs, ils le tuèrent finalement. En réalité, ces hommes avaient été engagés par Reginald Birch, Grand Maître Templier, qui recherchait un mystérieux objet détenu par Edward — sûrement une Fiole de Sang — que les Templiers ne trouvèrent jamais à ce jour[42].

Personnalité

  • Edward est un combattant talentueux et un génie arrogant, effronté, comme n'importe quel pirate. De plus, il n'adhérerait pas totalement au Credo des Assassins, le trouvant trop contraignant — d'ailleurs il prenait le précepte "Rien n'est vrai, tout est permis" à son compte, comme une excuse pour ses actes, pour faire ce que bon lui semble, alors qu'Ezio avait expliqué que cette maxime exprimait la réalité du monde ; cela installe une lutte en lui, prétextant qu'en tant que pirate il peut contrevenir à la règle de ne pas faire de mal aux innocents[45]. Il est même plutôt décrit comme un égoïste : il se bat pour la gloire. Il a les compétences d'un Assassin, mais il ne les utilise pas pour servir le Credo. Il est, au fond, un pirate. Et il n'est pas un "bon" pirate comme on en voit dans les contes pour enfants - il est un criminel avec un goût pour l'infamie. Tout au long d'Assassin's Creed IV: Black Flag, on verra l'évolution de sa mentalité[46]. Alors que les Assassins voient en lui un bon fond, ils essayent de le guider sur le droit chemin mais au dernier moment il refuse d'écouter les conseils et retombe dans son égoïsme[45].
  • Plutôt charismatique et intelligent, il fait preuve d'une imprudence quasi-pathologique.
  • Il est en général naturellement égoïste, et a l'habitude de valoriser ses propres idées ridicules longtemps avant qu'il n'examine d'autres approches sensibles ou plus rationnelles à un problème. Toujours en rapport avec son égoïsme, il préfère jouir des relations charnelles avec d'autres femmes (même une certaine Anne Bonny), plutôt que de rester fidèle à son épouse (avec un mariage orageux en prime)[47]
  • Il aime la boisson, au grand dam de ses organes vitaux.
  • Darby McDevitt décrit Edward comme ayant une personnalité à l'opposée de son petit-fils, Connor Kenway. Edward est un individu blasé dès le début de ses aventures, alors que Connor est un idéaliste qui au fil de l'expérience, devient blasé par la vie[45].

Ses armes

Edward utilise un arsenal fourni et varié:

À propos des pistolets, voici ce que dit Ashraf Ismail, le Game Designer en chef sur Assassin's Creed IV: Black Flag:
"Edward peut porter jusqu'à quatre pistolets. Chacun de ces pistolets peu être utilisé pour un "Quick-fire" au milieu d'un combo, ce qui permet d'éliminer jusqu'à quatre ennemis. Nous avons également ajouté une visée libre à toutes les armes à feu, une première pour la franchise. Par exemple, dans une séquence d'abordage, où l'espace est limité et l'efficacité cruciale, vous devrez utiliser ces ingrédients: essayer d'éliminer quelques ennemis à l'avance avec la visée libre pendant que votre équipage lance les grappins, ou utiliser le "Quick-fire" pour créer de l'espace sur le pont, pour pouvoir atteindre le capitaine du bateau ennemi."[48]

Notes

  • Edward Kenway est rapidement mentionné dans la base de donnée de l'Animus dans Assassin's Creed III
  • Il est également l'objet d'une conversation entre Connor et Robert Faulkner navigant dans les Caraïbes.
  • "Kenway" est un nom du vieil anglais qui signifie "combattant royal courageux". "Edward" signifie "gardien sacré".
  • Edward Kenway est le premier protagoniste principal de la série qui soit blond.
  • Il a une cicatrice qui lui barre la paupière droite.
  • Parmi ses nombreux tatouages, Edward a une inscription dans le haut du dos : "NO NEW WORLD ORDER" ("Non au Nouvel ordre mondial"), ce qui entre directement en opposition avec la vision des grands Empires de l'époque et surtout à celle des Templiers.
  • Les robes d'Edward finirent entre les mains d'Achilles Davenport, le Mentor des Assassins coloniaux, qui modifia la tenue et la transmit au petit-fils d'Edward, Ratonhnhaké:ton.[49]
  • À son retour à Londres, Edward choisit de porter un manteau bleu sombre brodé de fils dorés.
  • Dans le manga non-canon Awakening, c'est un ancêtre du jeune étudiant japonais Yanao Seijin[50].
  • Le DLC Skin Pack 5 sortit en 2013 pour le jeu Minecraft sur Xbox360 contient un skin d'Edward.


Galerie



  1. 1,00 1,01 1,02 1,03 1,04 1,05 1,06 1,07 1,08 1,09 1,10 1,11 1,12 1,13 1,14 1,15 1,16 1,17 1,18 1,19 1,20 1,21 1,22 1,23 1,24 et 1,25 Assassin's Creed IV: Black Flag
  2. 2,0 et 2,1 Assassin's Creed: Initiates
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 Assassin's Creed: Black Flag (roman)
  4. 4,0 et 4,1 nave360.com, Interview de Jean Guesdon
  5. 5,0 et 5,1 Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 2
  6. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 3
  7. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 4
  8. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 5
  9. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 7
  10. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 8
  11. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 9
  12. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 10
  13. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 11
  14. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 12
  15. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 13
  16. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 14
  17. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 15
  18. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 16
  19. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 17
  20. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 18
  21. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 19
  22. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 20
  23. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 21
  24. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 22
  25. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 23
  26. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 24
  27. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 25
  28. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 26
  29. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 27
  30. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 28
  31. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 29
  32. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 30
  33. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 31
  34. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 32
  35. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 33
  36. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 34
  37. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 35
  38. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 36
  39. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 37
  40. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 38
  41. Assassin's Creed: Forgotten Temple – Épisode 22
  42. 42,0 42,1 et 42,2 Assassin's Creed: Forsaken
  43. Assassin's Creed: Graphics — L'univers décrypté en infographie
  44. Assassin's Creed: Syndicate
  45. 45,0 45,1 et 45,2 blog.ubi.com — HOW EDWARD KENWAY BECOMES AN ASSASSIN
  46. Jean Guesdon pour oxm.co.uk — Assassin's Creed 4: Ubisoft talks next gen versions, DLC and new combat tactics
  47. polygon.com — Assassin's Creed 4: Black Flag story of sex and repentance outlined by lead scriptwriter
  48. Jeux Vidéo Magazine.com n°147 Mars 2013
  49. Alex Hutchinson sur Twitter
  50. Assassin's Creed: Awakening

Advertisement