MondeRéel.pngACVGeirmund-icon.png


"Nous pensions trouver Ælfred cloîtré derrière ses remparts, à Wintanceastre. Mais il est ici, et nous avons peut-être là l’occasion d’en finir une bonne fois pour toutes. Je propose de l’attaquer dès aujourd’hui."
– Guthrum sur la stratégie à adopter à Halfdan, 871.[src]

La bataille de Wiltun était un conflit qui opposa les Saxons du Wessex menés par Ælfred, aux Vikings menés par Halfdan Ragnarsson et Guthrum, en mai 871 à Wilton.[1]

Histoire

Un mois après la victoire des Vikings à la bataille de Bedwyn contre les Saxons, les Danois apprirent que le roi Æthelred avait périt. Ils s'attelèrent alors à renforcer leur présence dans le Wessex en s'installant à quelques kilomètres de la place forte du nouveau roi saxon Ælfred, située à Wintanceastre.[1]

Les Vikings, menés par Halfdan et Guthrum, atteignirent Searesbyrig avant le lever du soleil espérant par la suite prendre d'assaut Wintanceastre aidés par l'effet de surprise. Seulement lorsque vint le jour, l'armée saxonne fit son apparition, rassemblée au sommet de la colline du village de Wiltun. Halfdan, Guthrum et quelques jarls se réunirent afin de préparer une stratégie pour attaquer le roi saxon. Guthrum suggéra au roi de combattre immédiatement avant qu'ils ne soient submergés et encerclés par plus de troupes saxonnes.[1]

Tous les guerriers vikings se préparèrent aussitôt, et quittèrent les hauteurs de Searesbyrig jusqu'à arriver en face de la colline où Ælfred avait rassemblé son armée. Ayant l'avantage du nombre, Geirmund Hel-hide et ses guerriers se rallièrent à Guthrum pour attaquer vers le nord, tandis que Halfdan et ses soldats partirent vers l'est. Les premiers formèrent un bloc en direction du sommet de la colline, mais dès qu'ils furent assez près des archers saxons, ceux-ci lancèrent un déluge de flèches. Les Vikings avancèrent petit à petit, essuyant l'incessante pluie de flèches jusqu'à ce que l'ennemi soit à court. Geirmund ordonna alors à ses guerriers de s'élancer vers les saxons mais à peine arrivés au sommet de la colline, les saxons commençaient à se retirer vers l'ouest, fuyant l'assaut de Halfdan à l'est.[1]

Ne sachant pas quoi faire, Geirmund demanda à Guthrum s'il fallait les poursuivre pour mettre enfin un terme au règne d'Alfred, mais ce dernier lui annonça qu'il avait négocié la paix pendant la bataille. Les derniers combats contre les Saxons s'arrêtèrent au milieu de l'après-midi et les Danois retournèrent à Searesbyrig.[1]

Conséquences

Alfred invita les rois danois deux jours plus tard à conclure une entente sur la paix dans le Wessex. Le roi saxon accepta de payer une importante somme d'argent aux Vikings contre l'abandon du Wessex de ces derniers d'ici la fin de l'année. La trêve conclue entre les deux camps dura cinq années, mais n'empêcha pas les Danois de lancer des assauts dans d'autres parties de l'Angleterre. Ils renforcèrent ainsi leurs rangs, pour mieux attaquer le jour venu, le royaume du Wessex.[1]



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.