FANDOM


TempliersLocusicon
ACLocus Alice

Alice (inconnue – 1872) était une agent de terrain du Rite américain de l'Ordre des Templiers qui était active au cours du XIXe siècle.

Biographie

En 1872, Alice fut chargée de retrouver des pages du Manuscrit de Voynich que les Templiers avaient confiées à Ulysses S. Grant, mais qui avaient été volées par Horace Greeley, lequel fut plus tard empoisonné par les Templiers. Alice se fit passer pour une infirmière, et infiltra la demeure du vieil homme à New York puis tenta de l'étouffer avec un oreiller mais en fut empêchée par Tommy Greyling, un détective Pinkerton venu rendre visite à son ami mourant. Si elle échoua à achever Greeley, Alice parvint cependant à repartir avec les pages.

Déterminé à arrêter Alice pour la tentative de meurtre envers son ami, l'agent Pinkerton la suivit jusqu'à Londres, où Greeley lui avait indiqué que d'autres pages étaient entreposées au British Museum. Sur le bateau qui l'amenait en Angleterre, Greyling se trouva un nouvel allié pour se venger en la personne de Mark Twain, également ami de feu Horace Greeley, qui avait également entendu des histoires sur les Fragments d'Éden. Une fois en ville, Greyling contacta les autorités locales, et l'inspecteur Frederick Abberline accepta de l'aider à arrêter Alice. Un soir, après l'avoir remarqué en train de courir sur les toits du British Museum, ils décidèrent de la poursuivre. Cependant, Alice fila une nouvelle fois entre les griffes de Tommy, et ce dernier ne dût son salut qu'à l'arrivée opportune des Assassins Evie Frye et Henry Green.

Plus tard, Abberline révéla à son équipe que l'échappée d'Alice n'était qu'une diversion pour détourner l'attention de la police de ses complices, qui cherchaient dans le Brisith Museum. Après avoir étudié la boue sur le cadavre de Niall Hobday, un policier dont Alice avait tranché la gorge, ils découvrirent que le quartier général d'Alice était un abattoir de la ville. En arrivant dans l'affreux endroit, ils libérèrent le directeur des acquisitions, récemment capturé, Edward Feather, qu'Alice torturait pour connaître l'emplacement exact des pages du manuscrit au musée. Cependant, Alice les attendait, avec des Blighters qui se précipitèrent à l'attaque. Cependant, tous les bandits furent tués et Alice s'enfuit en poignardant Tommy sans gravité.

De retour à Scotland Yard, ils comprirent l'ampleur des projets d'Alice, découvrant que la Templière voulait retourner la colère des policiers afin d'organiser des grèves et des mouvements de protestations pour obtenir un meilleur salaire et de meilleures conditions de travail, empêchant ainsi ses ennemis d'obtenir des renforts. Au musée, les Assassins et leurs alliés débarquèrent au moment même où Alice et ses sbires mettaient la main sur les pages du manuscrit. Une nouvelle fois, un combat s'ensuivit, duquel Alice s'échappa à nouveau en incendiant le musée. Poursuivant tout seul son adversaire, Tommy perdit sa trace après une poursuite en calèche tandis que les autres s'occupaient d'éteindre le feu.

Alors que tout le monde pensait qu'Alice avait gagné, et que Greyling, abattu, informait ses alliés qu'il allait prendre le prochain bateau pour l'Amérique, puisqu'il n'y en aurait pas d'autre avant une semaine, l'agent Pinkerton comprit soudainement qu'Alice serait également à bord. Montant discrètement à bord avec plusieurs policiers, Greyling attendit d'être dans l'Atlantique pour confronter la Templière, seul à seule, sur le pont du bateau. Alice lui offrit de rejoindre les Templiers, mais Tommy refusa et Alice jeta les pages dans l'océan pour empêcher qu'elles ne tombent dans les mains des Assassins. Affirmant ensuite qu'elle s'était attachée à lui, elle le menaça que ses actions n'échapperaient pas aux yeux des Templiers, puis se suicida en sautant dans l'océan.

Note

  • Lors de ses interactions avec Tommy Greyling, Alice se montrait très coquette et adepte de l'humour noir.



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .