Realworld.pngAC4icon.png


"Autrefois, je naviguais pour le compte d'un roi. J'obéissais à des hommes de pouvoir et de privilèges. Mais maintenant, je ne m'incline plus devant personne. Ma fidélité, je l'ai donnée à mon équipage. Et ensemble, nous allons reprendre ce qui nous revient de droit. Nous vaincrons les puissants par le sang et l'acier. Les capitaines maudiront notre drapeau. Et les rois le craindront. Tant que les empires produiront des trésors et des privilégiés, nous serons là pour les en priver."
– Edward Kenway, trailer "Under the Black Flag" d'Assassin's Creed IV: Black Flag.

Assassin's Creed IV: Black Flag (en français, Pavillon Noir) est un jeu d'action-aventure développé et édité par Ubisoft sorti le 29 octobre 2013 sur Xbox 360 et Playstation 3, le 21 novembre 2013 sur PC, Playstation 4, Xbox One et Wii U et 6 décembre 2019 sur Nintendo Switch.[1] Il s'agit du sixième opus de la série Assassin's Creed sur consoles de salon, faisant suite d'Assassin's Creed III (2012), qui avait clos la saga Desmond Miles.

Le joueur incarne désormais un chercheur d'Abstergo Entertainment chargé d'explorer la mémoire génétique du pirate et Assassin Edward Kenway – père d'Haytham Kenway, grand-père de Connor, rencontrés dans le précédent opus.

Le 31 octobre 2013, le jeu a été novelisé par l'auteur Oliver Bowden, reprenant le même nom que le jeu. D'autre part, une série de mangas nommés Assassin's Creed: Awakening faisant office de spin-off au jeu est également sorti en 2014.

En 2014, Assassin's Creed: Rogue, une suite directe au jeu est sortie, venant clore la saga de la famille Kenway.

Synopsis

C'est l’histoire d’Edward Kenway, un jeune homme britannique qui a soif de danger et d’aventure. Pirate féroce et combattant aguerri, sa recherche de gloire et de fortune lui fait gagner le respect de pirates légendaires mais derrière la guerre entre Britanniques et Espagnols, entre Empires coloniaux et Pirates, il est plongé aussi au cœur de la guerre antique entre Assassins et Templiers. Se déroulant à l’aube du XVIIIe siècle, le jeu met en scène les plus légendaires pirates de l’Histoire, tels que Barbe Noire et Charles Vane, et emmène les joueurs dans un périple à travers les Antilles pendant une période turbulente et violente qui sera connue plus tard comme étant l’Âge d'or de la piraterie[2].

Les Templiers sont à la recherche d'un endroit mystérieux où se trouve quelque chose qui pourrait leur donner l'avantage dans la domination du monde, mais les Assassins ne les laisseront pas faire et c'est à Edward qu'incombe de contrecarrer leurs plans[2].

Résumé détaillé

Débuts à Abstergo Entertainment

Accueil d'Abstergo Entertainment

En utilisant l'ADN prélevé sur le cadavre de Desmond Miles, Abstergo Entertainment développa une initiative appelée Projet Échantillon 17 afin d'explorer la mémoire génétique des ancêtres de Desmond pour rassembler du matériel suffisant pour la production de divers produits et longs métrages d'Animus Oméga. Le projet fut lancé dans le but de localiser divers sites de la Première Civilisation et des Fragments d'Éden. En 2013, la société engagea un chercheur pour explorer les souvenirs d'un des ancêtres de Desmond, Edward Kenway, un pirate devenu corsaire britannique et qui devint par la suite un Assassin.

Edward Kenway

Walpole à terre souhaitant faire un marché avec Edward

Après une attaque sur le navire à bord duquel il se trouvait, Edward se retrouva coincé sur une île déserte avec un Assassin. L'homme s'enfuit alors dans la jungle, et fut poursuivi par Kenway qui le tua par la suite. Parmi ses possessions, il trouva une lettre adressée à Duncan Walpole, l'identité de l'homme qu'il venait d'abattre, de la part du gouverneur du Cuba, Laureano de Torres y Ayala, lui promettant une récompense en échange de certaines cartes qu'il transportait. Edward revêtit alors les vêtements de Walpole, puis entendit des coups de feu au loin et se mit à enquêter, ce qui le conduisit à un navire dont l'équipage était détenu par des soldats britanniques. Edward tua les soldats et sauva Stede Bonnet, un marchand qui l'accompagna à La Havane.[3]

L'Empire espagnol

"Il y a plusieurs décennies, le Conseil m'a chargé de découvrir au cœur de ces îles un lieu oublié que nos Précurseurs appelaient l'Observatoire. Regardez... Contemplez ces images, gravez-les dans votre mémoire. Elles racontent une histoire aussi ancienne que cruciale."
– Laureano de Torres y Ayala, 1715[src]

Edward offrant la fiole de sang à Torres

Arrivé à La Havane, Edward se fit passer pour Walpole et rencontra le gouverneur Torres et ses associés, espérant réclamer sa récompense. En livrant les cartes et le cube de cristal qu'il avait obtenu, Edward apprit l'existence de l'Ordre des Templiers et d'un temple créé par les précurseurs connu sous le nom de l'Observatoire, ayant le pouvoir de localiser et de surveiller chaque personne sur Terre à l'aide d'une fiole de sang. Selon les anciens récits, le sang d'un Sage était nécessaire pour entrer dans l'Observatoire. Par la suite, Edward, ou du moins Duncan Walpole, fut intronisé dans l'Ordre des Templiers après sa trahison envers les Assassins.[4]

Edward raccompagnant Roberts aux Templiers

Edward Kenway rencontra les Templiers sur le quai le lendemain matin afin de retrouver un Sage nommé Bartholomew Roberts et de l'escorter jusqu'au manoir du gouverneur. Pendant le voyage vers le manoir de Torres, le groupe fut attaqué par des Assassins, ce qui permit au Sage de s'échapper mais fut vite rattrapé par Edward. Il réclama plus tard la récompense promise, mais n'était pas satisfait par ce qui lui avait été offert. Edward décida alors de libérer le Sage et d'en savoir plus sur l'Observatoire, dans l'espoir de gagner plus d'argent. Cependant, alors qu'il se faufilait dans le manoir de Torres, il trouva la cellule de Bartholomew vide et parsemée de cadavres. Alors qu'il enquêtait les lieux, Edward fut assommé et identifié comme étant un imposteur par Torres et les Templiers. Il fut alors enprisonné dans l'un des navires de la Flotte au Trésor espagnole.[5]

La république des pirates

Thatch, Edward et Hornigold sur la plage

Edward se réveilla et se retrouva enchaîné avec un autre prisonnier, Adéwalé. Les hommes réussirent à se libérer, sauvèrent les prisonniers de la flotte et volèrent un brick, qu'Edward décida de garder par la suite. Il baptisa son nouveau navire le Jackdaw et fit d'Adéwalé son quartier-maître. Le pirate mit ensuite le cap sur Nassau et après avoir constitué un équipage, il rencontra Edward Thatch et Benjamin Hornigold, qui emmenèrent Edward en mer pour lui apprendre à piller les navires. Il fit ensuite la rencontre de James Kidd et conçut un plan pour dévaliser une plantation.[6] Edward et Thatch entreprirent d'acquérir un galion pour la défense de Nassau. Le pirate assassina son capitaine, le templier Julien du Casse, et réclama son navire pour défendre Nassau et son île, pour lui-même.[7]

Tout en explorant les souvenirs d'Edward, le chercheur fut engagé par le responsable informatique John Standish pour pirater les ordinateurs, les Animi, les caméras de sécurité et les serveurs autour des installations d'Abstergo Entertainment à Montréal. Sa mission était d'obtenir des informations sur les actions d'Abstergo pour les Assassins et de les transmettre à Rebecca Crane et Shaun Hastings, qui les récupérèrent régulièrement au café de Shaun dans le hall de l'immeuble, bien que le chercheur n'en savait rien au début.

Châtiment

Énigme du temple

Quelques semaines plus tard, Edward mit le cap sur Tulum, à la recherche de James Kidd, qui l'attendait dans la cachette des Assassins caribéens. Sur ordre du Mentor Ah Tabai, Edward navigua vers une ruine Maya pour recueillir des informations concernant le retour d'un Sage.[8] Après avoir confirmé l'identité de Roberts, Edward et James Kidd sortirent de la ruine Maya et virent que les Assassins et l'équipage du Jackdaw, furent retenus en otage par des marchands d'esclaves et Edward réussit à les libérer. Ah Tabai absout Edward pour avoir éliminé ses frères d'armes à La Havane, mais l'exila de Tulum.[9]

Mauvaises raisons

Kidd révélant à Edward la femme qu'elle avait appris à cacher

Edward apprit plus tard que Laureano Torres, le gouverneur de Cuba, se trouvait dans un fort voisin avec une grande somme d'argent. Il conçut alors un plan pour retrouver Roberts afin de récupérer cet argent en utilisant Torres comme appât. Il se rendit à Kingston, où il prévoyait de suivre Torres et Laurens Prins, espérant trouver le Sage. Il trouva Kidd qui tentait d'assassiner les deux hommes et l'arrêta, leur permettant ainsi de s'échapper. Edward se prépara alors à assassiner Prins après avoir promis à James qu'il le ferait. Soudain, ce dernier enleva son bandana et rougit ses lèvres de son sang, révélant être une femme nommée Mary Read. Edward trouva Prins et l'assassina, mais Roberts apparût, tenant Mary en otage. Le Sage réussit à s'échapper une fois de plus.[10]

Invasion britannique

Edward nageant jusqu'au navire du commodore

Pendant son séjour à Nassau, Edward assista à l'arrivée de la Royal Navy ainsi que de Woodes Rogers, qui vinrent offrir le pardon du roi à tous les pirates.[11] Tandis qu'Edward avait au préalable récupéré des remèdes avec Thatch pour la République des pirates, Hornigold et ses hommes décidèrent de leur côté d'accepter le pardon. Ces derniers, menés par le commodore Peter Chamberlaine, levèrent alors un bloc naval autour de Nassau pour détruire les navires des pirates, les empêchant de partir. Cependant, Edward et Charles Vane souhaitaient fuir Nassau, ce qui mena Edward à assassiner Chamberlaine afin de s'assurer du succès de son plan.[12]

Aucuns regrets

Edward et Thatch parlant du Sage

"Nous avons eu raison d'eux tous, à part trois ou quatre. Abordons-les et mettons-les en pièces ! Enterrez-les tous ! Vous laissez pas faire ! Je vais tous vous découper dans le sens de la longueur !"
– Edward Thatch à son équipage en combat[src]

Une fois hors de Naussau, Edward navigua vers le nord afin de convaincre Thatch de rentrer dans les Caraïbes, mais celui-ci déclara prendre sa retraite. Cependant, la Royal Navy aborda le navire de Thatch et le tuèrent malgré l'aide d'Edward qui parvint à peine à s'échapper après l'affrontement. Avant sa mort, Barbe noire lui apprit l'existence d'un navire appelé Princess, à bord duquel se trouvait probablement le Sage. Edward et Vane se lancèrent ainsi à la poursuite d'un navire négrier pour trouver des informations sur le Princess, mais en raison de la mutinerie de Jack Rackham, ils furent bloqués sur l'Isla Providencia. Edward fut forcé de calmer Charles Vane qui était devenu fou mais réussit à quitter l'île grâce à un bateau qui venait d'arriver.[13]

Vers l'Observatoire

Hornigold révélant le lieu où se terrait le Sage

Après avoir récupéré son navire et son équipage à Jack Rackham, Edward se rendit à Kingston pour en savoir plus sur l'emplacement du Sage. Il localisa Hornigold et Rogers, qui venaient de rencontrer Torres, et apprit que Bartholomew Roberts se trouvait sur l'île de Príncipe. Edward mit ainsi le cap sur cette destination, et au cours de sa quête, assassina Josiah Burgess et John Cockram, libérant par la même occasion des pirates d'un camp portugais. Se faisant, Edward gagna finalement la confiance de Roberts, qui lui demanda son aide pour réclamer une série de fioles à une flotte portugaise. Tous deux réussirent à les obtenir et Edward se vit promettre une chance d'entrer dans l'Observatoire.[14]

Edward et Roberts espionnant Jack Rackham grâce à l'Observatoire

"Je suis né avec des souvenirs de cet endroit. Des souvenirs issus d'une toute autre époque, je crois. Comme si... j'avais déjà vécu une autre vie."
– Roberts à Edward, 1719[src]

Edward retrouva ensuite Adéwalé et l'informa de son projet de vendre l'Observatoire au prix le plus élevé. Cependant, ce dernier lui suggéra d'informer d'abord les Assassins afin qu'ils puissent le protéger, mais Edward refusa. Roberts fit remarquer à Edward qu'il avait été suivi et lui donna l'ordre d'assassiner Hornigold, afin de prouver qu'il pouvait être digne de confiance pour accéder à l'Observatoire. Cela fait, le Sage l'emmena alors à travers la jungle vers le temple où tous deux découvrirent une sphère armillaire dans laquelle ils posèrent un crâne de cristal. La sphère montra alors des images en temps réel de Jack Rackham, puis Roberts mit la fiole de sang de Rogers avec laquelle ils virent la même chose que lui. Cependant, lorsque Roberts désactiva la sphère, celui-ci avait obtenu ce qu'il voulait et trahit Edward qu'il envoya à la prison de Port Royal.[15]

Le bunker

De retour à Abstergo, l'activité de piratage qui était en cours fut découverte au moment même où le directeur créatif du studio, Olivier Garneau, avait disparu. Pour des raisons de sécurité, la remplaçante d'Olivier, Mélanie Lemay, emprisonna à contrecœur le chercheur ainsi que plusieurs autres employés dans le bunker au sous-sol du bâtiment, où ils continuèrent leur travail jusqu'à ce que le hacker soit identifié. Par la suite, John modifia les paramètres de sécurité afin que le chercheur puisse quitter le bunker et lui demanda de pirater le serveur principal afin de couvrir leurs traces. À l'insu du chercheur et en suivant les instructions de John, un programme conçu pour transférer la conscience de Junon dans un autre corps fut activé. Malheureusement, Junon n'était pas encore assez forte pour conserver une forme physique et le plan échoua, ce qui enragea John. Le chercheur reprit alors l'exploration des souvenirs d'Edward.

Jusqu'à plus soif

Anne et Mary obtenant un sursis

En 1721, après presque deux ans d'emprisonnement, Edward fut conduit au procès de Mary Read et d'Anne Bonny. Pour échapper à leur exécution, elles informèrent les juges qu'elles étaient enceintes, leur permettant de reporter la sentence. Quatre mois après le procès, Edward fut enfermé dans un des chariots de Port Royal. Ah Tabai le libéra, lui rendit ses armes et lui demanda son aide pour libérer les deux femmes. En chemin, Edward trouva la dépouille squelettique de Jack Rackham dans une potence et Charles Vane en délire dans une cellule. Dans une cellule voisine, Anne cria en demandant aux gardiens de venir car Mary tomba malade après l'accouchement. Edward arriva et aida Mary à sortir, mais elle succomba juste après à la maladie.[16]

Dévasté par la mort de Mary, Edward tenta de noyer son chagrin en buvant, mais à la place il eut un rêve troublant. Adéwalé le réveilla ensuite alors qu'il se trouvait sur la plage. Edward s'embarqua alors pour Tulum afin de rencontrer les Assassins et de se racheter. Après avoir aidé les Assassins lors d'une invasion espagnole, Edward avait gagné leur confiance.[17]

L'aigle et le Jackdaw

Ah Tabai remettant le Crâne à sa place

Edward, maintenant allié aux Assassins, se rendit à Kingston pour assassiner Rogers. Puis Edward se rendit à Príncipe pour tuer Roberts. Il tenta d'assassiner Torres à La Havane, mais découvrit que sa victime était un leurre et qu'il se nommait El Tiburón. Il le tua et se mit en route pour l'Observatoire, où se trouvait le gouverneur. Sur sa route, Edward libéra ses gardiens qui se trouvait sur son chemin et tua les soldats espagnols. Edward trouva et assassina Torres, remit l'Observatoire dans son état de latence et reçut ensuite une lettre, lui révélant le décès de sa femme.[18]

Un nouveau départ

À Abstergo, John entra dans le bunker de l'analyste pendant qu'ils utilisaient l'Animus et révéla être un Sage, une réincarnation d'Aita. Il tenta d'empoisonner le chercheur, l'affaiblissant suffisamment pour que son corps puisse accueillir Junon. Cependant, il fut rapidement capturé et tué par les gardes de sécurité d'Abstergo. Le chercheur se réveilla ensuite dans le bureau de Melanie Lemay, où elle s'excusa de les avoir emprisonnés. Elle affirma que, bien qu'elle ait d'abord cru qu'il était le hacker, les informations récupérées sur l'ordinateur de John prouvèrent qu'il était le coupable. Après que Melanie lui ait présenté la bande annonce de Diables des Caraïbes en signe de reconnaissance, le chercheur se remit au travail.

Épilogue

Edward, Jennifer et Haytham à l'Opéra

Edward retrouva Ah Tabai et Adéwalé à Great Inagua, en attendant l'arrivée de sa fille. Il légua son manoir de Great Inagua aux Assassins pour qu'elle devienne leur nouvelle base et retrouva sa fille, Jennifer Scott, qui venait d'arriver à bord d'un navire pour la première fois. Edward s'embarqua ensuite pour l'Angleterre avec Jennifer.[19] Quelques temps plus tard, Edward se remaria et conçut un fils, Haytham Kenway. La scène de post-crédits montra Edward, Jennifer et Haytham assistant à une représentation de l'Opéra des Gueux au Théâtre Royal de Londres.[20]

Univers et trame historique

Contexte historique

Le jeu se déroule durant l'âge d'or de la piraterie, au milieu du XVIIIe siècle. Dès les années 1650, la piraterie débute du côté des marins anglais et français, qui attaquent les colonies espagnoles dans les Caraïbes et l'ouest de l'océan Pacifique. S'ensuit alors plusieurs événements dans le monde, dont la guerre de Succession d'Espagne qui, dans son dénouement, donna l'opportunité aux marins et corsaires de toutes parts de s'enrôler en masse dans la piraterie plutôt que de de rester sous l'autorité de leur couronne respective. Ainsi, de nombreux navires prirent le large à la conquête de trésors dans les Caraïbes, sur la côte Est Américaine, la côte Ouest Africaine et l'océan Indien.

De nombreux personnages emblématiques et légendaires de cette période ont été intégrés dans le jeu, tels que Benjamin Hornigold, Edward Thatch, Jack Rackham, Charles Vane ou Anne Bonny.

Lieux

Article détaillé : Base de données des lieux.

Plage de cocotiers

Black Flag propose aux joueurs le monde le plus varié et le plus fluide jamais créé dans l’histoire de la franchise. La navigation maritime désormais rendue possible à grande échelle, de nombreux lieux sont accessibles, avec près de 60% du jeu prenant place sur terre.

Le joueur est libre d'explorer une cinquantaine de lieux, du village de pêcheurs aux plantations, jungles, forts, îles, repaires de contrebandiers, ruines maya, environnements subaquatiques ou autres paysages exotiques. De plus, quelque 75 plages et bancs de sable abritent un grand nombre de trésors et de marins abandonnés qu'Edward peut ajouter à son équipage.

Personnages principaux

Organisations

Système de jeu

Environnement

Edward se faisant attaquer par un requin

La chasse fait son retour, mais est étendue au harponnage. Le jeu cherche à alterner gameplay terrestre et aquatique avec un maximum de fluidité, au point où le joueur peut désormais descendre du navire à tout moment et explorer un lieu, ou plonger sous la surface afin d'y piller des épaves englouties.

Les points d'observation sont toujours de la partie. Ils permettent de dévoiler la carte comme dans tous les précédents opus, mais deviennent des points de déplacement rapide.

Personnage et combat

Automatique dans les précédents opus, la visée libre fait son apparition dans Black Flag. Le joueur peut viser et tirer à la manière d'un jeu de tir à la troisième personne quand bon lui souhaite.

Le double-maniement des armes a été approfondi. Edward est capable de porter jusqu'à quatre pistolets et enchaîner autant d'ennemis en quelques secondes. En plus de ses pistolets et ses lames secrètes, Edward est équipé d'une paire de sabres. La sarbacane, apparue dans Assassin's Creed III: Liberation revient dans Black Flag, tout comme la dague à corde.

Le système d'infiltration a été légèrement revu et est davantage mis en valeur. Edward met sa capuche dès qu'il rentre dans une zone non autorisée et la retire une fois sur son navire ou une fois devenu incognito.

Le système de notoriété est remplacé par les chasseurs de pirates, dont la puissance augmente selon les crimes commis par Kenway.

Combat naval

Le Jackdaw en mer

Le combat naval occupe une place centrale, 40% du jeu se déroulant en mer, dont une multitude de missions secondaires. Edward peut examiner les statistiques d'un navire ennemi en regardant à travers sa longue-vue.

Il est possible d'aborder librement ses adversaires. À l'issue de ces derniers, plusieurs choix se présentent au joueur : ajouter le bâtiment capturé à sa flotte, recruter l'équipage prisonnier, réduire la notoriété du Jackdaw ou le réparer en sacrifiant le navire ennemi.

Le système de visée des canons du Jackdaw est plus ouvert que celui de l'Aquila.

Améliorations

Le pillage intensif et certaines missions débloquent des améliorations pour Edward et son navire. Le Jackdaw peut être équipé de boulets ronds, rouges ou chaînés, de barils de poudre, de mortiers, de canons sur pivot et d'un éperon. Le recrutement de l'équipage se fait via des missions secondaires, à la manière des recrues d'Assassin's Creed: Brotherhood et Revelations, mais aussi en sillonnant les Caraïbes. Toutefois, ces hommes ne sont plus immortels et peuvent disparaître lors d'une forte tempête ou d'un abordage, obligeant Edward à recruter continuellement d'autres marins.

Il y a six classes de navires adverses. Il faut savoir alterner les techniques pour faire face à des galions surarmés et résistants ou au contraire, des embarcations légères mais rapides, capables de semer le Jackdaw.

Mémoires

Catégorie détaillée : Mémoires d'Assassin's Creed IV: Black Flag.

À la place de Desmond Miles, la portion présent de l'épisode est centrée sur leur joueur lui-même, dans la peau d'un chercheur d'Abstergo Entertainment chargé de revivre les mémoires d'Edward Kenway. L'Animus ne bloque plus le joueur lorsqu'il interagit avec un lieu encore inconnu à l'ancêtre concerné, mais des navires trop imposants lui barrent la route, la seule solution étant encore une fois d'améliorer le Jackdaw.

Missions

Dans cet opus, la majorité des missions peuvent être notées via un système de notations de une à cinq étoiles pour que les développeurs soient constamment informés des points forts et points faibles de leur travail, des préférences des joueurs, etc[21].

Le monde ouvert offre également de nouvelles opportunités de missions, telles qu'un navire marchand à piller, une baleine à chasser, des pirates à sauver, etc.

Affichage écran

Le HUD de cet opus est nostalgique, car il est similaire à celui d' Assassin's Creed premier du nom, mais avec quelques différences. Lors des phases navales, le HUD du Jackdaw est similaire à celui d'Edward. Les munitions sont limitées, auquel cas il faut les utiliser avec parcimonie. Il y a encore des objets à collecter, comme des Fragments de mémoire de l'Animus à l'instar d'Assassin's Creed: Revelations.

Multijoueur

Le multijoueur de Black Flag comprend des modes compétitifs et coopératifs, certains repris des précédents opus, et présente de nouvelles cartes et Animus avatars, listés ci-dessous :

Les cartes sont les suivantes :

Les joueurs peuvent aussi personnaliser leurs propres modes de jeu et les partager à leurs amis.

Succès/Trophées

Article détaillé : Assassin's Creed IV: Black Flag (Succès/Trophées)

Développement

Création

Le jeu a été développé sur plus de deux ans par l’une des équipes vétérans d’Assassin's Creed à Ubisoft Montréal avec la collaboration des studios d’Ubisoft Annecy, Bucarest, Kiev, Québec, Singapour, Milan et Sofia[22]. Une bonne partie de l'équipe de développement de Far Cry 3 ont apporté leur expérience sur cet opus.[23]

Le producteur d'Assassin's Creed IV: Black Flag Martin Schelling et le directeur Ashraf Ismail ont tous deux déclaré qu'ils avaient commencé le projet à l'été 2011. Ismail a également souligné qu'ils voulaient une vision plus précise de l'époque, notamment en s'éloignant de l'image stéréotypée associée aux pirates, tels que les perroquets, les Krakens ou la jambe en bois. Ils ont également expliqué que parce que le jeu était si radicalement différent de son prédécesseur notamment sur le gameplay ou le monde ouvert, ils ont opté pour que le projet soit une suite numérotée par opposition à un spin-off qui a suivi les traces du dernier jeu numéroté, Assassin's Creed III.

Le scénariste principal est Darby McDevitt, qui avait déjà tenu ce rôle précédemment pour Assassin's Creed: Revelations.[24] Il a commencé à écrire le jeu peu de temps après avoir terminé Revelations. On lui a suggéré de faire un jeu élargissant la "saga de la famille Kenway", plutôt que de développer l'histoire de Connor comme cela avait été fait pour Ezio Auditore da Firenze. Darby envisagea de commencer l'histoire avec Edward alors qu'il était un garçon à l'époque de la piraterie de William Kidd et Henry Morgan, mais décida qu'il se sentait sceptique quant à savoir si Assassin's Creed II décrivait de manière convaincante ce laps de temps similaire, et a donc choisi de se concentrer simplement sur l'époque de Barbe Noire vers la fin de l'âge d'or de la piraterie.[25]

Darby McDevitt a déclaré que les principales ressources historiques du jeu étaient Histoire générale des plus fameux pirates de Charles Johnson (1724) et La République des pirates de Jean-Marie Quéméner (2008). En hommage à l'ancien livre, les sous-titres du jeu portaient chaque nom en majuscules. De plus, Colin Woodart, l'auteur de The Republic of Pirates a été consultant sur le jeu.[26]

Bande originale

Article détaillé : Bande originale d'Assassin's Creed IV: Black Flag

La bande originale est composée par Brian Tyler, qui a composé la bande originale de Far Cry 3.

Éditions du jeu

Plusieurs éditions du jeu ont été annoncées[27] :

Disponible uniquement via Uplay et en quantité très limitée sur http://shop.ubi.com/AC4BF:

  • Un diorama de qualité supérieure de 55cm mettant en scène le Capitaine Edward à la proue de son bateau, le Jackdaw
  • Un Steelbook™ exclusif
  • Un artbook de qualité
  • La bande sonore originale
  • Deux lithographies dans leur enveloppe protectrice
  • Deux impressions sur toile
  • Tout le contenu additionnel déblocable du jeu existant pour Assassin’s Creed IV Black Flag, y compris missions solo, armes et skins
  • Un coffret collector
  • Des goodies de Pirate : un parchemin de la carte du monde du jeu + le drapeau « Black Flag »

Disponible uniquement via l'enseigne Micromania :

  • Une statuette d’Edward Kenway sur le nid-de-pie du Jackdaw
  • Un artbook de qualité
  • La bande sonore originale
  • Deux lithographies dans leur enveloppe protectrice
  • Un coffret collector
  • Du contenu déblocable du jeu

Pas d'exclu pour celle-ci :

  • Un coffret en métal géant
  • Un artbook de qualité
  • La bande sonore originale
  • Deux lithographies dans leur enveloppe protectrice
  • Du contenu déblocable en jeu

  • Les secrets sacrifiés
  • L’héritage du Capitaine Kenway

Disponible exclusivement pour les détenteurs du Season Pass, elle inclut des éléments permettant de personnaliser le Jackdaw. De nouvelles possibilités de personnalisation pour l’expérience de pirate du joueur :

  • Des missions solo supplémentaires,
  • De nouvelles apparences pour les armes,
  • Des objets à collectionner.

  • 60 min de jeu avec Aveline
  • Trois Missions solo
  • Cinq éléments de personnalisation de navire solo
  • quatre Armes solo
  • Quatre Tenues solo
  • Quatre Portraits modèles
  • quatre Titres multijoueurs
  • Deux Costumes multijoueurs
  • Deux Reliques multijoueur

  • Le jeu complet Assassin’s Creed IV : Black Flag
  • Les contenus téléchargeables suivants :
- Pack “Le Vaisseau de la Mort” – Avec les voiles, la proue et la barre du Vaisseau de la Mort, montrez à vos ennemis que vous êtes prêts à leur donner la mort.
- Pack “Le Navire Kraken” - Ce pack inclut une voile, une barre et une proue inspirés par le monstre légendaire connu pour avaler bateaux, hommes et baleines.
- Pack “Le Croisé et le Florentin” - Avec ces nouveaux ensembles, naviguez aux couleurs d’Altaïr ou d’Ezio avec 4 objets pour personnaliser votre navire et 2 nouvelles armes pour Edward.
- Pack “Illustres Pirates” - Ce pack contient trois nouvelles îles à explorer, avec leurs coffres trésors cachés, de nouvelles tenues, armes, objets pour le bateau et encore plus de contenus à découvrir. Personnalisez votre expérience multijoueur avec de nouveaux skins et objets !
- Multijoueur #1 – “La Colère de Barbe Noire” - L’expérience multijoueur s’étend avec trois nouveaux personnages jouables : l’Orchidée, Barbe Noire lui-même et le Jaguar !
- Multijoueur #2 – “La Guilde des Voleurs” – L’expérience multijoueur s’étend avec trois nouveaux personnages jouables. Ce pack inclut également de nouvelles options de personnalisation ainsi que de nouveaux déplacements.
- Assassin’s Creed IV : Black Flag – Le Prix de la Liberté

  • Le Season Pass

    Un Season Pass au prix de 19,99 € à été annoncé.


Fonctionnalité "VIP"

Article détaillé : The Watch

Assassin-sCreedIV-BlackFlag collector 11.png

En plus du contenu bonus exclusif réservé à tous les joueurs précommandant une de ces éditions, un code d’activation unique a été également fourni en magasin, sur les boutiques en ligne et sur Uplay, assurant l’accès au programme VIP d’Assassin’s Creed : THE WATCH. Il offre un contenu unique qui prolonge l’expérience d’Assassin’s Creed, en apportant des informations additionnelles, du contenu bonus, des récompenses et l’opportunité de prendre part à une quête exclusive conçue pour les membres VIP. Les joueurs s’enregistrant sur le programme THE WATCH deviendront membre d’une communauté restreinte de fans d’Assassin’s Creed, pouvant participer à des discussions en ligne, uploader leur propre contenu et comparer leurs talents et leurs succès.

"THE WATCH offre un contenu unique qui prolonge l’expérience d’Assassin’s Creed, en apportant des informations additionnelles, du contenu bonus, des récompenses et l’opportunité de prendre part à une quête exclusive conçue pour les membres VIP. Les joueurs s’enregistrant sur le programme THE WATCH deviendront membre d’une communauté restreinte de fans d’Assassin’s Creed, pouvant participer à des discussions en ligne, uploader leur propre contenu et comparer leurs talents et leurs succès."

Galerie