AC2icon.pngNewinitiatesicon.pngACCIicon.png
"Je sais qu'il est ici, à Herat, mais où ? Mes sources disent qu'il est à la citadelle, mais ses murs sont très hauts et je n'ai aucun allié à l'intérieur. Pour approcher de lui, je vais devoir jouer les fantômes."
– Écrits d'Iltani.[src]

L’assassinat d'Alexandre le Grand fut le résultat d'un complot organisé par l'Assassin Iltani en 323 avant l'ère commune.

Histoire

Alexandre le Grand, l'un des plus grands conquérants de l'histoire, dut son pouvoir démesuré à un Bâton et un Trident d'Éden[1] fourni par les Templiers. La proto-Assassin babylonienne Iltani se donna pour mission de mettre fin à ses jours et de lui soutirer son Bâton afin de saper l'influence grandissante de l'Ordre.[2]

L'Assassin prépara minutieusement l'assassinat et se rendit à Herat, en Afghanistan, où le roi s'était établi dans une citadelle majestueuse. Toutefois, Iltani comprit bien vite qu'elle ne parviendrait pas à l'en faire sortir par la force lorsqu'il eut vent de sa présence, aussi décida-t-elle de quitter la ville. Elle s'en alla voir un alchimiste achéménide renommé, dans l'espoir d'étendre sa connaissance des poisons, et après un long voyage semé d'embuches, elle atteignit Babylone, où elle rencontra l'alchimiste et apprit ses secrets.[3]

Le 11 juin 323 avant notre ère, Iltani infiltra le palais de Nabuchodonosor II, empoisonna Alexandre à mort, et s'empara du Bâton[4][2]. La mort d'Alexandre conduisit son empire à s'effriter peu à peu.[2]


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .