FANDOM


ACACicon
Ayman

Ayman

Ayman était un noble vivant à Jérusalem pendant la Troisième Croisade.

En 1190, Ayman fut convié à une grande fête organisée par le Roi de Jérusalem en la Villa Lacœur. Ce qu'il ignorait, c'est que cette fête était surveillée de près par l'Assassin Altaïr Ibn-La'Ahad, qui comptait s'y infiltrer pour localiser le Seigneur Basilisk, le chef des Templiers.

C'est Kadar, le Rafiq, qui conseilla à Altaïr de se balader dans les jardins de la ville, pour y entendre des ragots qui indiqueraient le lieu de la fête. Or, Ayman avait pour habitude de fréquenter ces jardins à heure régulière, un passe-temps bien connu par ses fréquentations. Ayman se vanta de cette invitation prestigieuse auprès de l'un de ses amis, ce qui ne manqua pas d'attiser sa convoitise, qu'il exprima à un autre homme, au cours d'une conversation ou il exprimait son envie intense de pouvoir participer à cette fête. Altaïr, ayant surpris cet échange, savait qu'il avait trouvé une opportunité d'obtenir ce qu'il souhaitait. Se fiant à la rumeur prétendant qu'Ayman appréciait davantage le côté opposé des jardins, Altaïr finit par localiser le noble et l'asséna de questions quant au lieu de la fête. Ayman, désarçonné par la soudaineté de cette rencontre avec un inconnu, lui demanda grossièrement de le laisser en paix, mais se tut immédiatement quand Altaïr l'agrippa et testa sa résistance à la douleur. Comprenant bien qu'il était en danger, Ayman divulgua tout ce qu'il savait à l'Assassin. Toujours sous le choc, il supplia pour sa vie, qu'Altaïr accepta d'épargner, notant qu'il n'y avait aucune raison de le tuer alors qu'ils ne s'étaient jamais rencontrés auparavant. Ayman acquiesça à cette remarque, et Altaïr le laissa.

Note

  • Ayman, أيمن, est un nom arabe signifiant "droitier, béni, chanceux, vertueux".



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .