Wiki Assassin's Creed

Après 13 ans d'existence, le wiki francophone Assassin's Creed a enfin passé la barre des 10 000 pages ! Félicitations à tous les contributeurs !

EN SAVOIR PLUS

Wiki Assassin's Creed
Advertisement
Wiki Assassin's Creed
Assassins.pngAC2icon.pngACBicon.pngOriginsicon1.pngACODicon.pngACRebicon.png
Smallwikipedialogo.png
Cet article concerne l'Assassin. Vous recherchez peut-être les rois perses Darius Ier ou Darius II ?

DariusArtabanos, était un ancien agent de l'élite perse et le meurtrier du tyran Xerxès Ier de Perse sous l'Empire achéménide au Ve siècle avant l'ère commune.

Partisan de la liberté, il est considéré comme l'un des tout premiers proto-Assassins, actif plusieurs siècles avant la création de la Confrérie. L'assassinat du tyran de Perse constitua le premier usage connu de la Lame secrète, dont il fut l'inventeur, et qui devint l'arme iconique de la Confrérie des Assassins.

Lorsqu'il tenta d'assassiner le jeune fils de Xerxès, Artabanos fut trahi par son ami Amorgès qui rejoignit leur ennemi juré l'Ordre des Anciens et le força à l'exil, accusé de trahison. Il se réfugia en Grèce avec son fils Natakas et rencontrèrent la spartiate Kassandra avec qui ce dernier eut un fils, Elpidios, élevé par Darius.

Biographie

Jeunesse

Darius eut une femme, têtue et forte selon ses dires, et deux enfants, Niima et Natakas.

Régent de Xerxès

Durant le Ve siècle avant l'ère commune, Artabanos était un membre de l'élite perse auprès d'Amorgès et Pactyas, au service du roi Xerxès Ier. Lorsqu'ils apprirent que ce dernier était manipulé par l'Ordre des Anciens, une puissante organisation secrète, les trois hommes formèrent un groupe visant à assassiner le roi. La tyrannie qu'exerçait Xerxès sur son peuple était contraire aux principes d'Artabanos, et il l'assassina avec une lame secrète en août -465.[1]

Après la mort du roi Xerxès, son fils Artaxerxès monta sur le trône de l'Empire Perse, mais Artabanos craignait que ce dernier devienne lui aussi un pantin de l'Ordre, il décida alors de planifier son assassinat. Néanmoins, Amorgès s’opposa à cette idée et rejoignit l'Ordre des Anciens afin d'empêcher le meurtre d'Artaxerxès. Infiltré dans le palais du roi, Artabanos se vit obligé d'affronter Amorgès qui appela les gardes. Il fut dès lors considéré comme un traître et contraint de fuir la Perse avec sa famille alors que l'Ordre le pourchassait. Toutefois, une seconde chance d'assassiner Artaxerxés se présenta à lui, grâce à Hystaspès, un autre fils de Xerxès, qui convoitait le trône. Artabanos empoisonna le jeune roi, mais sa cible survécut en ne perdant que la vue.[2]

Combat avec l'Ordre en Grèce

Darius en compagnie de Kleta, Kassandra, Natakas et Barnabas

En 429 avant notre ère, Darius et son fils s'exilèrent en Macédoine mais l'Ordre des Anciens parvint à retrouver leur trace. Ils kidnappèrent Natakas, mais grâce à des mercenaires macédoniens, Darius put sauver son fils. Toutefois, c'était sans compter l'appel de Pactyas le Veneur, son ancien ami, qu'il dût se préparer à affronter.[3]

L'arrivée de ce dernier en Macédoine amena la terreur dans la région, qui était venu notamment pour éliminer la misthios Kassandra qu'il qualifiait d'« Impur ». Sur la suggestion de Natakas, Darius et lui aidèrent la Porteuse d'aigle à éliminer la branche de l'Ordre de la région. Bien qu'ayant mit fin aux actions de Pactyas, Amorgès, qui était devenu depuis lors le dirigeant de l'Ordre, se rendit lui-même en Grèce pour éliminer la mithios mais également Darius et son fils. Ces deux derniers voyagèrent jusqu'en Achaia espérant obtenir un navire pour fuir la Grèce mais furent empêchés par un blocus naval, dirigé par Phila, une membre de l'Ordre des Anciens. Darius demanda l'aide de Kassandra qui les rejoignirent et parvinrent ensemble à éliminer cette nouvelle branche de l'Ordre. La menace écartée, ils décidèrent alors de véritablement se poser dans le village de Dymè, où Natakas et Kassandra eurent un fils, Elpidios.[4]

Cependant, après vingt-huit ans de fuite depuis la tentative d'assassinat d'Artaxerxès,[5] ces mois de répit avec sa nouvelle famille furent interrompus par Amorgès qui planifia l'enlèvement d'Elpidios. Il donna l'ordre aux Anciens d'attaquer leur village, durant lequel Natakas trouva la mort en protégeant son fils. Cette nouvelle perte pour Darius le fit voyager en Messenia, où l'Ordre exerçait une influence. Avec l'aide de Kassandra qui souhaitait tout autant que lui se venger de la mort de son amant et de l'enlèvement de son fils, ils réduisirent progressivement leur pouvoir en Grèce jusqu'à faire face à Amorgès. Son ancien ami leur révéla l'emplacement d'Elpidios avant d'entamer un combat suite auquel Amorgès finit par périr.[6]

Fuite

"Je serai son gardien, Kassandra… Je protégerai ton enfant, ainsi que tous ceux de son sang."
– Darius à Kassandra, vers 428 AEC.[src]

Kassandra ayant retrouvé le petit Elpidios

Darius et Kassandra se rendirent au sud vers l'île au large de la Messenia désignée par Amorgès, où ils furent accueillis par un jeune homme portant Elpidios. L'homme se présenta comme étant le fils du roi Artaxerxès Ier, que Darius avait cherché à assassiner il y a des décennies.[6]

Présageant que son sang d'« Impure » serait trop dangereux pour Elpidios, Kassandra se résigna à laisser son fils auprès de Darius, afin que l'Ordre oublie son existence. Darius jura de devenir son gardien, et l'éleva à sa manière sur le sable chaud des pharaons, en Égypte.[6]

Héritage

En -48, sa lame secrète tomba dans les mains de la reine Cléopâtre d'Égypte qui l'offrit à sa protectrice, Aya. Elle la confia à son tour à son mari Bayek, et une fois que les deux époux eurent fondés la faction de Ceux qu'on ne voit pas qui évolua plus tard en tant que Confrérie des Assassins, elle devint l'arme iconique de leur organisation[7], toujours utilisée des siècles et des siècles plus tard[8].

À la Renaissance, un tombeau dédié à Darius se trouvait dans la basilique Santa Maria Novella, à Florence, où se trouvait un sarcophage comportant un Sceau des Assassins qui permettait l'accès à l'armure cachée d'Altaïr Ibn-La'Ahad. En 1478, ce sarcophage fut ouvert par Ezio Auditore, qui emporta le Sceau et obtint plus tard l'armure[8].

Une statue de Darius fut également érigée dans une crypte située sous la Villa Auditore, à Monteriggioni[8].

Note

  • Contrairement à beaucoup d'Assassins, il portait sa lame secrète à la main droite.

Galerie


  1. Assassin's Creed: Odyssey - L'Héritage de la Première Lame : La traque
  2. Assassin's Creed: Odyssey - Prince of Persia
  3. Assassin's Creed: Rebellion - Talon d'Achille
  4. Assassin's Creed: Odyssey - L'Héritage de la Première Lame : L'héritage de l'ombre
  5. L'Héritage de la Première lame - Conversations interactives
  6. 6,0 6,1 et 6,2 Assassin's Creed: Odyssey - L'Héritage de la Première Lame : Lignée
  7. Assassin's Creed: Origins
  8. 8,0 8,1 et 8,2 Assassin's Creed II

Advertisement