Wiki Assassin's Creed

Les wikis Assassin's Creed internationaux s'associent pour réclamer la fin de la culture toxique au sein d'Ubisoft.
→ Pour en savoir plus

EN SAVOIR PLUS

Wiki Assassin's Creed
Advertisement
Wiki Assassin's Creed
Assassins.pngACVicon.pngACVSGicon.pngACRebicon.png


Basim Ibn Ishaq était un Maître Assassin, originaire du Califat abbasside et membre de la branche levantine de Ceux qu'on ne voit pas au cours du IXe siècle.

Basim hérita des souvenirs de dieu Loki, qui avait introduit son code génétique dans les gènes de l'humanité pour éviter la Grande Catastrophe qui risquait de détruire la Première Civilisation et pour retrouver son amante Aletheia, dont la conscience était préservée dans le Bâton d'Hermès Trismégiste.

Biographie

Jeunesse

Basim était le fils d'un architecte qui construisit la Grande Mosquée de Samarra mais fut exilé et mourut dans la pauvreté après que quelqu'un d'autre se soit attribué les mérites de sa réalisation.

Dans sa jeunesse, Basim se rendait régulièrement à la Grande Bibliothèque de Bagdad.

Basim rejoignit Ceux qu'on ne voit pas très jeune et s'entraîna pour devenir un maître Assassin. Des années plus tard, il devint père, mais sa vie fut interrompue lorsque son fils lui fut enlevé par un ami proche. Il choisit alors de vivre une vie plus secrète, incapable de refaire confiance à qui que ce soit et fut décrit par ses alliés comme une personne dangereuse et intrigante.[1]

Rencontre avec Sigurd

Vers 870, Basim, en tant que Mentor du bureau de Constantinople, envoya une lettre à Oisel, un membre français de Ceux qu'on ne voit pas situé à Chinon, afin qu'il le retrouve à Antioche. Basim s'y était rendu afin d'enquêter et de mettre un terme à la menace des Mange-Serpents, une branche de l'Ordre des Anciens.[2]

Quelque temps plus tard, à Constantinople, un des frères de Ceux qu'on ne voit pas informa Basim de la mort de son disciple Ammon qu'il avait envoyé en mission à Bolgar pour récupérer un Suaire d'Éden. Troublé par la perte de son compagnon, son intérêt fut piqué au vif lorsque fut évoqué l'existence d'un Viking portant une marque au cou. Basim s'enquit alors de faire la connaissance du viking Sigurd Styrbjornson, alors que celui-ci cherchait fortune dans les terres de l'Est, et de se lier d'amitié avec lui, certain que Sigurd allait pouvoir tout changer.[3]

Deux ans plus tard, Sigurd l'emmena jusqu'en Norvège, avec son disciple Hytham, où il lui présenta sa sœur adoptive Eivor Varinsdóttir.[4] Pendant son séjour en Norvège, Basim assista au plaidoyer de Sigurd pour convaincre les Vikings du clan du Grand corbeau à émigrer et, peu après, il révéla à Eivor l'existence d'une conspiration menée par un ennemi de l'ombre tentant de contrôler tant la Scandinavie que toute l'Angleterre.[5]

Emprisonnement

En 877, Eivor et Sigurd firent voyage ensemble vers un fjord au nord de Hordafylke dans lequel ils trouvèrent une ancienne ruine de la Première Civilisation, contenant l'Yggdrasil, un super-ordinateur de type Animus. Hanté par les mémoires de Loki, Basim les attaqua alors que Eivor et Sigurd visitaient celle-ci. Eivor remporta le combat et Basim fut piégé dans la ruine.

Éveil

C'est là qu'en 2020, Layla Hassan retrouva ses restes, toujours attachés à Yggdrasil, désormais irradié. Elle se connecta à l'appareil et découvrit que la conscience de Basim avait été conservée dans la simulation partagée. Layla sacrifia alors sa forme physique pour entrer dans le Gris avec le Lecteur mais Basim fut libéré et le Bâton d'Hermès répara son corps. Il rendit ensuite visite à Rebecca Crane et Shaun Hastings, qui assistaient Layla en Nouvelle Angleterre, où Eivor fut enterrée. Basim exigea que le couple lui organisent une rencontre avec leur Mentor, William Miles, puis il accéda à l'Animus pour profiter de l'effet de transfert dans l'espoir de retrouver son enfant disparu.[6]

Notes

  • Basim est un nom arabe signifiant « celui qui sourit », dérivé de بَسَمَ (basama) signifiant « sourire ». Son nasab (nom de filiation paternelle) Ibn Ishaq signifie « fils d'Ishaq » et Ishaq, forme arabisante d'Isaac lui-même dérivé du prénom hébraïque Yitsh'aq. Ce dernier s'inspire du terme tsahaq qui signifie « rire ».

Galerie


  1. Assassin's Creed: ValhallaBase de données : Basim Ibn Ishaq
  2. Assassin's Creed Le livre dont vous êtes l'Assassin: La route de la soie
  3. Assassin's Creed Valhalla: Song of Glory
  4. Assassin's Creed: ValhallaLe prince prodigue
  5. Assassin's Creed: ValhallaUn destin cruel
  6. Assassin's Creed: ValhallaJours modernes

Advertisement