FANDOM


Billet regroupant des clips audios extraits de la série Assassin's Creed ainsi que de dialogues inédits.

Cette fille est géniale

Cette fille est géniale non
  • Shaun: Je ne crois pas que je pourrais continuer. Ce boulot est très en-dessous de mes compétences.
  • Rebecca: Peut-être, mais ton café est pourri. Va falloir que tu t'entraînes.
  • Shaun: Q-quoi ? Non, non, non, j'ai suivi la recette à la lettre.
  • Rebecca: C'est un art, Shaun. Pas une science.
  • Shaun: Eh, regarde qui voilà. Tu as fini par te souvenir de nous. Mais quel manque de politesse, ça fait presque une demi-heure que Rebecca poireaute.
  • Rebecca: Eh, le British. Bas les pattes. Fais pas attention. Il a trop forcé sur le café. Bon, comment on s'y prend ? Transfert de données ? Super ! Ça devrait le faire ! On t'enverra le reçu. À la prochaine. À plus, Shaun.
  • Shaun: Ouais. Salut. Oh, et t'iras voir ailleurs pour le café gratuit ! Arrogante. Cette fille est géniale, non ?

Source: Assassin's Creed IV: Black Flag

Bois de la bière pour l'Histoire

Bois de la bière pour l'histoire
  • Shaun: Salut ! Ici Shaun Hastings. Je t'interromps un instant pour te rappeler que tu as une occasion unique de vivre le passé, de le vivre vraiment. Par la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût. Et vu qu'on parle de goût, je n'ai pas manqué de remarquer que tu étais entré dans un pub. Tu savais que le Londres victorien comptait près de quatre milles pubs ? Fascinant, je sais. Et presque tous ces pubs brassaient leur propre bière. Euh… J'ai pensé à un truc. Si tu… Si tu testais quelques boissons revigorantes contenues dans les mémoires de tes ancêtres, Rebecca pourrait traiter ces fragments d'ADN et… et les communiquer à d'autres personnes. Dans… dans le seul but de les archiver, bien entendu.
  • Rebecca: En fait, ce qu'il veut, c'est que tu boives de la gnôle de l'époque et que tu lui transmettes le goût que tu ressens. Et… il a réussi à me persuader de l'aider.
  • Shaun: C'est une recherche historique tout à fait légitime !
  • Rebecca: Hé ! Si tu veux que la recrue te donne servilement la béquille numérique, je vais pas t'en empêcher. Du moment que t'as pas l'intention de me demander d'y goûter…
  • Shaun: Oui, c'est ça, c'est ça… Ne fais pas attention à elle. Bois de la bière pour l'histoire !

Source: Fichiers internes de Assassin's Creed: Syndicate

Le compromis

Le compromis
  • Connor: Mère. Père.
    Je regrette. J'ai failli à mes devoirs.
    J'avais juré de protéger notre peuple. J'ai cru… J'ai cru qu'en arrêtant les Templiers… qu'en protégeant la révolution de leur influence… ceux que j'avais soutenus feraient ce qui est juste.
    J'imagine qu'il ont fait ce qui est juste… Ce qui est juste pour eux.
    Quant à toi, père… J'ai cru pouvoir nous unir. Pour oublier le passé et préparer un meilleur avenir. Avec le temps, j'ai pensé pouvoir te faire voir le monde tel que je le vois. Te faire comprendre. Mais ce n'était qu'un rêve. Ça aussi, j'aurais dû le savoir.
    N'étions-nous pas destinés à vivre en paix ? Est-ce si difficile ? Ne sommes-nous promis qu'au combat ? Toutes ces voix… discordantes…
    J'ai connu des heures difficiles, mais jamais autant qu'aujourd'hui. Tout ce que j'ai défendu... dénaturé, rejeté, oublié…
    Tu dirais que je viens de résumer l'histoire de l'humanité, père. Ça te fait sourire ? Tu penses que je vais enfin dire ce que tu aimerais entendre ? Te donner raison ? Reconnaître toutes mes erreurs ?
    Jamais. Même aujourd'hui, confronté à cette triste réalité que tu vénères, je refuse. Parce que je crois que tout peut encore changer.
    J'échouerai peut-être. Les Assassins lutteront peut-être encore un millier d'années en vain. Mais nous continuerons.
    Le compromis. C'est ce que tous voulaient promouvoir. J'ai fini par le comprendre. Mais pas comme les autres, pas moi…
    Je sais qu'il faudra du temps. Que le chemin sera long et plongé dans les ténèbres. Que ce chemin ne me mènera pas toujours où j'ai envie d'aller, et je doute de vivre assez vieux pour en voir le bout. Mais ça ne m'empêchera pas de l'emprunter.
    Car j'ai l'espoir à mes côtés. Malgré toutes les embûches, tous les obstacles, je n'abandonnerai pas. Voilà. Tel est mon compromis.

Sources: Fichiers internes de Assassin's Creed III

Faire de l'exercice

Faire de l'exercice
  • Arno: Ne me regarde pas comme ça... Victor triche quand il joue au pharaon, tout le monde le sait.
  • François: Arno ? À qui parles-tu ?
  • Arno: À personne, Monsieur !
  • François: Tu seras ravi d'apprendre que j'ai convaincu Olivier de ne pas appeler la maréchaussée. Une nouvelle fois.
  • Arno: Je vous remercie, Monsieur.
  • François: C'était quoi... la sixième fois ? La septième ? Il serait préférable de changer de passe-temps.
  • Arno: Mais jouer aux cartes me donne l'occasion de prendre l'air et faire de l'exercice.
  • François: Nous en reparlerons plus tard. J'en à faire en ville et je dois aller chercher Élise avant de partir.
  • Arno: Élise est ici ?
  • François: Seulement pour cette nuit. Elle retourne à Paris demain matin.
  • Arno: Il lui faudrait une escorte... c'est certain. Et vous avez fort à faire...
  • François: Je n'ai pas envie que tu lui donnes de mauvaises idées. Reste ici et vois si Olivier a besoin de toi.
  • Arno: Le contraire m'étonnerait.
  • François: Plaît-il ?
  • Arno: Présentez mes hommages à Élise.

Source: Assassin's Creed: Unity

Discours du roi

Discours de Louis XVI
  • Louis XVI: Messieurs, ce jour que mon cœur attendait depuis longtemps est enfin arrivé et je me vois entouré des représentants de la Nation à laquelle je me fais gloire de commander. Un long intervalle s'était écoulé depuis les dernières tenues des États Généraux, et quoique la convocation de ces assemblées parût être tombée en désuétude, je n'ai pas balancé à rétablir un usage dont le Royaume peut tirer une nouvelle force et qui peut ouvrir à la Nation une nouvelle source de bonheur. La dette de l'État, déjà immense à mon avènement au trône, s'est encore accrue sous mon règne. Une guerre dispendieuse mais honorable en a été la cause. L'augmentation des impôts en a été la suite nécessaire et a rendue plus sensible leur inégale répartition. Une inquiétude générale, un désir exagéré d'innovation se sont emparés des esprits et finiraient par égarer totalement les opinions si on ne se hâtait de les fixer par une réunion d'avis sages et modérés. C'est dans cette confiance, messieurs que je vous ai rassemblés, et je vois avec sensibilité qu'elle a déjà été justifiée par les dispositions que les deux premiers ordres ont montrées à renoncer à leurs privilèges pécuniaires. L'espérance que j'ai conçue de voir tous les ordres réunis de sentiments concourir avec moi au bien général de l'État ne sera point trompée. J'ai ordonné, dans les dépenses, des retranchements considérables. Vous me présenterez encore à cet égard des idées que je recevrai avec empressement. Mais malgré la ressource que peut offrir l'économie la plus sévère, je crains, messieurs, de ne pouvoir pas soulager mes sujets aussi promptement que je le désirais. Je ferais mettre sous vos yeux la situation exacte des finances. Et quand vous l'aurez examinée, je suis assuré d'avance que vous me proposerez les moyens les plus efficaces pour y établir un ordre permanent et affermir le crédit public. Ce grand et salutaire ouvrage qui assurera le bonheur du Royaume au-dedans et sa considération au-dehors vous occupera essentiellement. Les esprits sont dans l'agitation, mais une assemblée des représentants de la Nation n'écoutera sans doute que les conseils de la sagesse et de la prudence. Vous aurez jugé vous-mêmes, messieurs, qu'on s'en est écarté dans plusieurs occasions récentes. Mais l'esprit dominant de vos délibérations répondra aux véritables sentiments d'une Nation généreuse et dont l'amour pour ses rois a fait le caractère distinctif. J'éloignerai tout autre souvenir. Je connais l'autorité et la puissance d'un roi juste au milieu d'un peuple fidèle et attaché de tout temps aux principes de la monarchie. Ils ont fait la gloire et l'éclat de la France. Je dois en être le soutien et je le serai constamment. Tout ce que l'on peut attendre du plus tendre intérêt au bonheur public, tout ce que l'on peut demander à un souverain, le premier ami de ses peuples, vous pouvez, vous devez l'espérer de mes sentiments. Puisse, messieurs, un heureux accord régner dans cette assemblée et cette époque devenir à jamais mémorable pour le bonheur et la prospérité du Royaume. C'est le souhait de mon cœur, c'est le plus ardent de mes vœux, c'est enfin le prix que j'attends de la droiture de mes intentions et de mon amour pour mes peuples. Mon Garde des Sceaux va vous expliquer plus amplement mes intentions et j'ai ordonné au directeur général des finances de vous en exposer l'état.

Source: Assassin's Creed: Unity

Trop allongé

Trop allongé
  • Shaun: Alors, euh... mon allongé t'a plu ? Je me suis entraîné.
  • Rebecca: Je crois que tu l'as un peu trop allongé.
  • Shaun: T'es dure avec moi ! Ce n'est pas une de tes lignes de code. Ce n'est que du café, Rebecca ! Hallelujah. Voilà notre vieil ami.
  • Rebecca: Salut. Je viens de recevoir un appel pour prendre des données en transfert.
  • Shaun: Ah... je croyais que tu étais venue me voir.
  • Rebecca: Ouais, c'est les avantages du boulot. Fais voir ça. Mmh... Une conférence à Chicago. C'est chouette, ça. Merci beaucoup. On reste en contact.
  • Shaun: Ciao, Rebecca. Écris-moi !
  • Rebecca: C'est ça, Hastings.

Source : Assassin's Creed IV: Black Flag

Assassinat de Du Casse

Assassinat de Du Casse
  • Edward: Tu te souviens du cadeau que tu m'as fait ? Il fonctionne à merveille.
  • Du Casse: Fils de putain ! Aussi vif que la balle d'un mousquet, mais sûrement à peine plus malin.
  • Edward: Je suis navré de te tuer, mais... je ne vais pas risquer que tu dises à tes amis Templiers que je suis toujours bien vivant.
  • Du Casse: Je te plains, boucanier. Après tout ce que tu as vu, après ce que nous t'avons montré de notre Ordre, toi, tu... tu préfères toujours la vie d'un voleur sans but en sans âme.
  • Edward: Qu'est-ce que c'est ?...
  • Du Casse: Ton ambition se limite-t-elle à de vulgaires grappillages ? Es-tu incapable de comprendre l'ampleur de notre tâche ? Tous les empires de cette Terre, abolis ! Un monde ouvert, libre des parasites de ton acabit ! Que l'enfer que tu trouveras soit le fruit de ton insouciance.

Source: Assassin's Creed IV: Black Flag

Les forêts des colonies

Les forêts des colonies
  • William Johnson: Ces forêts sont vraiment splendides. Dommage qu'elles soient vouées à disparaître. Détruites au nom de la civilisation…
  • Benjamin Church: Vous y installeriez-vous pour autant ? Très peu pour moi. Quel endroit indigne.
  • William Johnson: Je ne suis pas d'accord. L'harmonie et l'équilibre sont des choses auxquelles tous devraient aspirer.
  • Benjamin Church: Des pierres pour matelas ? Des étoiles pour chandelles ? Peuh. Et qui sait quelles bêtes parcourent ces lieux la nuit. Je préfère les maisons et les rues pavées. C'est plus sûr et moins sale.

Source: Fichiers internes de Assassin's Creed III

Layla sur Junon

Layla Au moment où je crois avoir cerné les Précurseurs
  • Layla: Au moment où je crois avoir cerné les Précurseurs, quelqu'un de nouveau se présente. Au moins, Aletheia a pas l'air d'apprécier Junon. Dire que j'ai pas fait partie de l'équipe qui l'a éliminée. J'aurais pu empêcher... Victoria a raison, inutile de culpablisier. Mais va chier, Otso Berg ! Tu vas payer pour avoir trahi Charlotte ! On se concentre sur une artère à la fois.

Source: Fichiers internes de Assassin's Creed: Odyssey

Débriefing du Caire

Débriefing du Caire
  • Hasek: Il est 4h26, le 16 décembre 2012. Débriefing de l'équipe Sigma, opération du Caire. Débriefing effectué par Ctibor Hasek, psychiatre, niveau 7, et Laetitia England, directrice des opérations, niveau 9. Veuillez décliner vos nom et grade.
  • Berg: Juhani Otso Berg. Matricule OP114-8506-B. Maître Templier.
  • Hasek: Comment qualifieriez-vous le résultat de votre mission au Caire, Maître Berg ?
  • Berg: Je dirais que c'est une réussite. La nouvelle équipe Sigma a donné pleine satisfaction.
  • Laetitia: C'est un peu exagéré, vous ne trouvez pas ?
  • Berg: Nous avons appréhendé la cible William Miles et récupéré la relique de la Première Civilisation. Les deux ont été transférés sans heurt à Warren Vidic. N'est-ce pas une réussite totale ?
  • Laetitia: Nous sommes pleinement satisfaits des résultats, mais pas des méthodes que vous avez employées.
  • Berg: Je vois. Et pourquoi cela ?
  • Hasek: Vous avez dévié du plan. Vous étiez censé appréhender la cible à l'aéroport et non au musée.
  • Berg: Quand il est sorti de l'avion, il se faisait passer pour le guide touristique d'une classe de lycée en sortie scolaire.
  • Hasek: Un membre de Sigma nous a informés que vous avez alors décidé d'annuler la mission.
  • Berg: Je ne le nie pas, mais dites-moi : qui a parlé ?
  • Hasek: Je ne peux pas vous le révéler.
  • Berg: Peu importe. Je l'apprendrai par moi-même. Pour en revenir à notre cible, c'était un homme rusé mais très négligent.
  • Laetitia: Expliquez-vous.
  • Berg: Il se servait de techniques de contre-surveillance très évoluées, mais il n'a pu les mettre en œuvre efficacement.
  • Hasek: Il avait été formé à devenir Assassin depuis sa naissance.
  • Berg: J'en suis conscient, mais il n'avait pas été en activité depuis bien longtemps. S'il a agi par lui-même, c'était sûrement en dernier recours ; aujourd'hui, c'est plutôt un stratège. Un marionnettiste.
  • Hasek: Et vous, qu'êtes-vous ?
  • Berg: Un prédateur.
  • Hasek: Un prédateur qui a désobéi aux ordres parce que des écolières étaient présentes.
  • Berg: Je préfère me croire capable de choisir le moment le plus opportun. La dernière fois que j'ai suivi les ordres à la lettre, c'était à Florence. Le résultat n'a pas été satisfaisant.
  • Hasek: Vous en êtes sûr ? N'est-ce pas plutôt que les écolières vous ont rappelé votre fille ?
  • Berg: Je cloisonne totalement mon travail et ma vie personnelle.
  • Laetitia: Elina a fait des progrès remarquables. Ce serait vraiment dommage qu'elle fasse une rechute...
  • Berg: Ne dites pas cela.
  • Laetitia: Je vous demande pardon ?
  • Berg: Vos menaces sont vulgaires et parfaitement déplacées.
  • Laetitia: Expliquez-vous.
  • Berg: Abstergo a offert à ma fille une chance de vie sans souffrance. Quant à moi, j'ai enfin trouvé ce que je considère comme ma vocation.
  • Laetitia: Et donc en échange, vous nous devez l'obéissance.
  • Berg: Non, la loyauté. La présence de ces enfants en Égypte mettait en péril la mission telle qu'elle était planifiée. Rien de plus.
  • Laetitia: Nous avons déjà un maître Templier que nous peinons à contrôler. Voyez-vous, je n'ai aucune envie d'avoir à gérer deux électrons libres.
  • Berg: Avec tout le respect que je dois à Master Cross, il est aussi talentueux que déséquilibré.
  • Hasek: Nous ne voulons pas vous froisser. Mais après la perte de votre équipe à Florence, nous tenions à vous surveiller de près.
  • Berg: J'ai accompli tous mes objectifs, et sans effusion de sang. Je n'ai qu'une question à vous poser : suis-je le commandant Sigma, oui ou non ?
  • Laetitia: Comme vous l'avez dit, les résultats étaient impeccables.
  • Berg: Alors je crois que cet entretien est terminé. Je vous demande l'autorisation de sortir.
  • Hasek: Vous avez quelque chose de plus important à faire ?
  • Berg: Oui : découvrir qui dans mon équipe vous a parlé. je ne tolère pas ce genre d'insubordination.
  • Laetitia: Je pense qu'on peut en rester là.
  • Hasek: Fin du débriefing à 4h34. Envoyer la transcription à Alan Rikkin pour procédure de validation.

Source : Assassin's Creed: Rogue

Saut de la foi

BAO 0x207b001c (atomic-n-mem-01-007b001c-35f3c825)

Source : Assassin's Creed

Au nom du bon vieux temps

Élise Au nom du bon vieux temps

Source: Assassin's Creed: Unity

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .

DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.*

Stream the best stories.

DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.*

Get Disney+